Le début de Rosemont : les promoteurs font patate

Par -

Comment est né Rosemont? Plusieurs diront que le développement du quartier va de pair avec l’arrivée des Ateliers Angus. Ce serait un mythe selon l’historienne Marie-Hélène Lachance. « On pense que tout le monde s’est rué pour habiter dans Rosemont. Il faut nuancer », dit-elle. Le quartier est probablement plus recherché aujourd’hui qu’il ne l’était au début 1900.

Lire un billet de Spacing Montréal qui identifie quelques anciens plex dont celui ci-dessous.

Nouveaux triplex, Rosemont, Montréal, QC, 1925, © Musée McCord

Nouveaux triplex, Rosemont, Montréal, QC, 1925, © Musée McCord

« Les Shops Angus n’ont pas mis Rosemont au monde. […] Les promoteurs (Ucal-Henri Dandurand et Herbert Samuel Holt) capitalisaient sur la venue de l’usine pour développer Rosemont, mais ç’a plus ou moins bien marché», raconte-t-elle en entrevue avec RueMasson.com.

Marie-Hélène Lachance a étudié la question dans son mémoire « De l’espace rural à la banlieue industrielle : le quartier Rosemont de 1892 à 1911» déposé en août 2009 à l’Université du Québec à Montréal.

Les Ateliers Angus ouvrent en 1904 et embauchent plusieurs milliers d’ouvriers. Mais ceux-ci n’adoptent pas instantanément Rosemont comme lieu de résidence. Il faut attendre de 10 à 15 ans après l’ouverture de l’usine avant de voir un peuplement significatif du quartier.

« Dans un contexte où il y a déjà un bassin important d’emplois disponibles, la population totale de Rosemont, de 315 personnes en 1901, ne s’élève qu’à 1319 en 1911. Nous remarquons donc que l’ouverture des Ateliers Angus n’a pas entraîné un développement résidentiel rapide » écrit-elle dans son mémoire. L’essor démographique se remarque davantage durant la décennie 1911-1921 et le développement commercial de la rue Masson ne se fait qu’à partir des années 1920.

Samuel Herbert Holt et Ucal Henri Dandurand, les promoteurs immobiliers de la Rosemount Land Company espéraient bien sûr vendre plusieurs terrains aux ouvriers des Shop Angus. Dès 1902, alors que les ateliers sont en construction, ils font de la publicité dans les journaux. «Les promoteurs se sont battus pour vendre des lots dans Rosemont, mais ils ont fait un peu patate», croit Marie-Hélène Lachance.

Nouveau lotissement, Rosemont, Montréal, QC, 1924, © Musée McCord

Nouveau lotissement, Rosemont, Montréal, QC, 1924, © Musée McCord

Les nombreux ouvriers des Shop Angus habitent plutôt dans d’autres quartiers de Montréal. « Dans les quartiers périphériques comme Hochelaga et Maisonneuve, il y a déjà des infrastructures municipales et des lignes de tramway. Autour de 1904, le ticket de tramway devient abordable pour tous les travailleurs. Il n’est donc plus nécessaire d’habiter à côté de l’usine comme c’était le cas avant», raconte-t-elle. Les égoûts et l’éclairage de rue ne commencent à être construits dans Rosemont qu’à partir de 1907. « Les terrains promus par la Rosemount Land bénéficient donc, avant 1909, de services publics relativement imparfaits », écrit-elle. Les promoteurs ont d’ailleurs fait des pieds et des mains pour fusionner Rosemont avec la Ville de Montréal pour lui faire payer le coût du développement des infrastructures, comme on l’expliquait dans un article précédent.

De plus, à cette époque, c’est l’ensemble du nord-est de l’île de Montréal qui s’urbanise. Le quartier Rosemont ne fait pas exception et il est en compétition avec les différentes banlieues de Montréal pour attirer la population.

Le développement urbain du quartier Rosemont se fait grâce à un ensemble de facteurs et du contexte de l’époque note Marie-Hélène Lachance. Les lots sont petits et abordables et les promoteurs instaurent la vente à tempérament (achat en plusieurs paiements). C’est probablement une des raisons qui pousse les gens à acheter dans Rosemont puisqu’ils n’ont pas les moyens ailleurs. «Mais avant que la population se déplace massivement vers Rosemont, ça va être long, il faudra attendre la Deuxième Guerre mondiale pour qu’il y ait peuplement significatif.»

