Priorité qualité de vie pour François Croteau

Par -

François Croteau avait été élu en 2009 sous la bannière de Vision Montréal, puis avait fait le saut avec Projet Montréal en 2011. Il se représente aujourd’hui dans l’équipe de Richard Bergeron pour un second mandat comme maire d’arrondissement fort des réalisations de son administration et mise sur la qualité de vie des habitants de Rosemont– La Petite-Patrie.

François Croteau. Photo : Cécile Gladel/RueMasson.com

François Croteau. Photo : Cécile Gladel/RueMasson.com

RueMasson.com publie les portraits de chacun des candidats à la mairie de Rosemont-La Petite-Patrie et des districts d’Étienne-Desmarteau et du Vieux-Rosemont. Aujourd’hui, François Croteau se présente à la mairie sous la bannière de Projet Montréal.

« Je suis très fier de ce que nous avons accompli ces 4 dernières années, lance d’emblée François Croteau, autour d’un café sur la rue Masson. Nous avons une bonne organisation et un bilan positif à offrir aux citoyens de l’arrondissement, surtout en ce qui concerne l’amélioration de la qualité de vie et de l’environnement. »

C’est que l’homme de 41 ans a la qualité de la vie urbaine tatouée sur le coeur. Avant de faire le saut en politique en 2009, il était membre la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable et enseignait à l’UQAM dans le programme de maîtrise en administration des affaires pour cadres – gestion des villes et des métropoles.

« Comment faire en sorte que de vivre en ville soit une expérience exceptionnelle? demande M. Croteau. Toutes les propositions de Projet Montréal vont en ce sens. » Interrogé sur les réalisations dont il est le plus fier, le candidat parle du plan de lutte contre les ilots de chaleur, du verdissement des rues, de l’implantation du compost dans 50 % de l’arrondissement, des nouvelles ruelles vertes, de l’ajout de dos d’âne, mais aussi de la bibliothèque Marc-Favreau qui ouvrira ses portes en décembre prochain. « Nous avons réussi à construire un bâtiment sans dépassement de coûts au Québec, c’est un exploit dans le contexte actuel », dit-il.

En vidéo : Pourquoi François Croteau se représente à la mairie de Rosemont-La Petite-Patrie?

Les priorités de François Croteau

Pour les 4 prochaines années, tout en misant sur la qualité de vie des citoyens, M. Croteau souhaite augmenter la proximité entre les citoyens et leur administration et leur redonner les clés de la démocratie en misant sur la transparence. C’est bien beau, mais comment fait-on cela, M. Croteau?

« Nous avons déjà mis en place la webdiffusion des conseils et la possibilité de poser des questions par internet. Je veux aussi donner accès à toutes les données publiques de l’arrondissement pour que les citoyens n’aient pas à faire de demande d’accès à l’information pour obtenir des réponses. Ensuite, assurer la reddition de comptes, car chaque citoyen doit pouvoir connaître notre processus décisionnel. Je veux aussi inclure les citoyens dans la prise en charge du mieux vivre ensemble, c’est-à-dire les consulter pour les questions qui améliorent leur vie au quotidien. »

Autre grand chantier pour le candidat à la mairie : ramener les travaux publics à l’interne. « On ne fait plus de rues à Montréal depuis 30 ans! C’est inacceptable! » Il souhaite ainsi former les cols bleus de l’arrondissement pour être en mesure de gérer du début à la fin les projets de travaux publics, mais également acquérir les équipements nécessaires.

Interrogé sur ce qui le distingue des autres candidats, François Croteau répond du tac au tac : « Quand je promets quelque chose, je le fais. Je prends des décisions et j’ai la volonté politique. Ma passion, c’est changer la vie des gens. »

M. Croteau fait face à 3 autres candidats comme maire d’arrondissement : Simon Jolivet de Coalition Montréal, Jean Saint-Louis d’Intégrité Montréal et Josselin Breton de l’Équipe Denis Coderre.

Pour tout connaître sur les candidats et les partis en élection, consultez notre section Rosemont 2013.

