Une pétition contre la multiplication des bandes jaunes et des saillies de trottoir

Par -

Une pétition intitulée Préservons nos stationnements et notre vie de quartier de famille!, hébergé par la Corporation des propriétaires du Québec (CORPIQ), demande à l’Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie de cesser tous les travaux qui enlèvent des stationnements. Un sujet qui partage les citoyens de l’Arrondissement, puisque plusieurs n’approuvent pas cette pétition.

À lire aussi : 

« La vie des citoyens de Rosemont a radicalement changé en quelques semaines avec l’arrivée sournoise de lignes jaunes sur les coins de rue interdisant le stationnement. Sous de faux prétextes de sécurité qu’elle invoque à la place des citoyens eux-mêmes, la ville est en train d’éliminer de 8 à 15 stationnements par intersection. Il sera bientôt mathématiquement impossible de stationner le parc actuel de voitures dans les rues de Rosemont », peut-on lire en introduction du texte de la pétition.

On y souligne aussi qu’une très grande majorité des citoyens est contre l’arrivée de ces lignes jaunes. L’un des citoyens qui a mis en place cette pétition, Benoit Ste-Marie, réside sur la 1ere avenue et souligne que tous les gens à qui il a parlé sont à presque 100 % contre l’implantation partout des bandes jaunes et des saillies de trottoir.

« Quand on a décidé d’habiter à Rosemont, c’est qu’il y a du stationnement. Mais la situation a changé à cause des bandes jaunes. En plus, les villes ont pleine latitude d’appliquer cette réglementation. Il faut faire preuve de bon sens, nous ne sommes pas contre les bandes jaunes, mais contre l’idée d’avoir d’un seul coup des bandes jaunes et des saillies partout. – Benoit Ste-Marie.

Le citoyen pense que le seul impact sera d’augmenter les revenus de vignettes. « Une femme de 70 ans me disait que tout cela la stressait et qu’elle pensait devoir vendre sa maison. Implante une affaire mur à mur de même c’est de la mauvaise gestion municipale. Je suis un environnementaliste, mais c’est normal que j’aie une voiture », ajoute Benoit Ste-Marie.

Il pense que d’avoir des bandes jaunes et des saillies partout va encourager les citoyens à se stationner dans les ruelles au détriment de la sécurité des enfants.

« Qu’on sécurise les coins de rue où il n’y a pas de stop, ce n’est pas bête, mais de le faire partout, ça créé plus d’inconvénients que d’avantages », soutient-il.

Il ajoute que la solution la moins couteuse est de baisser la vitesse à 30 km/h sur les rues résidentielles. RueMasson.com lui a appris que la solution a été adoptée par Rosemont-La Petite-Patrie depuis février dernier et que les panneaux sont en cours d’installation.

Benoit Ste-Marie souligne également que le processus de décision de tels travaux doit être revu. Il cite notamment les travaux qui ont lieu sur la rue des Carrières en ce moment pour y construire des saillies, en particulier au coin Fullum/Des Carrières.

À lire aussi : Dévoilement du PLD dans Rosemont : forte demande pour du transport collectif et actif

Des citoyens en faveur des bandes jaunes et des saillies

À lire aussi : 

Des citoyens de la rue des Carrières sont d’avis contraire et expliquent que ça fait 5 ans que les citoyens demandent ces saillies et de tels travaux. Une pétition avait d’ailleurs été présentée au conseil en 2011.

« Le projet citoyen de la rue des Carrières est un projet exemplaire du point de vue de la transparence et de la consultation. Les citoyens par la page Facebook du groupe qui compte 172 membres ont été informés des moindres détails du projet, et ce de façon constante depuis plus de 5 ans. Dans plusieurs documents officiels dont le programme politique de Projet Montréal, le plan de déplacement, les journaux, etc., le projet a été nommé et clairement identifié comme étant prioritaire. Des affiches avec les plans des saillies ont été installées à tous les coins de rue visés par les travaux, le maire a organisé une marche avec les citoyens pour expliquer le projet. Que faire de plus? », demande Steve Quirion, l’un des citoyens impliqués dans la démarche.

Ce dernier ajoute que pour les résidents de la rue des Carrières, il apparaît inconcevable d’exiger un moratoire sur les mesures d’apaisement de la circulation.

