Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
dimanche le 18 novembre
HomeHabiter RosemontLes toits en asphalte ne seront pas interdits pour les anciens bâtiments
Publicité

Les toits en asphalte ne seront pas interdits pour les anciens bâtiments

Finalement, les toits en asphalte ne seront pas interdits pour tous les édifices de l’Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie. Il le seront pour les nouveaux bâtiments, mais pas pour les édifices déjà existants. 

Cependant, tel que le règlement l’exige depuis 2010, les toits en asphalte doivent être recouvert de gravier blanc.

À lire aussi 

La consultation publique sur ce nouveau règlement et les discussions avec plusieurs spécialistes ont encouragé l’Arrondissement à modifier son projet de règlement et à reculer.

Mais le maire François Croteau se garde bien de parler de recul. « C’est une modification du règlement, car c’est toujours une proposition de modification que l’on fait qui doit passer en consultation publique, ce qui amène des modifications avant son adoption finale. C’est pour ça qu’il y a trois lectures, pour nous donner le temps d’adopter un règlement qui va être conforme et pour l’intérêt public. »

Le maire ajoute que plusieurs inquiétudes sur la structure du bâtiment ont été soulevées par les spécialistes et les citoyens. « Il fallait discuter sur ce point et on n’a pas de spécialistes de structures de bâtiment à l’Arrondissement. Ça nous a interpellés, on voulait en savoir davantage, donc on a consulté pour s’assurer que le règlement n’allait pas poser des problèmes aux citoyens, donc nuire à l’intérêt public. On nous a clairement dit qu’au point de vue structural des bâtiments anciens on doit absolument  enlever tout ce qui est en place pour poser une membrane. Naturellement quand c’est fait par un bon couvreur, il n’y a pas d’inquiétude, ça va être conforme. Cependant, on ne peut jamais le garantir et à ce moment-là, il y a plus de risques de fuites qu’avec un multicouche », explique-t-il pour justifier la modification du projet de règlement.

Il ajoute qu’il n’y a pas de problème pour les nouveaux bâtiments. C’est pourquoi le règlement interdisant l’utilisation de l’asphalte ne s’appliquera à eux.

De plus, la colle appliquée habituellement dans les pays plus au sud n’est pas efficace au Québec avec des températures plus froides. « Ce qu’ils utilisent comme scellant pour les membranes c’est du bitume chaud. Notre règlement venait donc empêcher d’utiliser la bonne colle pour fixer les membranes. Ce sont ces deux éléments qu’on ajuste pour que le règlement atteigne tous les objectifs sans nuire à l’intérêt public. On n’avait pas eu ces informations avant. C’est normal dans un processus réglementaire, c’est pour ceci qu’il y a des consultations. On est très heureux qu’on nous ait avisés de cette problématique  », conclut le maire Croteau.

 

 

Latest comments

  • Bonjour,

    définir « ancien bâtiment » svp.

    Ma maison a été construite en 1910. Elle adonc 105 ans. Est-ce un « ancien bâtiment »?

    Merci.

    Claude (madame)

  • Alleluia

  • Gravier blanc qui va virer gris au bout de 2-3 ans, never mind… Y me semble qu’il y d’autres dossiers plus prioritaires à régler, comme le délai interminable pour l’obtention des permis pour les rénos!

  • Merci beaucoup por le partage de l’information 🙂

leave a comment

Publicité