10 questions à François Croteau

Par -

Demain est jour de vote au Québec. Par courriel, RueMasson.com a posé 10 questions aux quatre aspirants maires dans Rosemont- La Petite-Patrie. Les questions étaient les mêmes pour tous les candidats, on les limitait à 100 mots par réponse. Voici les réponses de François Croteau, maire sortant et candidat de Projet Montréal.

Lisez les réponses de Josselin Breton de l’Équipe Coderre.
Lisez les réponses de Simon Jolivet de Coalition Montréal.

Le candidat à la mairie pour Intégrité Montréal, Jean Saint-Louis, n’a jamais répondu à notre demande d’entrevue (réitérée à deux reprises) ni au courriel lui posant ces 10 questions.

François Croteau. Photo : Cécile Gladel/RueMasson.com

François Croteau. Photo : Cécile Gladel/RueMasson.com

1-Pourquoi la population devrait-elle voter pour vous demain?
Au cours des quatre dernières années, nous avons travaillé à améliorer de façon importante la qualité de vie de tous les citoyens de l’arrondissement par des mesures environnementales audacieuses, par l’amélioration du commerce de proximité et du développement économique, par l’optimisation des processus de service aux citoyens. De plus, nous avons travaillé ouvertement en organisant plus de 50 consultations publiques au cours du mandat. Notre expérience des quatre dernières années nous permettra d’être en position d’aller plus loin dans l’amélioration de la qualité de vie pour tout en favorisant la mixité sociale.

2-Le logement social et la prolifération de condos sont au coeur des préoccupations. Comment entendez-vous vous attaquer le problème et surtout le financer?
Plus de 22 000 personnes quittent Montréal chaque année. Le problème du logement est au coeur de cet exode. Il faut conserver la mixité sociale qui caractérise les quartiers de l’arrondissement tout en favorisant l’accès à la propriété, notamment en accordant une aide financière aux premiers acheteurs. Nous appliquerons aussi une politique d’inclusion de 20% de logement social à tout projet de 50 logements et plus et limiterons davantage la prolifération des copropriétés indivises. Finalement nous modifierons notre règlement d’urbanisme pour favoriser la construction de grands logements pour les familles aux deux premiers étages des bâtiments d’habitation.

3-L’état des rues et des trottoirs est un sujet chaud. Qu’entendez-vous faire et surtout comment le financerez-vous?
Il y a plus de 400 km de trottoirs et 200 km de rues dans l’arrondissement. Beaucoup sont en mauvais état. Remettre à niveau tout le réseau demanderait un investissement de près de 14 millions de dollars par année pendant 20 ans. Or, l’arrondissement ne dispose que de 3,5M$ par année. La solution que nous avons déjà mise en place est de former des équipes de cols bleus pour réparer tous les trottoirs et les rues endommagés de l’arrondissement au fur et à mesure plutôt que de payer trop cher en donnant les contrats au privé. Nous allons ainsi réparer plus de trottoirs et à de meilleurs coûts.

4-Les citoyens se plaignent souvent de la vitesse des automobiles dans les rues résidentielles, mais aussi des voies de transit comme le boulevard Saint-Michel. Que ferez-vous pour contrer ce problème et financer vos mesures?
En 2009, il n’y avait aucun dos d’âne et seules trois écoles bénéficiaient de mesures de sécurisation. Aujourd’hui, 25 écoles et la plupart des parcs ont été sécurisés. Nous avons ajouté quelques 80 saillies de trottoirs verdies afin de protéger les piétons. Tout cela à même le budget disponible! Le plan local de déplacement, élaboré après une large consultation publique, nous aidera à mettre en œuvre la deuxième phase de notre plan d’apaisement de la circulation visant à résoudre les problématiques causées par la circulation de transit que vivent les citoyens près des artères comme Pie-IX, Saint-Michel et Viau.

5-La propreté et les dépôts sauvages sont aussi une plainte récurrente des citoyens. Que faire pour les enrayer et financer vos mesures?
Tout d’abord, nous renforcerons la règlementation pour combattre les dépôts sauvages. Plusieurs mesures seront mises en place et sont déjà prévues dans le budget 2014. Nous avons d’ailleurs annoncé la création d’une équipe de cols bleus dédiée au nettoyage des dépôts sauvages. Ensuite, nous mettrons en place un programme de partenariat avec les sociétés de développement commercial afin de lutter contre l’insalubrité dans les ruelles commerciales. Finalement nous formerons une équipe de cols bleus afin de lutter toute l’année contre la prolifération des graffitis avec un objectif de réponse en 24 heures.