« Dans la pétition, il est clairement indiqué “moratoire sur l’installation des lignes jaunes et des saillies bétonnées, de même que l’arrêt immédiat des chantiers en cours ». Depuis plus de 5 ans, les citoyens et l’arrondissement sont d’accord qu’il faut apaiser la circulation sur Des Carrières qui lourdement affecté par la circulation de transit », rappelle-t-il.

Sur le groupe Facebook du projet, plusieurs s’inquiètent de l’impact de cette pétition et ont peur que la ville centre arrête les travaux comme ça a été fait sur le Plateau-Mont-Royal.

Steve Quirion ajoute que l’Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie a produit un Plan local de déplacement l’an dernier après des consultations avec les citoyens et que le verdissement et la sécurisation de la rue des Carrières y été clairement indiqué, tout comme les mesures qui sont mises en place actuellement. « Aussi, une élection avec un programme très clair où la mairie d’arrondissement a été remportée par Projet Montréal à 60%, le plus proche candidat était à 22%. C’est clair non? », soutient-il.

« J’ai moi-même 3 enfants, une voiture et pas de problème à me stationner, malgré l’ajout des « sournoises lignes jaunes » et je n’envisage pas de « détruire » ma future ruelle verte ». – Steve Quirion.

Sur la page Facebook de RueMasson.com, on remarque que les avis des citoyens sont partagés également, tant pour les bandes jaunes et les saillies que le contraire.

Que dit le code de la sécurité routière?

L’interdiction de stationner à moins de 5 mètres est inscrite dans l’article 386 du Code de la sécurité routière.

386. Sauf en cas de nécessité ou lorsqu’une autre disposition du présent code le permet, nul ne peut immobiliser un véhicule routier aux endroits suivants:
 1° sur un trottoir et un terre-plein;
 2° à moins de 5 mètres d’une borne-fontaine et d’un signal d’arrêt;
 3° à moins de 5 mètres d’un poste de police ou de pompiers ou à moins de 8 mètres de ce bâtiment lorsque l’immobilisation se fait du côté qui lui est opposé;
 4° dans une intersection, sur un passage pour piétons clairement identifié et sur un passage à niveau ni à moins de 5 mètres de ceux-ci;
 5° dans une zone de débarcadère et dans une zone réservée exclusivement aux véhicules routiers affectés au transport public de personnes, dûment identifiées comme telles;
 6° sur une voie élevée, sur un pont, sur un viaduc et dans un tunnel;
 7° sur un chemin à accès limité, sur une voie d’entrée ou de sortie d’un tel chemin et sur une voie de raccordement;
 7.1° sur une voie de circulation réservée exclusivement à certains véhicules;
 8° devant une rampe de trottoir aménagée spécialement pour les personnes handicapées;
 9° dans un endroit où le stationnement est interdit par une signalisation installée conformément au présent code.
1986, c. 91, a. 386; 1987, c. 94, a. 57; 1990, c. 83, a. 150; 1993, c. 42, a. 7.
387. Malgré les interdictions prévues à l’article 386 et dans la mesure où cette manoeuvre peut être effectuée sans danger, le conducteur d’un véhicule routier qui transporte une personne handicapée peut immobiliser son véhicule pour permettre à cette personne d’y monter ou d’en descendre.

La pétition est en ligne depuis jeudi et avait 273 signataires dimanche à 18h.

27 commentaires à Une pétition contre la multiplication des bandes jaunes et des saillies de trottoir

  1. Parfaitement d’accord avec cette pétition, que je signerai dès que j’en aurai l’occasion. Il y a une mesure « anti-char » typique de Projet Montréal derrière cette implantation mur-à-mur de bandes jaunes, sans discernement aucun. D’autant plus qu’on en s’est pas gêné pour dépasser allègrement les 5 mètres réglementaires à peu près partout. Cela s’imposait logiquement sur plusieurs intersections, comme sur Dandurand où c’était suicidaire par bouts tellement on ne voyait rien, mais sur des rues à sens uniques avec des arrêts aux 4 coins, c’est non non et non.