12 commentaires à Priorité qualité de vie pour François Croteau

  1. M'me Chose

    Tiens, j’ai quelques questions pour Monsieur Croteau et les autres candidats. Comment on augmente la qualité de vie, sans augmenter l’évaluation municipale et sans dépenser au mauvais endroit ? Augmenter la qualité de vie, c’est super! On est tous pour. Et, dans Rosemont, depuis 20 ans que j’y habite, ça s’améliore en grand. Mais le « hic » c’est que ça se paye cher aussi. Le quartier est en demande et les taxes sont devenues trop élevées. Comment retenir les « vieux proprios de petit duplex » et comment garder le prix des logements abordables ? La facture, faut en refiler une partie aux locataires, mais ils ne peuvent plus en prendre plus. Les ruelles vertes c’est beau. Mais pourquoi investir là alors qu’il y a encore des trottoirs et des rues dans un état lamentable (4e, 7e, 9e, …). Aussi, on a toujours eu le droit d’embellir son jardin et sa ruelle. La mienne est un beau jardin depuis fort longtemps et les enfants y ont toujours joué en sécurité. Pas besoin d’investir là-dedans dans mon coin (je sais toutefois qu’ailleurs ça a valu la peine). Je peux planter des semences sur le bord de ma clôture moi-même. Mais le trottoir très accidenté en face n’a pas été refait depuis 20 ans! Ça, je ne peux pas le refaire parce que la ville ne fait pas le job pour lequel on paye les taxes. Alors c’est quoi le plan pour les 4 prochaines années pour les rues, les trottoirs, les refoulements d’égouts ? Les fleurs, on s’en occupera après.

  2. une rosemontoise

    Je suis entièrement d’accord avec Madame Chose. Il y a aussi la politique du contrôle du bruit qui n’a pas eu beaucoup de suivi si j’en prend pour preuve le nombre de fois où moi ou des voisins ont appelé le 911 pour faire réduire le bruit de party à répétition et où on nous répond qu’il y a des situations plus urgentes à régler et qu’un verra après. Pourquoi pas une patrouille réduite à pied de policiers dont ce serait le mandat prioritaire? D’ailleurs, on ne voit plus de policier à pied. Pourquoi? Cela fait partie de la qualité de vie, le sens de la sécurité, et cela a certainement au moins autant d’importance que d’étiqueter chaque chat du quartier.

    Une politique d’autorisation d’émission de permis sur les rues commerciales et, entre autre la rue Masson, aurait aussi un impact positif sur la qualité de vie des citoyens piétonniers. On ne se retrouverait pas avec unne quantité impressionnate de restaurants par habitant sans pour autant avoir un seul commerce de vêtements pour enfant.

    Il y a aussi les éternelles rénovations contrôlées par qui après coup? Elles servent assez souvent aux propriétaires à simplement chasser légalement les locataires qui ne peuvent payer les augmentations de loyer qui leur sont attribuables. Ce ne sont pas des rénovations, ce sont des reconstructions partielles déguisées. Un certain contrôle devrait s’exercer sur la proportion de montants dus aux rénovations transférables aux locataires. Si un proprio veut augmenter la valeur de sa maison, il devrait en assumer seul une partie du coût à moins qu’il ne s’agisse que d’entretien normal. La qualité de vie des locataires moins nantis a aussi droit de cité. Bien sûr, la taxe foncière rapporterait moins mais ‘que voulez-vous’, comme disait l’autre.

  3. M. le maire: Dites-moi. Vous enseigniez la Gestion des villes et des métropoles à l’UQAM? Vous mentionnez comme votre priorité: l’amélioration de la qualité de vie des gens et de l’environnement? Et surtout, M. le maire, vous dites à vos citoyens: « … quand je dis quelque chose, je le fais ». Eh bien, en ce qui concerne la réalisation du futur et grand projet Norampac (et comme vision son grand champ vide) qui traîne en longueur depuis trois ans, on ne sait pour quelles raisons, … et considérant tous les bons mots qui ont été dits sur ce grand et important projet… Avec tout le respect que je vous dois, M. le maire, dites-moi pourquoi dans ce cas-ci ‘les bottines ne peuvent suivre les babines’? [un brin d’humour dans cette journée triste] :-)

    (Extraits d’articles parus en 2010 sur http://ruemasson.com/?p=3322
    — « Tout le monde s’entend pour dire que le projet aura un effet énorme sur le quartier, tant d’un point de vue commercial pour les commerces de la Promenade Masson que sur le tissu social « .
    — « La première phase du projet, qui promet de changer le visage du quartier en y amenant 1700 nouveaux résidents, devrait commencer en 2011″.

