Conseil d’Arrondissement du 6 juin : fermeture de ruelles vertes, achat de voitures électriques, des saillies, des trottoirs

Par -

Le conseil d’Arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie de juin 2016 se déroule ce soir  le 6 juin à 19 h. Les citoyens peuvent s’inscrire pour poser des questions entre 18 h 30 et 19 h sur Internet ou en personne au 5650, rue D’Iberville 2e étage.

RueMasson.com ne sera pas présent, mais le suivra sur le web. On peut suivre le conseil sur Twitter avec les mots clefs : #carpp #rosepatrie

Plusieurs points à l’ordre du jour que l’on peut consulter sur le web ainsi que les sommaires décisionnels explicatifs.

Le projet Biquette à Montréal sera aussi adopté lors du conseil. Voir notre article.

Voici les principales motions qui seront votées ce soir avec les textes du sommaire décisionnel.

5 nouvelles ruelles ferment certains accès

Description des cinq ruelles qui font l’objet d’une demande d’obstruction à la circulation véhiculaire :

1 – Ruelle localisée à l’est de la 12e avenue, entre la rue Masson et la rue Laurier : la demande d’obstruction à la circulation véhiculaire d’un accès sur quatre de cette ruelle a été présentée à la Division des communications à la mi-février 2016. Cette demande vise à favoriser l’aménagement d’une ruelle verte en limitant l’usage véhiculaire dans l’emprise d’un des tronçons transversaux. • Pourcentage d’appui des riverains en faveur de la fermeture partielle : 72 % des riverains • • Pourcentage des riverains répondants : 82 % des riverains • Dispositif d’obstruction pour cet accès de la ruelle : bac à fleurs (1)

2. Ruelle localisée à l’est de la 3e avenue, entre la rue Holt et la rue Dandurand : la demande d’obstruction à la circulation véhiculaire d’un accès sur quatre de cette ruelle a été présentée à la Division des communications entre la mi-février et a été révisé à la mi-mai 2016. Cette demande vise à favoriser l’aménagement d’une ruelle verte en limitant l’usage véhiculaire dans l’emprise des tronçons transversaux. • Pourcentage d’appui des riverains en faveur de la fermeture partielle : 70 % des riverains • • Pourcentage des riverains répondants : 79 % des riverains • Dispositif d’obstruction pour cet accès de la ruelle : bac à fleurs (1)

3. Ruelle localisée à l’est de 3e avenue, entre la rue Masson et la rue Laurier : la demande d’obstruction à la circulation véhiculaire d’un accès sur quatre de la ruelle a été présentée à la Division des communications à la mi-février 2016. Cette demande vise à favoriser l’aménagement d’une ruelle verte en limitant l’usage véhiculaire dans l’emprise dans l’emprise d’un des tronçons transversaux.  • Pourcentage d’appui des riverains en faveur de la fermeture partielle : 65 % des riverains • • Pourcentage des riverains répondants : 75 % des riverains • Dispositif d’obstruction pour cet accès de la ruelle : bac à fleurs (1)

4. Ruelle localisée à l’est de la rue Chabot, entre la rue des Carrières et la rue Dandurand : la demande d’obstruction à la circulation véhiculaire d’un accès sur quatre de la ruelle a été présentée à la Division des communications à la mi-mai 2016. Cette demande vise à favoriser l’aménagement d’une ruelle verte en limitant l’usage véhiculaire dans l’emprise dans l’un des deux tronçons transversaux. • Pourcentage d’appui des riverains en faveur de la fermeture partielle : 74 % des riverains • • Pourcentage des riverains répondants : 87 % des riverains • Dispositif d’obstruction pour ces accès de la ruelle : bac à fleurs (1)

5. Ruelle localisée à l’est de rue d’Iberville, entre la rue Basile-Patenaude et la rue Masson : la demande d’obstruction à la circulation véhiculaire d’un tronçon de la ruelle a été présentée à la Division des communications à la mi-février 2016. Cette demande vise à favoriser l’aménagement d’une ruelle verte en limitant l’usage véhiculaire dans l’emprise du tronçon transversal. Les riverains de cette ruelle sont l’épicerie Maxi et le jardin communautaire Basile-Patenaude. • Pourcentage d’appui des riverains en faveur de la fermeture partielle : 100 % des riverains • • Pourcentage des riverains répondants : 100 % des riverains • Dispositif d’obstruction pour cet accès de la ruelle : bacs à fleurs (2)

2,6 millions pour des saillies, des trottoirs et bordures

Autorisation d’une dépense totale de 2 642 734,56 $, taxes incluses – Octroi d’un contrat à « Construction Larotek inc. » pour la reconstruction de trottoirs et de bordures, planage de la chaussée et pose d’un revêtement bitumineux et construction de trottoirs élargis (saillies) sur différentes rues de l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie.