    C’est déjà un casse-tête de stationner sur ma rue (5e avenue) passé 17h, et ce même avec vignette. Mais depuis cette mesure c’est encore pire, ce que je ne pensais pas possible. Eh oui, avoir une auto m’est indispensable, je travaille sur la rive-sud et j’habite le quartier par choix, pour la qualité de vie qu’on y trouve. Mais encore 2 ou 3 autres mesures du genre et je devrai songer à savoir si je n’irai pas voir ailleurs. M. Croteau s’en frottera probablement les mains, un méchant automobiliste en moins… Tant pis.

  2. Faudrait peut-être que les anti-voitures voient que c’est pas tout le monde qui ont un horaire de bureaucrate de 9h a 17h ou bien de 8ha16h…. Quand tu dois te rendre a ton travail pour 5h30 am et que le premier métro part a 5h56 am au bout de la ligne…. ça ne fonctionne juste pas… une voiture n’est pas toujours un luxe… mais une nécessité dans plusieurs cas… On veut diminuer les voiture… ben augmenter les services de transport en commun… question de nous donner l’opportunité ou bien même le goût de les utiliser… Parce que aller au travail en 15 minutes en voiture ou en 1h30 en transport en commun… le choix est vite fait!

  3. Politique anti-char? Non plutôt pro-piéton. Annie Samson mairesse de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, bras droit de Denis Coderre applique ce règlement. Voilà ce qu’elle en pense :

    « Ces travaux font suite à des demandes de citoyens qui ont observé que les véhicules cachaient parfois la vue et augmentaient les risques d’accident. Nous devons prendre toutes les mesures qui s’imposent afin de rendre nos intersections plus sécuritaires pour les piétons et les cyclistes», a déclaré Mme Samson.

    http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=5798,42657625&_dad=portal&_schema=PORTAL&id=23036&ret=http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/url/page/prt_vdm_fr/rep_annonces_ville/rep_communiques/communiques

  4. Isabelle Gauthier

    Il est vrai que les bandes jaune ne facilite pas le stationnement dans le quartier mais la sécurité n’est elle pas une priorité? Les saillies améliore la sécurité des piétons et embellissent nos rues. J’attend avec impatience les travaux prévus au coin de ma rue, Cartier et des carrières…!

  5. Pour ce qui est de la sécurité des piétons… on repassera… les stops a moitié fait, les conducteurs qui arrivent vite, ceux qui ignore la priorité aux piétons existent encore bel et bien… quand même bien qu’il n’y aurait plus aucunes voitures de stationnés tout le long de la rue… ça change rien aux mauvais comportements. Même que maintenant ils frôlent le coin du trottoir pour tourner et tournent maintenant plus rapidement!! C’est une vraie farce! J’habite un coin de rue, et en plus une zone scolaire, et j’ai 2 enfants et je ne me sens pas plus en sécurité pour ça… Les conducteurs fautifs te regardent même dans les yeux puis repartent aussitôt sans te laisser passer…

  6. Stéphane Bélanger-Blache

    Voyons.. Comment de fois j’ai vu des véhicules se stationner à l’extrémité de la rue, qui dépassaient les limites de l’intersection… Désolé mais c’est ainsi parce qu’il y a des automobilistes qui se moquent des lois.

  7. Sebastien Tremblay

    En effet difficile de stationner après 17h30. Et question sécurité ça peut sûrement aider, mais à voir la quantité de stop qui se font brûler en face de l’école st-Jean de Brebeuf à l’heure d’entrée (saillies et bandes jaunes), ca me semble pas si efficace que ca.

  8. Il me semble que le débat ne soit pas pour ou contre les bandes jaunes ou pour ou contre la voiture. Oui nous sommes tous pour la sécurité et pour la verdure. Et oui la voiture est parfois un moyen de transport incontournable pour certains d’entre nous. (les transports en commun étant loin de répondre aux besoins de tous). Certains sont parvenus à aménager leur vie en s’en passant. Je crois qu’il est un peu utopiste de demander cela à tous.
    En même temps je pense qu’il est important que les mesures « dites de sécurité » soit appliquées avec discernement. Ce n’est pas parce que l’action est efficace dans les coins de rue avec la rue Des Carrières qu’elle l’est au coin de la 5eme et Dandurand. Je pense que le conseil d’arrondissement Projet Montréal attend juste que les 2 camps s’affrontent et se confrontent en soutenant celui qui assurera le plus de revenus dans ses caisses… Celui des « lignes oranges ».C’est un peu sous-estimer et manipuler la réflexion de ses citoyens. Vous ne trouvez pas?

