Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
lundi le 24 juin
HomeVie de quartierL’Arrondissement plante des arbres en plein hiver
Publicité

L’Arrondissement plante des arbres en plein hiver

Une citoyenne nous a envoyé une photo pour souligner que l’Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie plantait des arbres en pleine tempête de neige au parc Lafond en se questionnant. Vérification faite, aucun problème avec cette manière de faire.

Au contraire, puisque la ville de Montréal a un objectif très élevé de replantation d’arbres alors que de nombreux frênes ont été coupés, victimes de l’agrile, elles doivent aussi avoir lieu en hiver, même en pleine tempête de neige.

C’est un entrepreneur spécialisé qui s’est occupé de la plantation le 17 janvier dernier. 9 arbres ont été plantés au parc Lafond et 6 au parc Joseph-Paré dans le cadre du programme de renforcement de la canopée, chapeauté par la ville centre. Ce sont les derniers arbres à être plantés dans Rosemont-La Petite-Patrie d’ici le printemps. D’autres plantations ont été effectuées dans d’autres arrondissements.

Ces arbres sont en dormance

Les arbres ainsi plantés ont été de la pépinière cet automne au stade de dormance. « Replanté dans un parc, on peut dire qu’il ne s’est rendu compte de rien, étant en dormance! Il reprendra ses esprits au printemps et il profitera très tôt des conditions humides printanières pour refaire ses racines, comme il l’aurait fait s’il avait été planté au printemps. Mais souvent ils sont plantés plus tardivement que le tout début du printemps qui est souvent trop humide, limitant le déplacement des véhicules lourds qui transportent les arbres sur les terrains. Les planteurs ont aussi profité du fait que le sol ne soit pas encore gelé sur une très grande profondeur puisque ce n’est que tout récemment que nous avons de très basses températures », explique Alain Cogliastro, botaniste au Jardin botanique de Montréal et professeur au département des sciences biologiques de l’Université de Montréal.

Il ajoute que le risque de cette plantation d’hiver est de positionner l’arbre dans un endroit où il serait très exposé aux vents hivernaux desséchants ou aux embruns salins des routes, mais que le risque est pratiquement inexistant puisqu’on choisit des espèces tolérantes aux embruns.

« Un autre risque est que l’action du gel pourrait soulever la motte de l’arbre, mais c’est une problématique plus fréquente avec de petits arbres, moins lourds », conclut le spécialiste.

 

No comments

leave a comment

Publicité