26 barres d’appui pour cyclistes installées dans l’Arrondissement

Par -

Après avoir reçu de « nombreux commentaires positifs » l’an dernier après l’implantation du projet pilote pour installer les barres d’appui pour les cyclistes, l’Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie a décidé d’aller de l’avant avec « un programme complet cette année ».

Photo : Promenade Masson

26 barres d’appui seront donc installées sur le territoire de l’Arrondissement. 6 le long de la piste cyclable Boyer et 20 le long des pistes cyclables et de la rue Saint-Zotique et de Bellechasse, de même que sur Masson aux intersections sécurisées par un feu.

Le design des barres d’appui a été amélioré et la hauteur de la barre a été revue. Chacune d’entre elles coute entre 700 et 800 $. Elles seront retirées en hiver, comme les supports à vélo.

Pourquoi l’Arrondissement installe ses barres d’appui? « Afin d’offrir une expérience rehaussée aux cyclistes qui circulent dans l’arrondissement, conformément au Plan local de déplacement de l’arrondissement qui préconise la mise en place de mesures favorisant la pratique des déplacements actifs. Nous croyons que l’ajout de ce mobilier améliorera le confort des cyclistes », explique la chargée de communication Judith Gratton-Gervais.

Des réactions très négatives

Sur la page Facebook de RueMasson.com, de nombreuses personnes ont parlé de gaspillage et d’installations inutiles après que l’on a publié une photo de la barre installée au coin Masson et Molson.

Des commentaires négatifs ont aussi été lus sous une publication d’un groupe de cyclistes. Cette installation ne fait pas l’unanimité, certains la trouvant même dangereuse. Plusieurs cyclistes soulignent que l’argent aurait pu être utilisé à d’autres fins.

Les avantages des barres d’appui selon l’Arrondissement

– Les barres d’appui permettent notamment aux cyclistes de s’immobiliser sans avoir à mettre le pied à terre. Elles proposent un point d’appui pour un pied ainsi qu’une barre d’appui pour la main.

– Deux cyclistes peuvent utiliser simultanément à la barre d’appui.

– Le prototype de barre d’appui a été élaboré en nous basant sur des modèles utilisés en Europe. Quelques aspects techniques ont été adaptés spécialement à notre réalité.
– Le matériau utilisé est de l’acier inoxydable brossé pour éviter la rouille.
– La barre d’appui est vissée directement au trottoir, permettant la possibilité de la retirer en période hivernale en vue des opérations de déneigement.
– Le prototype a une structure aux contours carrés, plus résistante que si elle était de forme arrondie.

6 commentaires à 26 barres d’appui pour cyclistes installées dans l’Arrondissement

  1. Complètement inutile.
    Il faut mettre des supports a vélo et sécuriser les pistes cyclables (zone d’emportierage et nids de poules) avant de vouloir penser à installer des affaires comme ça…

  2. Claude Melville

    C’est en effet de l’argent mal utilisé. Il serait préférable de mettre davantage de stationnements à vélo sur certaines rues (il n’y en a aucun dans la plupart des rues résidentielles) ou alors de mettre des bollards sur les pistes cyclables peintes et non protégées pour baliser etréduire la vitesse des voitures (les aménagements sont plus efficaces pour réduire la vitesse des voitures que les limites de vitesse). Ces barres d’appui servent surtout aux cyclistes qui portent des souliers avec cales et leur permettent de ne pas avoir à sortir le pied de la cale. Pour cycliste de ville, la bande de trottoir suffit amplement pour mettre un pied à terre.

  3. Une très mauvaise idée ces supports. À quoi servent alors les bords de trottoir?
    Si des employés de la ville se cherchent des idées pour justifier leurs emplois et celles de leur confères pour les installer et les retirer à chaque année; ils ont gagnés !
    Si la ville a tant d’argent à dépenser, nous pourrions avoir une baisse de taxe, des bancs de rue pour les aînés

  4. Jean-Francois

    aucun interet pour ca , je suis cycliste et je trouve ca vraiment ridicule ci tu touche pas a terre a l’arret sur un velo c’est que ton siege ou le velo est juste trop grand pour toi.

  5. Laurie McL

    Comme cycliste, d’une famille des cyclistes, je trouve ces ‘reposes-cyclistes’ une vrai gaspillage d’argent, des matériaux, du temps de nos employées de la ville. Plus des bancs pour que les gens peuvent se reposer, plus de nettoyage des rues (surtout les zones pour les cyclistes), les rues plus lisses, plus de la signalisation avec les minuteurs ‘raisonnable’, des intersections plus sécuritaire pour les piétons – ce sont les meilleurs investissements pour la sécurité de la rue et les déplacements de tout le monde.

  6. Je trouve que c est vraiment une super idée, j ai adore les utiliser l année passée, surtout pour les personnes avec des problemes d équilibre. J espère les voir partout sur nos pistes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>