Des lots pour faire des sous
Et si la population s’installe finalement dans Rosemont, c’est bien parce que les logements sont plus abordables qu’ailleurs. Rien n’a été planifié côté urbanisme, comparativement à Maisonneuve qui s’aligne sur les principes du mouvement architectural City beautiful. « Dans Rosemont, on n’a rien fait de beau. On a pris une terre agricole qu’on a divisé en rectangles pour vendre le plus de lots possible. Pourtant, à la même époque, Ville Mont-Royal était développée par la même personne qui a développé Central Park à New York!»

Pourquoi se pencher sur l’histoire de Rosemont?
« Je me suis toujours intéressée à l’histoire urbaine et aux développement des villes. Je me suis intéressée d’abord au cas de Grand-Mère en Mauricie, mais l’accès aux sources était compliqué. Par hasard, je suis tombée sur le plan des Shop Angus aux Archives Nationales », raconte Marie-Hélène Lachance.

Elle a été fascinée par l’ampleur de ce complexe industriel appartenant du Canadien Pacific Railway (CPR). « C’est gigantesque! C’était le plus gros atelier au Canada!» Et elle s’est souvenue de ce que ses parents et grands-parents, originaires du quartier d’Hochelaga, racontaient à propos des Shop Angus. « Ma grand-mère parlait de la vie difficile de l’époque. Si on trouvait une place à l’usine, on était chanceux. Les employés étaient qualifiés et avaient un niveau de vie plus élevé. »

Nouveau triplex, Rosemont, près de Montréal, QC, 1924, Wm. Notman & Son, © Musée McCord.

Nouveau triplex, Rosemont, près de Montréal, QC, 1924, Wm. Notman & Son, © Musée McCord.

8 commentaires à Le début de Rosemont : les promoteurs font patate

  1. Stéphan Dussault

    Je comprends que le pauvre briqueleur qui s’est construit sur la 1ère Avenue entre Masson et Dandurand en 1908 (notre maison) était bien seul avec les vaches du champs derrière lui (le Maxi et Basile-Patenaude aujourd’hui)!

  2. Martin monette

    je recherche une photo époque de ma maison situer au 3201 et 3203 dandurand coin 10ave cartier Rosemont Montréal bâtisse semi commercial à l’époque on m’a dit qui avait une cordonnerie dans le rez chausse dans les année 1930

  3. Lisa Marie Noel

    Merci Kevin C du lien vers le mémoire. J’ai en effet oublié de l’inclure dans mon article, je l’ajoute à l’instant.

  4. Chobine

    @Marting monette: Bonne chance dans votre quête! Pour notre part, nous avons croisé par hasard les petites-filles du 1er proprio de notre duplex sur la 7e qui nous ont transmis quelques photos de la maison flambant neuve!

  5. Robert Roy

    Vous avez omis la présence d’une industrie a cet époque.Les carrières Deschambeault Martineau.La rue Des Carrières sa vous dit quelque chose ?Plusieurs tailleurs de pierres  »SCULPTEURS  »Masson ETC.. ont peupler Rosemont dans les années 20.
    Comme Deschambeault est en Mauricie,les premières familles qui ont peupler Rosemont venait de cette région.Les Marcotte,Beauchamps,Groleau,Coulombe,Vézina,Archambeault,
    Paquin.Après la crise les Italiens,chassant la misère de leur pays ont peupler et les Juifs de Russie la rue Papineau,Marquette.Il y a des traces d’une Synagogue sur Marquette.Tout ces immigrants avec acharnement se sont sortit de la misère.Pour citer l’ami de mon père M.klaymens,Juifs qui devenue millionaires habitat Westmont et était un simple Guénilloux qui passait dans les ruelles avant l’invention du recyclage.On peut parler des Cotroni,tristement célèbre,Santini les meubles etc…

  6. Robert Roy: Nous nous sommes concentrés sur le Vieux-Rosemont, pas la Petite-Patrie où est située la rue Des Carrières. Ce qui est une autre histoire. On le fera une autre fois.

  7. Gilbert

    Je cherche une photo du marché Léo Guenette situé au 6422 Bordeaux Montreal qui a opéré plusieurs années durant les années 1940 a 1970?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>