Voici les saillies prévues :

– Masson/Charlemagne : 1 saillie; – 10e Avenue/Saint-Zotique : 2 saillies; – Louis-Hémon et Saint-Zotique : 4 saillies, 1 traverse piétonne surélevée et une intersection surélevée; – Beaubien/Louis-Hémon : 2 saillies.

Les traverses piétonnes surélevées annoncées en grande pompe en avril dernier sont en procédure d’autorisation par la direction des Transports de la ville.

De plus, l’Arrondissement désire construire en plus des saillies une intersection surélevée à la hauteur des trottoirs à l’intersection des rues Louis-Hémon et Saint-Zotique. L’intersection surélevée ainsi que les saillies aux intersections de la liste suivante sont en attentes d’une approbation de la part de la Direction des transports en vertu de l’article 85 de la Charte de la Ville de Montréal (GDD 1160963011) entériné par le conseil d’arrondissement le 4 avril 2016. Intersections impliquées: – Louis -Hémon et St-Zotique – Louis-Hémon et Beaubien – 10e avenue et Saint-Zotique – 10e avenue et Beaubien – 17e avenue et Masson – Charlemagne et Masson.

Advenant un refus de la part de la Direction des transports, ces saillies et l’intersection surélevée seront retirées du contrat.

Reconstruction de trottoirs

Autorisation d’une dépense totale de 366 976,18 $ – Octroi d’un contrat au montant de 297 444,35 $, taxes incluses, à « Les entreprises de construction Ventec inc. » pour la reconstruction de trottoirs et de bordures, là où requis (RMT), sur différentes rues de l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie.

Voici la justification : La Direction du développement du territoire et des études techniques ne possède pas toutes les ressources matérielles et humaines nécessaires pour la réalisation, la surveillance et le contrôle qualitatif des matériaux des travaux de réfection mineure de trottoirs. Elle recommande, en conséquence, d’utiliser les services de firmes et d’entrepreneurs externes pour ces activités.

L’Arrondissement achète 2 véhicules électriques

Autorisation d’une dépense de 88 343,46 $, taxes incluses, afin de procéder à l’octroi d’un contrat au même montant à « Cité Nissan Gabriel S.E.C. », pour la fourniture de deux automobiles électriques de marque Nissan Leaf 2016, version SV de couleur blanche, pour la Division des parcs et la Division de la voirie.

L’arrondissement adhère à des principes de développement durable et a décidé de procéder à l’achat de véhicule électrique lorsque l’offre du marché permet d’effectuer ce type d’achat.

527 000 $ pour le kiosque de musique du parc Molson

Autorisation d’une dépense totale de 527 050 $ – Octroi d’un contrat au montant de 477 250 $, taxes incluses, à « Axe Construction inc. », pour la réalisation de travaux de réfection du kiosque de musique et divers travaux au parc Molson, situé au 6550, rue Molson –

Des oeuvres peintes sur les piliers de la marquise de la Plaza

Approbation d’un protocole d’entente avec l’organisme « S. I. D. A. C. Plaza St-Hubert » pour la réalisation du projet « À nous la marquise 2016 » – Octroi d’une contribution financière totale de 3 109 $.

Le présent dossier décisionnel vise à autoriser une dépense totale de 3 109 $ pour la réalisation d’une phase II d’un projet artistique démarré en 2015 sur le territoire de la Plaza St-Hubert. Ce projet consiste à inviter des artistes à déposer des propositions d’oeuvres à peindre sur les piliers de la marquise. Les propositions seront évaluées par un comité de sélection. Les lauréats pourront réaliser leur oeuvre. La S.I.D.A.C. Plaza St-Hubert s’engage à défrayer les coûts restants de réalisation du projet qui ne sont pas couverts par la contribution de l’arrondissement.

32 000 $ pour la CDC de Rosemont

Octroi d’une contribution financière totale de 32 893 $, pour l’année 2016, à la table locale de concertation « Corporation de développement communautaire de Rosemont inc. », en conformité avec la convention en vigueur (2014-2017) et conformément au cadre de référence de l’Initiative montréalaise de soutien au développement social local.

La mission de l’organisme est d’assurer la participation active du mouvement communautaire au développement social et communautaire du quartier. Elle vise l’augmentation des compétences et des capacités d’action sociale dans la communauté ainsi que la mise en place de moyens concertés de prise en charge au profit de la population.

