La paroisse Sainte-Philomène en photos

Par -

Le gisant de sainte-Philomène est aujourd’hui porté disparu. On l’a au moins retrouvé en photos dans les archives du quotidien La Presse grâce à un lecteur. Sainte-Philomène était le précédent nom de la paroisse Saint-Esprit depuis sa fondation en 1905 jusqu’en 1964. L’église se trouve sur la rue Masson, entre la 5e et la 6e Avenue.

Découvrez la saga du changement de nom de la paroisse dans notre article –> Sainte-Philomène devient Saint-Esprit

Le gisant de sainte Philomène

Les Rosemontois portaient une grande dévotion à sainte Philomène qui exauçait les voeux des fidèles. À la quantité d’offrandes, bijoux et cadeaux qu’on retrouvait dans son gisant à l’église Sainte-Philomène, il était difficile de douter des ses pouvoirs.

Gisant de Sainte-Philomène exposé à l'église Sainte-Philomène de Rosemont. Archives La Presse

La flèche de l’église

Jusqu’en 1949, l’église Sainte-Philomène avait une flèche sur le clocher, un caprice architectural qui ne concordait en rien avec le style art déco de l’église. La flèche a été enlevée puisqu’elle menaçait de s’effondrer.

Cette photo daterait de 1936 selon la Société d’histoire Rosemont-Petit-Patrie. Remarquez les nombreux fils électriques, les rails pour le tramway sur la rue Masson, ainsi que les quatre lampadaires devant l’église (un lampadaire a été volé en 1998). La 6e Avenue n’était pas encore un sens unique à cette époque puisqu’on y voit une voiture, et une seule!, qui descend vers le sud. On n’avait pas de problèmes de stationnement à l’époque!

L'église Sainte-Philomène de Rosemont Archives La Presse

En 1961, tous les fils électriques ont disparu et la 6e Avenue est devenue un sens unique. On voit également à gauche de la photo un bout de l’affiche de la « National Canadian Bank » qui se trouve aujourd’hui toujours au même endroit.

Église Sainte-Philomène-de-Rosemont sur la rue Masson à Montréal, 1961 Photo de Lucien Desjardins, La Presse

Le tout début de la paroisse Sainte-Philomène

Le presbytère à gauche est construit ainsi que l’école Sainte-Philomène, à l’arrière de l’église. L’école Sainte-Philomène était pour les filles. Elle a été détruite et remplacée par les résidences Alleluia, construites en 1986. Les garçons allaient à l’école Saint-Jean-de-Brébeuf, construite en 1925, qui se trouve aujourd’hui toujours au même endroit.

La date de cette photo? On indique qu’elle aurait été prise entre 1914 et 1933. Mais on peut en faire une estimation plus précise. On voit en arrière-plan le dernier étage de l’école Saint-Jean-de-Brébeuf, construite en 1925. De plus, la construction de l’église aurait commencé en 1931. On peut donc dire que cette photo a été prise entre 1925 et 1931.

L'église Sainte-Philomène de Rosemont entre 1914 et 1933. Archives La Presse

Soubassement de l'église Sainte-Philomène de Rosemont Archives La Presse

Photo de la une : Archives La Presse

7 commentaires à La paroisse Sainte-Philomène en photos

  1. C’est bien de noter à quel point les voitures étaient rares à l’époque – les vrais dégâts du « tout-automobile » ont commencé après la 2e guerre mondiale. Une tragédie d’avoir détruit le système de trams.

    Est-ce que l’enseigne de la banque était uniquement en anglais?

  2. Serge Beauchemin

    L’image du sous-bassement de l’église Ste-Philomène me rappelle les projections de films de cowboys que les frères de l’école Brebeuf organisaient tous les samedis après-midi!

  3. gilles lacoste

    Que de souvenirs! Ayant fait ma première communion et ma confirmation en 1950, je garde un souvenir mitigé du gisant de Ste-Philomène, un mélange de fascination et de crainte. J’ai aussi assisté à des séances de cinéma au sous-sol (notamment Bernadette Soubirou et les Enfants de Fatima) et peut-être aussi quelques films de cowboy, les héros de ma jeunesse. je me souviens aussi avoir vu es comédiens se maquiller pour une pièce de théâtre joué au sous-sol.

  4. Massoune

    @lagatta à Montréal – On l’a vite oublié mais Montréal était une ville assez anglophone avant la révolution tranquille bien que beaucoup de francophones y habitaient. L’affichage à Montréal était majoritairement en anglais et comportait parfois un sous-titrage français, un peu comme on peut le voir avec l’anglais de nos jours (dans certains cas assez rares).

  5. Francine Lapointe

    Moi j ai assisté à des films de Lassie au soubassement – même en 1965 mon party de finissante de ma 11e année s est fait là. ma mère s est mariée en 1948 à Ste-Philomène. À la messe le dimanche, nous aimions mes amies et moi s asseoir au jubé et on pouvait y circuler en arrière de l autel – fous rire et autres conneries faits au jubé.

  6. Que de souvenirs c’était une si belle église !! J’ai fait ma première communion a cette endroit dans les années 1960 …. Nous demeurions dans Rosemont sur la 5e avenue et j’ai été aussi à l’école Ste-Philomène elle avait changé de nom à un moment et ensuite c’était l’école St-Esprit et l’église a portée le même nom aussi ……

  7. Suzan Gravel

    J’ai vécu jusqu’à ma première année d’école au 5444, 7e avenue, à Rosemont. Je me souviens du gisant de Ste-Philomène. Sur le prie-Dieu qui longeait le gisant il y avait un médaillon de verre contenant une supposée relique de Sainte-Philo. Nous devions l’embrasser en respectueux hommage à la sainte. Je la trouvais très belle, mais je me demandais ce qu’elle faisait là!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>