Un conteneur qui dérange transformé en œuvre d’art public

Par -

En juin dernier, RueMasson.com avait fait état de l’installation d’un conteneur utilitaire au parc du Pélican. Cette installation, décrite dans le sommaire décisionnel de l’Arrondissement Rosemont – La Petite-Patrie d’avril 2016, avait été beaucoup questionnée.

La mairie de l’arrondissement avait justifiée celle-ci comme ayant pour objectif de faciliter grandement la logistique événementielle et promis qu’une murale y serait peinte pour améliorer son apparence.

Murale parc Pélican

Et c’est aujourd’hui chose faite.

En effet, mardi et mercredi dernier, entre les moutons du projet « biquettes » et les cours de yoga, deux artistes de street-art bien connus et appréciés des Montréalais, Shalak Attak et Bruno Smoky, ont déployé bombes aérosols et escabeau afin de transformer ce conteneur en œuvre d’art au grand plaisir des nombreux passants qui se sont arrêtés pour les voir à l’œuvre et commenter leur travail.

Murale parc Pélican

– « C’est full beau ! » a lancé, par deux fois, un petit garçon se lançant en roulade en bas de la butte.

– « C‘est magnifique ! » s’est exclamée une résidente d’un condo juste en face du parc en mentionnant qu’elle voyait la murale depuis son balcon et demandait l’autorisation de la photographier.

– « J’aime ben ça » a finalement conclu un sexagénaire qui est revenu plusieurs fois dans la journée pour suivre les travaux en cours.

Les deux artistes urbains avaient été sélectionnés par un comité suite à une recommandation de Tandem Rosemont Petite-Patrie. Ce comité était composé des membres suivants : Tandem, SDC Masson, Baseball Saint-Esprit, Club des Pélicans et deux représentants de l’arrondissement.

Murale parc Pelican

Les œuvres proposées par Bruno et Shalak rencontraient bien les critères essentiels soit : être colorées, ludiques, en lien avec la nature et surtout nourrir l’imaginaire des enfants. Et de plus, ils avaient l’habitude de travailler sur des surfaces de différents types. Un gros avantage puisque le container n’est pas une surface plane et lisse.

Ces artistes, reconnus pour la qualité de leurs œuvres toutes en couleurs, ont d’ailleurs plusieurs murales à leur actif à Montréal, principalement dans le quartier Plateau Mont-Royal.

DSC07148 RueMasson

La murale du parc du Pélican s’amalgame fort bien dans l’environnement familial du parc. Du côté de la butte de glissade, une scène d’hiver paisible tandis que du côté de la 2ième avenue, on peut y voir une amusante jungle tout en couleurs.

Une belle réussite d’intégration urbaine comme on en voit de plus en plus dans les parcs de Montréal.

DSC07107 pour RueMasson

 

1 commentaire à Un conteneur qui dérange transformé en œuvre d’art public

  1. Des containers nous en voyons tous les jours, mais alors ça, c’est vraiment original !
    Félicitation aux artistes pour la réhabilitation de ce container maritime unique en son genre !
    Il pourrait bien se démarquer sur un bateau et sortir du lot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>