Depuis 2005, la CDC de Rosemont a mis en place une concertation large sur le développement social local qui assure un meilleur réseautage des organisations et des ressources du quartier, favorise un meilleur arrimage des différentes interventions auprès de la population du quartier et qui se veut également un espace d’information, de réflexion et d’action autant sur les sources des problèmes vécus par la population que sur les solutions appropriées. Cette table est inclusive et s’adresse aux intervenants de tous les milieux: institutionnels, scolaires, culturels et du loisir, environnementaux et paroissiaux, économiques et de l’économie sociale, politique ainsi que ceux du mouvement d’action communautaire autonome.

30 000 $ pour les tables de concertation

Octroi d’une contribution financière totale de 29 833 $, pour l’année 2016, à la table locale de concertation « Regroupement des tables de concertation de La Petite-Patrie », en conformité avec la convention en vigueur (2014-2017) et conformément au cadre de référence de l’Initiative montréalaise de soutien au développement social local.

Le Regroupement des tables de concertation de La Petite-Patrie a pour mission d’améliorer la qualité de vie des citoyens de La Petite-Patrie. Il vise à favoriser l’échange d’information entre les instances de concertation, à susciter un travail d’éducation populaire autour de dossiers communs, à promouvoir le développement du bien-être, de la santé, des aspirations éducatives et de justice sociale au profit de la population du quartier, à soutenir les initiatives émanant des tables et lieux de concertation et à favoriser et contribuer au développement du quartier de La Petite-Patrie dans le but d’un mieux-être collectif.

Le Regroupement des tables de concertation de La Petite-Patrie prépare une consultation de quartier pour la période 2017-2018 en vue d’une nouvelle planification. Cette étape constitue une opportunité permettant à la table d’assumer davantage les rôles pour lesquels elle est mandatée. Un nouveau diagnostic du secteur et ses priorités devront être complétés à travers cet exercice qui inclura une planification intégrée pour l’ensemble des acteurs du milieu. Cela devra se faire dans le cadre d’une approche intersectorielle et multiréseau. Le tout, présenté dans un plan de redressement avec pour objectif l’utilisation des fonds en regard des critères d’admissibilité du programme.

2800$ pour les Jeux de la rue 2016

Approbation d’un protocole d’entente avec l’organisme « Société de développement environnemental de Rosemont inc. » (SODER) – Octroi d’une contribution financière totale de 2 856 $, à même le budget de fonctionnement, pour soutenir la réalisation des « Jeux de la rue 2016 ».

Des murales dans les ruelles vertes

Plusieurs murales sont déjà réalisées dans les ruelles et plusieurs autres le seront.

Octroi d’une contribution financière totale de 750 $, à même le budget de fonctionnement, à l’organisme « Société de développement environnemental de Rosemont » (SODER), volet Tandem, pour la réalisation de murales dans les ruelles vertes sur le territoire de Rosemont-La Petite-Patrie, dans le cadre d’un appui complémentaire au programme d’art mural, volet 2-2016 de la Ville de Montréal.

Le projet actuel prévoit cinq à sept murales dans autant de ruelles vertes. Chaque murale sera réalisée par un(e) artiste différent(e), qui sera sélectionné(e) par les citoyens des ruelles parmi, entre autres, les artistes suivants: Adeline Benhammouda, Cyndie Belhumeur, Hoarkor, Miss Teri, Paulie Heart, Ella et Pitr, Naimo, Mc Baldassari, La parade et Mathieu Bories (Mateo). Les thématiques seront choisies de concert avec les citoyens et seront validées par l’arrondissement. L’originalité de chaque murale résidera dans le fait que les artistes allieront leur style aux inspirations des citoyens. Les adresses exactes de l’emplacement des murales ne sont pas encore connues. Cependant, certains comités ont commencé la prospection de murs. Les murs favorisés sont principalement situés dans les entrées de ruelles, car d’une part ils sont pris en charge par les riverains et offrent une bonne visibilité aux œuvres et d’autre part, ils annoncent un espace investi et entretenu qui découragera les graffiteurs.

Une murale sur Saint-Dominique

Octroi d’une contribution financière totale de 1 500 $, à même le budget de fonctionnement, à l’organisme « Mu » pour la réalisation d’une murale au 6654, rue Saint-Dominique, dans le cadre d’un appui complémentaire au programme d’art mural, volet 1-2016 de la Ville de Montréal.

Depuis plus de 10 ans, aux abords du parc Soeur Madeleine-Gagnon, la murale figurant sur un mur du 6654, rue Saint-Dominique dépérit. Pour les citoyens qui fréquentent le parc, ce mur laissé à l’abandon contribue à créer un sentiment d’insécurité et de négligence. La murale actuelle ne fait pas partie de la collection municipale d’oeuvres d’art public et nous n’avons aucune information sur l’artiste qui l’a réalisée il y a sans doute une quinzaine d’années. Dans ce contexte et par respect des droits moraux de l’artiste, il n’est pas possible de la restaurer.

