La STM a réduit le nombre de passage d’autobus dans l’Arrondissement

Par -

Moins d’autobus dans les rues de Rosemont-La Petite-Patrie. Tel est le constat de RueMasson.com après une analyse des horaires entre 2013 et 2017 des quatorze principales lignes qui traversent l’arrondissement.

Sur 28 trajets, seuls cinq ont vu le nombre de passages être augmenté, trois ont été inchangés. 19 trajets ont perdu entre un et 23 passages.

Parmi les grandes lignes perdantes, la 197 Est (-35%), la 467 Sud (-27%) et la 47 dans les deux sens (-23%). Seules la 94 Sud (+2%, soit un passage), la 18 dans les deux sens et la 427 Ouest (différences positives) ont été bonifiées par la Société de transports de Montréal (STM).

Toutes les plages horaires sont touchées. Si les lève-tôt et les couche-tard sont plus victimes de la diminution de la fréquence des bus, des retraits ont aussi été faits sur les heures de pointe, comme sur la 139 ou la 97, par exemple.

Comment lire les fiches

Les horaires affichés sont ceux de 2013, aux terminus du trajet (sauf la 439 Sud, pris à la station Pie-IX/Jarry). Les passages supprimés sont marqués d’une croix, alors que les passages dont la modification est supérieure à 6 minutes sont marqués d’une flèche en direction du nouvel horaire. En gras, les heures ajoutées en 2017.

97

Grille de la 97.

139

Grille de la 139.

439

Grille de la 439.

«La planification de l’offre de service de bus requiert un équilibre entre les besoins de déplacements des clients et la capacité opérationnelle de la STM, a indiqué Philippe Déry, conseiller corporatif en affaires publiques. C’est un exercice vivant et complexe, qui s’effectue en continu par nos équipes. Il est donc normal que des fluctuations soient observées. Plusieurs facteurs sont pris en compte, dont l’achalandage observé et planifié, les comportements saisonniers, les commentaires des clients, les normes de charge (qui ont par ailleurs été revues suite à un balisage), les grands chantiers routiers, etc.»

Pour le candidat à la mairie d’arrondissement, Marc-André Gadoury, la diminution du nombre de passages de bus est le résultat du climat de défiance entre l’administration Croteau et la STM.

« L’administration a bloqué des projets et retiré des voies réservées de bus sur Beaubien. Je comprends que la STM a du mal à élargir son offre quand le maire sortant nuit au développement du réseau comme il l’a fait.»

Le conseiller de Saint-Édouard, François Limoges, réfute les accusations. «Nous avons retiré 100 mètres de voies réservées devant le parc Molson pour développer les terrasses des commerçants. La réalité, c’est qu’on a moins de services, pas parce qu’on a refusé des choses, mais parce qu’on ne nous a jamais proposé de plans. La STM manque de vision .»

À lire aussi :

Voie réservée sur Lacordaire : Rosemont dit oui, MHM dit non

Les commerçants de Beaubien lancent une pétition contre la voie réservée

Boulevard Rosemont

197

Grille de la 197.

La STM indique que le cas de la 197 est particulier, puisque les bus ont été remplacés par des bus-accordéon, de plus grande capacité dans les quatre dernières années. C’est aussi de même sur la 467 ou la 45. «[Leur] mise en service de bus a entrainé des changements au service sur cette ligne (plus de clients sont transportés par voyage, donc la quantité de voyages est revue)», a dit Philippe Déry.

Marc-André Gadoury, abonde dans ce sens. «On aurait pu avoir plus de bus sur Rosemont, mais la mairie d’arrondissement a refusé le passage d’un bus express. Je ne comprends toujours pas cette décision.»

François Limoges a rappelé que la STM n’a jamais proposé ce service, ce que confirme l’entreprise publique. «Ce projet n’est plus dans les cartons de la STM.»

RueMasson.com avait révélé en 2013 que le projet d’avoir un autobus express sur Rosemont était dans les plans. Mais le 497 n’a finalement jamais vu le jour.