6-Les ruelles vertes et le verdissement remportent un franc succès. Allez-vous continuer à les financer et à les encourager?
En 2009, il y avait à peine cinq ruelles vertes dans Rosemont – La Petite-Patrie et beaucoup d’asphalte sur les trottoirs élargis. Nous avons créé deux nouveaux programmes basés sur la concertation, la consultation et la prise en charge des projets par les citoyens. Il y a maintenant 50 ruelles vertes et une liste de 29 pour l’année prochaine. Nous avons aussi permis l’enlèvement de 2000 tonnes d’asphalte et le verdissement de 4km de jardins de rue. Nos saillies de trottoirs verdies ont aussi permis la création de potagers. Nous poursuivrons ces trois démarches en les intensifiant.

7- Que ferez-vous pour améliorer la sécurité des piétons? Comment financerez-vous les mesures?
Les piétons doivent être protégés en priorité. En ce sens, nous poursuivrons notre programme d’implantation de saillies de trottoirs verdies aux coins de rue. Nous améliorerons la sécurité des passages piéton prioritaires par des bollards au centre de la rue et des passages piétons surélevés. Nous travaillerons avec le service de police pour favoriser le respect des passages piétons prioritaires. Nous continuerons également à prioriser les trottoirs dans les opérations de déneigement. Finalement nous augmenterons le nombre de feux piétons aux intersections ainsi que leur temps de passage.

8-Que ferez-vous pour améliorer la sécurité des cyclistes? Comment financerez-vous les mesures?
Au cours des quatre dernières années, nous avons ajouté 17 km de pistes cyclables dans l’arrondissement. Le réseau est maintenant de 32 km. Nous avons sécurisé des passages cyclistes sous le viaduc Masson et Christophe-Colomb. Au cours des quatre prochaines années nous allons terminer les travaux du passage cycliste sécurisé sous le viaduc St-Laurent. Nous allons solutionner les problèmes de configuration de la piste St-Zotique et ajouter plusieurs kilomètres de pistes dans l’est de l’arrondissement. Finalement, nous favoriserons le déploiement des voies réservées autobus-cyclistes sur les heures de pointe, par exemple sur Rosemont, Beaubien et Viau.

9-Comment un conseil d’Arrondissement comme celui de Rosemont-La Petite-Patrie peut-il combattre la corruption et la collusion?
D’abord, comme politicien, nous pouvons nous protéger des pratiques répréhensibles et du trafic d’influence en adoptant un système de financement politique transparent, rigoureux et sans faille comme celui que nous avons depuis 10 ans à Projet Montréal. Comme conseil d’arrondissement, nous devons rendre disponible aux citoyens tous les documents auxquels ont accès les élus pour prendre leurs décisions. Déjà, nous publions les sommaires décisionnels cinq jours avant l’adoption des dossiers. Dans le prochain mandat, nous rendrons publiques toutes les données détenues par l’arrondissement selon le principe de données ouvertes à 100%. Nous publierons finalement un état de suivi budgétaire trimestriel.

10-Comment ferez-vous pour travailler avec la ville centre même si le maire n’est pas du même parti que vous?
Nous l’avons fait avec succès au cours des quatre dernières années. Pensez au projet du SRB Pie-IX, au financement de la bibliothèque Marc-Favreau, au dossier des passages piétons sur la voie ferrée du CP et bien d’autres. Nous avons établi un principe de non partisanerie au sein du conseil d’arrondissement. Ce principe de collaboration s’est étendu avec tous les responsables de dossiers au comité exécutif de la Ville de Montréal. Il faut se rappeler quotidiennement que nous sommes les représentants de toutes les citoyennes et de tous les citoyens une fois élus, pas celui d’une organisation politique.

Pour tout connaître sur les candidats et les partis en élection, consultez notre section Rosemont 2013.

3 commentaires à 10 questions à François Croteau

  1. catherine morency

    Cet élu n’a pas voulu donner un sous à la campagne de financement du CPE de ma fille, après avoir fait sa publicité sur Rosemont, quartier des familles, aux dernières élections. Il n’aura pas mon vote.

  2. Francois Croteau a participer aux projet de la bibliothèque Marc-Favreau et en passant la moitié de l’ancien bâtiment abrite la CPE petite-Patrie qui compte 160 places.

  3. Le projet de la bibliothèque Marc-Favreau a été d’abord lancé par l’administration précédente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>