    Pourquoi ne pas demander de la tempérance? Il semble évident que les lignes oranges soient inutiles quand il y a un stop ou un feu (genre coin St Michel???). Peut-être que cela peut effectivement avoir un impact dans des coins de rue étroit. A voir et documenter.
    Dans tous les cas, s’il vous plait, évitons de tomber dans le pour ou contre, et dans la personnalisation et dans le pas dans ma cours… Contribuons vraiment à l’amélioration de la vie de quartier en proposant des solutions réalistes et adaptées aux différents besoins des citoyens.

  9. Jamais je ne penserais dire cela mais Coderre règle des problèmes et Projet en fabriquent. Manque de vision de projet, essoufflement du pouvoir?

    Cette tenture de diviser la population me rappel un certain Charest. Je n’ai malheureusement pas une heure le matin et le soir à perde dans le transport en commun. C’est 20 minutes en auto. On va se faire un stationnement dans notre cours pour laisser de l’asphalte libre. Bravo projet, très intelligent! A go, on mange tous du gazon, les autos disparaissent et on ramasse de l’argent dans les arbres.

  10. Alexandre

    J’ai toujours été un conducteur très prudent et surtout depuis que j’habite sur la 17ieme près de Dandurand. Je roule toujours sous les 40km/h dans le quartier, car les rues sont étroites et il y a beaucoup de voitures stationnées qui cachent la vue justement. J’arrive généralement après 22h chez nous et depuis ces fameuses bandes jaunes, je n’arrive juste plus à me trouver de stationnement. L’autre fois, après avoir fait la 17ieme au complet de Masson jusqu’à Rosement, puis la 18eme, puis la 15ieme, puis la 16ieme, je me suis surpris à rouler un peu trop vite à mon gout. J’ai essayé de me calmer un peu, mais honnêtement après 20 minutes à tourner en rond et à voir tous ces stationnements « non disponble » pour cause de sécurité, j’avais du mal à me resaisir…

    Je suis bien d’accord avec les bandes jaunes, mais pourquoi partout ? Pourquoi tout doit toujours être noir ou blanc ? Par exemple, au con de la 17ieme et Dandurand, toutes les bandes jaunes au nord de Dandurant n’augmente absolument en rien la sécurité de quiconque étant donné que la 17ieme est sens unique vers le nord. Alors pourquoi ne pas faire un compromis entre sécurité et espace de stationnement et laisser ces quatres espaces disponible ? Probablement parce que cela implique de réfléchir, d’avoir du jugement. Le mot jugement ne semble plus avoir sa place dans notre société.

    Je n’ai jamais fais d’accident en 16 ans de conduite, mais j’ai l’impression que cela est pour changer quelque part entre la rue Saint-Michel et Pie-IX tard le soir…

  11. Françoise

    Lundi 2 novembre 2015 à 17h. Un monsieur de la Ville de Montréal (je pense) faisait une belle ligne jaune juste en face de chez moi (Bélanger sur Bordeaux). Il n’a même pas pris les mesures, il a fait ça d’un trait avant de s’en aller vite vite vite et il regardait de tous les côtés. C’est bizarre car le monsieur était sur une bicyclette genre triporteur !!!!!!!! J’aimerais en savoir plus sur cette pratique !!!!!! Je suis certaine que les gens de Rosemont aussi.

  12. La citation de la semaine (catégorie « inconscience »):

    « Je suis un environnementaliste, mais c’est normal que j’aie une voiture », ajoute Benoit Ste-Marie.

  13. Pierre Blanchard

    Pour ma part je demeure au coin des rues Laurier et Charlemagne.. Le soir lorsque je reviens de mon travail qui est à Lasalle .. j’arrive vers 23:30 quel plaisir de me chercher un stationnement.. ça torche comme disent les jeunes.. Oui je suis un gars fort..mais est-ce normal de trouver une place au coin des rues Laurier et St-Michel.. une chance que je suis un gars car être une femme.. je sais pas.. et non je ne prendrais pas le transport en commun.. car vous savez tous et toutes.. que le transport en commun le soir venu.. ça déchire pas en terme de rapidité.. Bref j’ai écrit un belle lettre de plainte avec courtoisie et détaillé à l’extrême.. pas surpris.. on m’a pas répondu..

