Neige privée sur le domaine public : l’Arrondissement sera plus sévère

Par -

Le quatrième chargement de neige de la saison hivernale se déroule actuellement. L’Arrondissement n’a pas ramassé la neige la semaine dernière, voulant attendre la chute de neige de dimanche. Vendredi, plusieurs amoncellements de neige venant des stationnements privés et des ruelles prenaient plusieurs espaces de stationnement sur rue. Une pratique interdite qui sera renforcée et plus surveillée.

Les tas de neige privée poussés sur le domaine public bloque parfois le trottoir. Photo : RueMasson.com

Les tas de neige privée poussés sur le domaine public bloquent parfois le trottoir. Photo : RueMasson.com

« C’est la première année où on met fin au laissez-faire en ce qui a trait à la neige privée sur le domaine public. C’est un problème. Le pire que j’ai pu voir c’est un citoyen qui, après le chargement, trouvait le peu de neige qui restait, en pelletait de son terrain et la mettait aux deux extrémités de son entrée de stationnement et arrosait les deux amoncellements de neige pour que les gens ne stationnent pas proche de son entrée et qu’il puisse sortir rapidement », raconte le conseiller d’Étienne-Desmarteau, Marc-André Gadoury.

Un cas extrême quand même. Mais plusieurs compagnies ou déneigeurs de ruelles et autres espaces privés mettent souvent la neige dans la rue, prenant un espace de stationnement et forçant ceux qui n’ont pas de garage ou stationnement privé à tourner un peu pour trouver un trou.

L’Arrondissement ne sévira pas contre les citoyens qui déneigent leur escalier ou petit espace dans la rue, il entend plutôt sévir contre ceux qui exagèrent et récidivent malgré les plaintes et les avertissements, surtout après les chargements de neige. D’ailleurs, les contrevenants recevront d’abord un avertissement avant la contravention.

Marc-André Gadoury souligne qu’on voit aussi des citoyens et compagnie qui mettent la neige sur la voie réservée aux autobus sur Saint-Michel. « Des avis ont été envoyés. C’est bien beau d’envoyer des infractions, mais on voulait avertir les gens avant. C’est facile de voir ceux qui déneigent sur le domaine public après les chargements », dit-il.

Certaines entreprises, certaines à côté des bureaux d’Arrondissement, déneigent aussi leur stationnement dans la rue et bloquent parfois les trottoirs. Est-ce que l’Arrondissement va sévir? « Quand ça fait des années, on va avoir des situations à régler. On va commencer à informer. On a donné le signal d’informer, mais il y aura peut-être des contraventions. Je voyais l’autre jour un entrepreneur privé qui avait nettoyé une cour et mis la neige sur le domaine public  », souligne Marc-André Gadoury.

Par ailleurs, la neige des ruelles qui est poussée dans la rue n’est pas concernée puisque les ruelles sont un domaine public, ce n’est pas de la neige « privée ».

Il ajoute qu’un projet dans les prochaines années pourrait être de facturer le déplacement de la neige qui est sur le domaine privé sur le domaine public.

Voici ce que rappelle l’Arrondissement sur son site web : « En tout temps, il est interdit de pousser la neige dans la rue. Les contrevenants sont passibles d’une amende allant de 60 $ à 100 $ pour une première infraction. Veuillez noter que les constats d’infraction peuvent être donnés autant à l’entrepreneur fautif qu’aux résidants-clients. »

 

1 commentaire à Neige privée sur le domaine public : l’Arrondissement sera plus sévère

  1. Yvon-Charles Beaudet

    Madame,
    Comment peut-on nommer de la neige « privée »? Je ne savais pas qu’il tombait de la neige publique et de la neige privée…
    Je suis certain qu’il y a des exagérations et que certains entrepreneurs y vont fort avec leurs déversements de neige des stationnements de condos sur la voie publique voir même à des stops d’autobus : (ruelle entre Laurier et Jeanne-d’Arc).

    Je comprends que l’administration n’a d’autre choix que de sévir, mais il faut aussi se servir du GBS (gros bon sens). Prenez par exemple les entrées charretières du boul. Pie IX, lesquelles sont englouties de gadoue sur parfois plus d’un mètre de hauteur, quoi faire pour sortir sa voiture de son entrée privée. Avec des petits lopins de terrain de 4m x 4m la neige s’emplit sur des hauteurs vertigineuses à ce temps-ci de l’année, si bien qu’on ne sait plus où la mettre. Puisque la ville va charger pourquoi ne pas permettre que le surplus soit placé là où la ville chargera, par-dessus la gadoue du boul. Pie IX qui est comme de la glace?

    Oui c’est un problème pour la ville, mais les citoyens qui paient des taxes continuellement en hausse ont aussi le droit de pouvoir sortir leur voiture de leur entré charretière en hiver, alors c’est quoi la solution? J’aimerais bien que le maire d’arrondissement propose une assemblée de citoyen là-dessus pour discuter de solutions viables pour tous.

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>