L’école Sans-Frontières déménage dans les nouvelles classes en janvier

Par -

Les élèves de l’école Sans-Frontières vont déménager dans les 20 classes neuves dès la rentrée de janvier 2015 pour laisser l’ancienne partie de leur école aux élèves de Sainte-Bibiane qui doivent la quitter à cause de travaux majeurs

À lire aussi :

Les travaux à l'école Sans-Frontières sont presque terminés. La photo a été prise cet été. Photo : RueMasson.com

Les travaux à l’école Sans-Frontières sont presque terminés. La photo a été prise cet été. Photo : RueMasson.com

L’annonce a été faite lors de l’assemblée d’information des parents de Sainte-Bibiane qui se tenait hier soir (mardi 25 novembre) à l’école Saint-François-Solano. Plus de 200 parents étaient présents.

L’école Sans-Frontières avait envoyé une lettre aux parents mardi après-midi pour les informer de leur demande de déménager dans les nouveaux locaux. La CSDM a répondu positivement à cette demande. Les élèves de Sainte-Bibiane occuperont l’ancienne partie de Sans-Frontières. « Ils ont besoin de ces nouvelles classes à cause des besoins spécifiques de leur élèves », a expliqué le commissaire scolaire de Rosemont, Jean-Denis Dufort.

« Nous avons clairement exprimé notre solidarité à l’égard de nos voisins de Sainte-Bibiane et notre volonté de leur assurer un accueil chaleureux, et ce dans le meilleur intérêt de nos deux communautés et, surtout, de nos enfants. Nous avons également très clairement exprimé que nous souhaitions pouvoir prendre possession de la nouvelle aile, et ce avant l’arrivée de l’école Sainte-Bibiane. Les nouveaux locaux ont en effet été pensés spécifiquement en fonction des besoins d’espace de notre service de garde, des installations particulières ont été prévues pour nos élèves présentant un trouble du spectre de l’autisme, et la scène intégrée au nouveau gymnase nous permettra d’organiser des spectacles qui sauront traduire la couleur de notre école. Nous considérons en outre qu’après avoir dû composer pendant des années avec les travaux liés à l’agrandissement et tous les inconvénients qui en ont découlé, nos enfants et notre équipe-école sont légitimement en droit de profiter des nouveaux locaux », peut-on lire dans la lettre signée par Guylène Dhormes, présidente du Conseil d’établissement.

Par ailleurs, les deux écoles seront séparées et non intégrées, car elles n’ont pas les mêmes horaires.

Un problème de qualité d’air à Sans-Frontières?

Par ailleurs, plusieurs parents se sont inquiétés de possibles problèmes de qualité de l’air à Sans-Frontières.

La présidente du comité d’établissement de Sainte-Bibiane, Élise Fafard, explique en avoir discuté avec son homologue de Sans-Frontières qui l’a rassurée. « Des travaux ont été faits pour corriger les problèmes ».

La surpopulation des écoles de Rosemont

La fermeture de l’école Sainte-Bibiane pendant au moins 3 ans vient augmenter le problème de surpopulation des écoles rosemontoises. Des enfants de l’école Sainte-Bernadette-Soubirous sur la 16e Avenue avaient déjà été transférés à Sainte-Bibiane à cause du manque d’espace de Sainte-Bernadette. Ces derniers suivront à Sans-Frontières.

D’ailleurs, pendant que la surpopulation est un problème, l’agrandissement de l’école Sainte-Bernadette-Soubirous ne fait pas l’unanimité comme nous l’apprend le Journal de Rosemont.

Par ailleurs, l’agrandissement de Sans-Frontières aurait également permis d’y envoyer des élèves de Saint-Jean-de-Brébeuf qui est aussi en surpopulation. « Cet agrandissement devait servir à recevoir le surplus de clientèle des écoles du quartier. Ça exacerbe le problème qui était déjà très important », souligne le commissaire scolaire de Rosemont Jean-Denis Dufort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>