  14. Aldebrana

    « Sous de faux prétextes de sécurité  »

    Ben non, ce ne sont pas des faux prétextes. Le seul accident de voiture que j’ai eu, c’était à cause justement d’un SUV stationné directement sur le coin d’une rue sans Arrêt et qui cachait largement l’approche.

    C’était une mesure nécessaire pour laquelle je m’apprêtais justement à écrire à ma conseillère municipale.

    Pour ce qui est de ceux qui réclament leur droit à la voiture à cause d’un horaire atypique, songez que peut-être que ce n’est pas à vous justement que s’adressent les mesures « anti-voitures », mais aux personnes qui vivent à Rosemont avec deux voitures à stationner sur la rue par famille de type « 9 à 5″.

    Bien sûr, la mise en œuvre aurait pu être mieux pensée (comme des lignes d’un seul côté pour les sens uniques, les rues à 4 arrêts, etc.) Il n’est certainement pas trop tard pour apporter des ajustements, ce n’est que de la peinture après tout.

    Aussi, bien sûr que c’est une mesure typique de Projet Montréal…c’est le parti du maire que nous avons élu! Grosse surprise! Une grande partie de Rosemont est très bien desservie par le transport en commun. Si on y ajoute les Auto-mobiles et Communauto, c’est même excellent. Je suis toujours frappée du nombre de voitures dans Rosemont (et sur le Plateau). C’est comme si les gens voulaient vivre en banlieue à Montréal. La vie urbaine, c’est autre chose et il faut l’assumer.

  15. Jean-Yves

    Il me semble parfaitement symptomatique de l’entêtement et de l’aveuglement des automobilistes que l’on puisse s’acharner à refuser d’être piéton ne serait-ce que cinq minutes par jour pour marcher un ou deux coins de rue jusqu’à chez soi. Stationner pile devant son duplex n’est pas un droit, à moins d’être en banlieue, et Montréal ressemble malheureusement de plus en plus à une banlieue encombrée de voitures, où disparaissent les commerces de proximité, où les autobus sont moins fréquents, où les piétons n’ont plus droit de cité. Si cette mesure peut décourager de l’achat d’une deuxième voiture, eh bien tant mieux! Ça pourrait multiplier les voitures en libre-service et forcer la Stm à améliorer le services d’autobus.

  16. Sylvie Truchon

    Faut-tu être stupide pour avoir autoriser une telle réglementation partout dans les rues de Rosemont , la ville autorise des constructions de condos qui n’offrent pas toujours des stationnements intérieurs et on enlèvent ceux extérieurs, pas fort comme jugement surtout en hiver ou le stationnement est encore plus restreint avec la neige

  17. geotrad

    Bandes jaunes = Vieux Rosemont, Dos d’ânes = Angus. Comment expliquer l’étonnante différence qui existe dans l’application des mesures de sécurité routière entre les deux quartiers? En effet, dans Angus, aucune bande jaune et plusieurs autos stationnées directement sur le coin, au mépris des piétons, mais une pléthore de dos d’ânes alors qu’il n’y a pas d’écoles dans le secteur (!). Par contre, dans le vieux Rosemont limitrophe, aucun dos d’âne à proximité des avenues perpendiculaires qui mènent à l’école St-Jean-de-la-Lande (7e, 8e et 9e), ce qui permet à de nombreux frustrés de la vitesse de se défouler jusqu’au prochain arrêt. Par exemple, j’assiste tous les jours à ce genre de scène au coin de la 7e Avenue et Laurier : accélération rageuse à partir de Masson, puis freinage brusque à l’arrêt au coin de Laurier, où traversent une ribambelle d’écoliers. Malheureusement, à 60 km/h et plus, la distance de freinage s’allonge considérablement, surtout lorsque la chaussée est glissante. Il y a des dos d’âne — et des bonnets d’ânes — qui se perdent.

