Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
vendredi le 20 septembre
HomeConsommationUne première collection-maison pour Les Coureurs de Jupons
Publicité

Une première collection-maison pour Les Coureurs de Jupons

La boutique Les Coureurs de Jupons sur Masson lance sa première collection-maison mettant à l’honneur des artistes en arts visuels montréalaises.

Geneviève Paquette et Kristelle Mercier, propriétaires. Photo : RueMasson.com

Geneviève Paquette et Kristelle Mercier, propriétaires.
Photo : RueMasson.com

Depuis l’ouverture de leur boutique en octobre 2011, Geneviève Paquette et Kristelle Mercier ont en tête de lancer leur propre collection de vêtements. Elles s’y sont mises en janvier dernier. Le résultat sera divulgué samedi, lors d’un party de ruelle à l’arrière de leur boutique de la Promenade Masson.

« L’idée était moins de faire une collection de vêtements que de promouvoir les artistes en arts visuels. Un vêtement est un beau médium pour porter des oeuvres », dit Geneviève Paquette, aussi éco-designer de la ligne Kazak qui se spécialise dans les accessoires en cuir, fourrure et tissus recyclés.

« C’est une autre façon de faire découvrir des artistes. On voit beaucoup plus leurs  oeuvres sur un vêtement qu’on porte et qui se promène!», ajoute Kristelle Mercier.

En plus de vendre des vêtements, bijoux et accessoires, Les Coureurs de Jupons laissent une bonne place aux artistes locaux. C’est ce qu’elles voulaient en ouvrant leur boutique, être une vitrine pour les créateurs québécois mais aussi prendre racine dans un quartier, comme celui du Vieux-Rosemont et rencontrer les gens qui l’habitent.

Collection-maison locale ou presque

Oeuvre de Cara Carmina

Oeuvre de Cara Carmina

Pour leur collection-maison, les deux propriétaires tenaient à une production locale et éco-responsable. Elles ont elles-mêmes designé un t-shirt pour femmes aux formes très féminines, deux modèles de jupes et une camisole. Le tout fait à Montréal, sauf pour la couture qui a été « délocalisée » à Victoriaville.

Pour le tissu, elles achètent des fins de rouleaux des collections de tissus pour designers, une façon pour elles de récupérer les restants de tissus de l’industrie. « Et c’est du beau stock!» précise Geneviève Paquette.

L’impression est effectuée par Sérigraphie CME, également sur la rue Masson près du viaduc, qui fait dans la sérigraphie à base d’eau.

Les artistes qui ont créé les dessins sont des Montréalaises qui vendent déjà leurs oeuvres en boutique. Cara Carmina illustre des Frida Khalo, Madeleine Tellier Craig a exposé ses oeuvres dans la boutique et Maria Teresa Hincapié, est employée des Coureurs de Jupons et étudiante en impression textile. Elle fera la démonstration du procédé de sérigraphie lors du party de ruelle. Les enfants des propriétaires (4 1/2 ans et 6 ans) ont également fait des dessins pour les vêtements d’enfants.

Party de ruelle

Pour lancer la collection-maison, elles organisent un party de ruelle, derrière la boutique avec démonstration de sérigraphie en direct, DJ, barbecue, hotdogs et breuvages.

Des vêtements de la collection seront en vente. Il sera possible pour la clientèle de personnaliser son vêtement en choisissant le morceau, la couleur, le dessin de l’artiste et voir la sérigraphie se faire en direct.

Les prix sont raisonnables, entre 15 $ et 48 $ pour le vêtement (femmes, hommes et enfants) plus 10 $ pour la sérigraphie. Pour chaque morceau vendu, 1 $ sera remis à l’organisme Phare Enfants et familles qui offre des soins palliatifs pour les enfants et leur famille. Le tout se déroule le samedi 28 juin de midi à 16 h dans la ruelle derrière la boutique.

Latest comments

  • Magnifique boutique ! A voir !

  • « formes féminines » ?

    Va-t-il y avoir enfin des tailles + ?

leave a comment

Publicité