Rue Masson

Philippe Déry affirme que «la STM a révisé l’offre sur les lignes 27 et 47 en raison de la popularité de la ligne 427, dont le service a par ailleurs été bonifié, puisque ces lignes ont des fonctions et des trajets similaires.»

Or, selon notre analyse, la 47 et la 27 ont perdu des bus qui n’ont pas forcément été compensés sur la ligne express 427, qui, par ailleurs, ne s’arrête pas à tous les arrêts de la 27.

«Notre projet de prolonger la ligne 47 ou 27 va bonifier l’offre sur ces lignes, surtout la 47, car elle passe sur une de nos artères principales», a expliqué Marc-André Gadoury.

27

Grille de la 27.

427

Grille de la 427.

47

Grille de la 47.

La 25

Au milieu de l’été, l’Office de consultation publique de Montréal avait épinglé la STM dans le dossier de l’Ilot central du Technopole. «Il ressort clairement de la consultation, tant de la part des opposants au projet que des adhérents les plus convaincus, qu’un des défis majeurs à la qualité de vie reste l’accessibilité du site au transport en commun, collectif et alternatif,» avait indiqué l’Office dans son rapport, en soulignant la nécessité d’augmenter les services de la 25. Le prolongement de la ligne vers le métro Préfontaine en 2015 n’est pas suffisant.

Philippe Déry a indiqué que «ce n’est pas prévu à court terme, mais comme mentionné, le travail d’analyse, de planification et d’ajustement s’effectue en continu. »

25

Grille de la 25.

Quelles solutions?

Pour Équipe Denis Coderre, la solution vient d’une meilleure relation entre l’arrondissement et la STM, outre ses promesses de rallonger la 47 ou la 27 vers la station Pie-IX. «L’administration sortante ne peut pas se plaindre de sa propre turpitude, a commenté Marc-André Gadoury, qui affirme utiliser régulièrement les transports en commun. Les autobus sont pleins. Il y a quatre ans, personne n’attendait au coin de Beaubien et Christophe-Colomb. Aujourd’hui, il y a une cinquantaine de personnes à l’arrêt, parce qu’on a ralenti la vitesse de circulation et enlevé la voie réservée.»

Du côté de Projet Montréal, si la ligne rose semble être une solution sur le long terme, le parti de François Limoges mise sur l’augmentation des services à court terme. «Nous allons ajouter 300 nouveaux bus pour aider le réseau actuel. Mais cela prend un changement de paradigme à la tête de la mairie, les Montréalais veulent en finir avec une administration qui ne croit pas en les transports en commun et dont les faits et le discours ne correspondent pas.»

Méthodologie

Nous avons récupéré les planches horaires de 2013, grâce au site web.archives.org, qui a gardé, par chance pour notre article, une copie du site de la STM en date du 13 octobre 2013.

Les lignes analysées sont la 97, 27, 47, 197, 18, 95, 45, 25, 94, 467, 167, 439, 139, 136.

Les horaires de 2013 étaient en vigueur entre le 2 septembre et le 5 janvier 2014. Les horaires actuels ont été mis en place le 28 aout et seront valides jusqu’au 7 janvier 2018.

Nous avons comparé les planches et n’avons indiqué que les changements d’heures supérieurs à 6 minutes. Dans certains cas, il est difficile de donner une estimation juste de la différence, lorsque des bus sont remplacés par périodes de passages de 7 minutes ou moins, et inversement. La STM nous a indiqué qu’elle n’a pas de statistiques sur le nombre moyen de passage dans ces périodes, c’est pourquoi certaines différences sont nuancés.

18

Grille de la 18.

67

Grille de la 67.

467

Grille de la 467

94

Grille de la 94.

95

Grille de la 95.

 

 

2 commentaires à La STM a réduit le nombre de passage d’autobus dans l’Arrondissement

  1. johanne archambault

    si il y a moins d autobus ,je comprend que c est a cause de l administration du maire Croteau ?

  2. Réduire la fréquence sur masson. Y va rester un seul bus par jour?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>