  18. Drôle de parler de faiblesse d’esprit avec la qualité de la langue du commentaire précédent.

    Non, je n’ai pas de voiture et j’en suis très fière. J’ai habité le Plateau, Villeray et la Petite-Italie sans avoir besoin d’un de ces trucs meurtriers et polluants, que ce soit pour me rendre au boulot, à l’université ou ailleurs. Si j’avais une profession essentielle comme médecin ou vétérinaire de campagne, ou agriculteur biologique, au moins les dommages énormes de l’auto seraient en quelque sort compensés par les bénéfices pour les humains et autres êtres vivants de mon activité professionnelle. Malheureusement beaucoup de gens ne sont même pas conscients des dégâts énormes qu’occasionnent les voitures.

    Non, je ne pense pas qu’à mon petit nombril sec (rapport?) mais par exemple à Mme Huguette Bergeron, fauchée en compagnie d’une amie en se rendant de sa résidence pour personnes âgées de la rue Christophe-Colomb au marché Jean-Talon, pendant qu’elle traversait le coin de la rue Bélanger et de l’avenue de Chateaubriand. Notre vie passe avant vos bagnoles.

    Pourquoi je vivrai sur le Plateau quand j’habite la Petite-Italie, tout aussi marchable en hiver, et où il y a un conseil d’arrondissement aussi progressiste? Ces bandes ne font que signaler un règlement existant.

  19. olivier

    Quand on décide d’habiter a montreal il faut accepter le fais qu’il y a des voitures et que celles-ci sont nécessaires pour 95% de la populations. Le probleme est que les pietons devrais eu aussi respecté le code de la sécurité routière et regarder avant de traverser une intersection au lieu de se fier que les conducteurs les ont vu. Je suis daccord que les autos son polluante et que des mode de deplacement plus vert serais de mise, mais pour le moment on fais avec ce qu’on a. Et pour le niveau de language, je suis désolé mais c’est pas facile de bien corrigé un texte a partir d’un telephone intelligent. En plus le point n’est pas de trouver les erreurs dans le texte mais de comprendre le point de vu.

  20. Le point de vue, traiter d' »epais » (sic) ceux qui ne partagent votre point de vue écocidaire, est tout aussi déplorable. 95% de la population montréalaise des quartiers centraux comme le Plateau et RPP, dépendants du tout-auto, c’est vraiment charrier. Et je ne vous voie point en train de lutter pour un meilleur service d’autobus ou pour des trams modernes, nenni!

    J’accepte le fait qu’il y a des voitures comme j’accepte le fait qu’il y a des connards machos ou racistes… et je lutte de toutes mes forces contre cet état de fait. Vous, vous acceptez, vous acceptez de tuer les piétons et les cyclistes et je vous opposerai de toutes mes forces de vieille chipie!

  21. Il semble que la discussion dégénère. Nous encourageons la discussion respectueuse et traiter les autres participants d’idiots n’est pas respectueux selon nous. Le commentaire a été effacé. Si vous voulez discuter aucun problème mais svp soyez ouverts et respectueux pour le bénéfice de la discussion.

  22. geotrad

    En effet, Mme Gladel, j’ai vu quelques nouvelles bandes jaunes dans Angus aujourd’hui (elles n’y étaient pas avant-hier). Mon point était qu’il n’y a toujours pas de dos d’âne sur les 7e, 8e et 9e avenues entre Masson et Laurier, sur le chemin des écoliers de Saint-Jean-de-la-Lande, alors qu’ils sont omniprésents dans Angus, sans pourtant qu’il y ait d’école. Mais vous me rassurez. Je suis maintenant confiant. Comme des bandes jaunes viennent d’apparaître aussi dans Angus, je m’attends à ce que des dos d’âne soient installés bientôt aussi dans mon quartier où ils font cruellement défaut.

  23. ex-rosemontois

    On aura beau ,encadrer et reglementer pour sécuriser mais,y a t il quelqu’un pour faire respecter ?
    Personnes n’en parle mais où se cachent nos policiers pour faire appliquer les reglements sur la signalisation ?
    Je suis sûre qu’il y aurait une meilleure sécurité pour tous si les lois étaient mieux observées et on n’aurait
    pas à polluer nos rues de panneaux de signalisation. Il y en a déjà trop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>