  4. un gars de Petite Patrie

    Ce que je veux est simple: avoir moins de graffitis sur les murs des immeubles résidentiels et commerciaux du secteur. J’aimerais aussi une amélioration des rues (nouvelle asphalte). J’aimerais aussi avoir des dos d’âne afin de ralentir les automobilistes sur les rues résidentielles (en autre, près du métro Beaubien). J’aimerais qu’il y ai plus de conifères, d’arbres fruitiers sur nos rues et dans nos parcs. J’aimerais avoir une qualité de vie supérieur ds notre secteur et ce, au même titre que les gens d’Outremont, de Westmount, de Beaconsfield, Baie d’Urfé. J’aimerais qu’il y ai une règlementation plus sévère envers les cyclistes qui circulent encore sur les trottoirs tout comme ceux et celles qui circulent avec les ‘BIXIS’ ds le sens contraire de la circulation. Comment se fait-il qu’il n’y a pas de lumière ou un stop sur la rue Beabien coin de la rue de St Vallier pour mieux permettre aux piétons de traverser en sécurité ?? Bref, beaucoup de pain sur la planche pour rendre le secteur agréable avant que certains d’entre-nous déménagent ds le 450 !

  5. M'me Chose

    Je viens de lire que Projet Montréal veut augmenter les subventions à l’achat d’une maison pour les familles à 50 000$. Selon Projet Montréal, ces deux nouvelles mesures coûteront entre 20 et 25 millions par année à la Ville. Ridicule! J’ai de la misère à payer mes taxes parce que les évaluations ne cessent d’augmenter, j’ai pas de trottoir et je vais fournir des subventions à ceux qui veulent s’acheter une première maison? Il y a déjà des dispositions avec le RAP à faire. Quand un proprio paye ses taxes, le locataire en paye une partie aussi par son loyer. On nous prend vraiment pour des cons-payeurs. Pour retenir les familles à Montréal, il faut baisser les taxes municipales en améliorant les services de base, point.

  6. Rédidente du Vieux-Rosemont depuis 20 ans, je suis les réalisations de notre maire François Croteau depuis 4 ans et je ne peux que constater une très nette amélioration de vie de mon district. Certes les loyers augmentent (comme partout) et le nombre de condos aussi (vrai pour l’ensemble de Montréal, et même bien pire dans d’autres paries de la ville) mais il y a une vraie volonté ici de limiter ou de mieux contrôler l’appétit des promoteurs immobiliers. Quant au site Norampac, il serait bon de se renseigner sur les raisons de son retard (notamment, non respect des devis établis) avant de jeter la pierre à notre conseil d’arrondissement. Enfin, assister aux séances de ce conseil permet de poser des questions et d’obtenir des réponses en direct…Bonne chance à mes candidats!

  7. Mme Bacal-Mainville: Bien beau contrôler l’appétit des promoteurs immobiliers, mais il ne faut quand même pas dépasser les bornes. Trois ans c’est un peu excessif: ça verse dans la mauvaise foi. Ce qui risque fort de déboucher sur une émission La Facture, si ça ne débloque pas.

  8. Francois

    Concernant la qualité de vie, dommage que M. Croteau soit rester silencieux lorsque les changements dans le Plateau on provoquer une augmentation significative de la circulation dans notre quartier. J’imagine que M. Croteau s’abstient de critiquer sont nouveaux parti.

  9. une rosemontoise

    Francois

    Quelle augmentation de traffic? Sur quoi vous basez-vous pour l’affirmer? À la limite, si cela est vrai, cela ne peut que contribuer à mieux faire connaitre les avantages du quartier à ceux qui décident de faire un détour. Je puis vous assurer que, en ce qui me concerne, je n’ai vu aucune différence dans les rues résidentielles du quartier, du moins dans la mienne si ce n’est qu’on voit plus souvent des ‘Hummer’ (indispensables en pleine ville…) qu’auparavant.

  10. Francois

    @Rosemontoise, je me base sur le nombre d’auto, toute les rues perpendiculaire à St-denis et Papineau, Beaubien, St-Zotique, Bellechasse on vue une augmentation notable de la circulation.

    En ce qui concerne de faire connaitre les avantages, je vois que si elle n’affecte pas votre qualité de vie, vous ne vous soucier pas de celle des autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>