Ainsi, « Mu » propose plutôt de confier à l’artiste Annie Hamel le mandat de créer une nouvelle oeuvre inspirée de l’originale. Madame Hamel, résidente du secteur, rêve depuis longtemps de rendre hommage à l’oeuvre originale en actualisant sa thématique. La nouvelle murale reprendra donc certains éléments de l’originale – enfants, balançoires, palette chromatique de l’arrière-plan – auxquels s’ajouteront couleurs, vitalité et mouvement dans l’esprit de l’exploration picturale spécifique à l’artiste. L’arrondissement a récemment mis à niveau ses installations de jeux dans ce parc destiné aux enfants et aux jeunes.

Ce parc est au coeur de la vie de quartier. Le mur du 6654, rue Saint-Dominique bénéficie d’une excellente visibilité de la rue Saint-Dominique (visible dans le sens de la circulation) et de la voie cyclable qui se trouve sur cet axe. La murale est aussi visible à partir du boulevard Saint-Laurent à l’entrée de la Petite-Italie. Il est à noter qu’en 2013, le parc a été renommé en l’honneur de Soeur Madeleine-Gagnon, fondatrice de la Maisonnette des Parents qui a contribué durant plus de 25 ans à la lutte contre la solitude et au renforcement des liens humains dans La Petite-Patrie. La murale perpétue donc le legs de Soeur Madeleine Gagnon.

2 commentaires à Conseil d’Arrondissement du 6 juin : fermeture de ruelles vertes, achat de voitures électriques, des saillies, des trottoirs

  1. Louis Gagnon

    RIDICULE !

    Après avoir dépenser plus d’un demi million de dollars pour construire des dos d’âne sur des tronçons de rue qui n’en avaient pas besoin selon une étude commandée par l’arrondissement (!), voilà qu’on nous promet des sallies de trottoir pour, semble-t-il sécuriser les piétons. Ben voyons donc, ce sont des élucubrations d’écolos-pompons qui gèrent l’arrondissement à la petite semaine avec une mentalité de roitelet. Il y a quarante ans, les enfants jouaient dans la rue. Aujourd’hui, avec toutes ces belles mesures visant la sécurité des citoyens, y-a pas un enfant qui oserait jouer au hockey sur un tronçon de rue. Pourquoi ?
    Pendant qu’on construit des dos d’âne à n’en plus finir sur des rues qui n’en n’ont pas besoin, la 18ème avenue, entre Beaubien et St-Zotique n’en a pas. Pourtant, il y a une école (le Rosemount High School) et un parc à proximité. C’est quoi la logique ?
    Un kiosque à musique à plus d’un million de dollars ! Ben voyons donc, on peut construire une maison avec trois salles de bain, fondation, fenêtres etc…à ce prix-là.
    Avant de nous inciter à prendre les transports en communs (qui, au fait, ont tout de communs), pourquoi ne pas préparer le terrain et faire en sorte que ce transport soit adéquat, rapide, confortable et fiable ? On nous demande de nous comporter en citoyen responsable et on nous fait tourner en rond en automobile à essayer de trouver un espace de stationnement, à tenter de nous rendre au centre-ville et à rouler à des vitesses qui n’en sont plus avec des cyclistes en avant de nous ! C’est ça la réalité d’une ville moderne ? Plus je prends de temps à me déplacer en voiture, plus j’envoie des gaz à effet de serre. Plus je tourne en rond dans vos sens uniques, plus je gaspille de l’énergie et de mon temps. Plus je perds mon temps à me chercher un espace de stationnement, moins je rends service à ma communauté.
    Il est temps que les roitelets de nos arrondissements plient bagage et qu’ils prennent le large vers des horizons qui leurs conviendraient mieux.
    Je suis de Rosement, j’y ai vécu, étudié, joué et travaillé. Je suis plus que déçu de ceux qui, maintenant, gèrent l’urbanité.

  2. Gérer l’urbanité, c’est aussi choisir des transports plus durables et moins nocifs que « tout seul dans son char ». Les villes modernes ramène le tram, en lieu propre et beaucoup plus performants et accessibles, et favorisent la bicyclette et la marche.

    On peut se rendre au centre-ville en métro, vous savez. J’ignore où vous habitez, mais il y a des bus express est-ouest dans Rosemont-La Petite-Patrie. Oui, je sais qu’il reste beaucoup à faire pour aménager des transports collectifs digne de ce nom et de réparer les dégâts d’au moins 60 ans de « tout-automobile », mais chose certaine, à chaque effort pour atteindre cet objectif, vous allez encore rouspéter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>