Projet de mixité commerciale et résidentielle dans Angus

Par -

La Société de développement Angus (SDA) organise une assemblée publique pour informer les citoyens sur le développement de son dernier grand terrain, entre le parc Jean-Duceppe et la rue Molson. Un aménagement mixte est prévu ; du résidentiel du côté nord-est et de l’industriel/commercial du côté sud-ouest. On y retrouvera une rue piétonne, trois places publiques et des jumeaux de commerces de la rue Masson. 

Au centre du terrain, la future voie piétonne existe déjà. Photo : RueMasson.com

Au centre du terrain, la future voie piétonne existe déjà. Photo : RueMasson.com

Ce n’est pas la première fois que la SDA consulte pour le développement de ses derniers terrains. Elle l’a fait en 2011 avec des experts. « Ils nous ont confirmé dans nos intentions, sans plus », explique le président-directeur général de la SDA Christian Yaccarini.

Une mixité résidentielle/commerciale

Alors que du résidentiel s’est construit partout dans Angus sur les terrains vendus par le CP, ceux acquis par la SDA était réservés pour des entreprises et des commerces tels des restaurants et bars.

Les nouveaux plans dévoilés en vue de l’Assemblée publique  montrent du résidentiel du côté nord-est du terrain central en face du parc Jean-Duceppe et le futur développement Angus-Mont-Royal. « Étant donné le tissu résidentiel à venir et existant, nous en avons ajouté dans notre projet et l’avons séparé par une voie piétonne et des places publiques », justifie Christian Yaccarini.

Par ailleurs, ce dernier souligne que les concurrents du Technopôle Angus étaient les parcs industriels à ses débuts en 1998. Ce n’est plus le cas maintenant, les concurrents sont des quartiers comme le Mile-End, le Centre-ville. « Les entreprises qui viennent chez nous veulent un milieu de vie, c’est pour ceci qu’on s’est repositionné et que je me suis battu pour avoir le CLSC, la clinique Angus, l’Autre Marché, sans oublier le Spa Escale santé. Angus ne doit pas fermer à 16 h », énumère-t-il.

230 unités sont prévues, du logement social et des maisons pour les familles. « Je travaille avec la SHDM pour proposer des logements de 3 chambres à des prix abordables pour des familles de la classe moyenne (des couples qui font chacun 40 000 $ par exemple) qui actuellement ne peuvent plus acheter dans le quartier. J’aimerais aussi pouvoir offrir du locatif », explique Christian Yaccarini.

En plus de la voie piétonne et des places publiques, le projet utilisera la récupération de chaleur, la gestion écologique des déchets et l’agriculture urbaine.

Des logements réservés à ceux qui travaillent au Technopôle

Afin d’encourager les gens qui travaillent dans Angus d’acheter au même endroit, un pourcentage d’unités seront réservées à ceux-ci durant les 60 ou premiers 90 jours de mise en vente. « Si les travailleurs n’en profitent pas, on l’ouvre ensuite à tout le monde », de dire Christian Yaccarini.

Le plan du projet. Capture d'écran

Le plan du projet. Capture d’écran

Des commerces de Masson dans Angus

Si plusieurs commerces de la Promenade Masson peuvent s’inquiéter de l’ouverture de plusieurs concurrents dans Angus, Christian Yaccarini souligne que ce sera complémentaire et que les commerces de l’artère commerciale ouvriront des succursales dans Angus. Il donne l’exemple de deux commerces vont faire le saut sans dévoiler les noms. L’un des contrats est signé et il pourrait en dévoiler le nom lors de l’assemblée du 19 septembre.

Des réactions favorables

Le projet a déjà été présenté aux élus et aux organismes. Le député-ministre de Rosemont Jean-François Lisée est enchanté tout en réalisant qu’il faut maintenant le mettre en oeuvre. Ce qui est loin d’être fait. « Je serai l’ambassadeur du projet. Je suis très fier de voir un éco-quartier dans Rosemont », a-t-il dit.

Du côté de Frédéric Bourrely, directeur général de la SODER, la mixité et les innovations environnementales sont très appréciées. « Angus a su démontrer une belle ouverture sur la communauté, en prenant en compte les préoccupations des groupes (logement, transport, garde d’enfants), en travaillant systématiquement avec les entreprises d’insertion (comme les Pousses Urbaines pour l’agriculture ou Propret pour le ménage), et en faisant une belle place à la culture. »

Le député fédéral Alexandre Boulerice donne son accord de principe au projet et est heureux de voir des nouveaux développements à la fine pointe de la technologie au niveau environnemental et de la mixité résidentielle et commerciale, qui est très intéressante. « Il reste à voir s’il y aura des logements sociaux et pour les familles qui ont plus qu’un enfant. C’est primordial pour nous ».

Le maire de Rosemont-La Petite-Patrie François Croteau n’a pas voulu commenter avant la présentation aux citoyens.

La SDA a mis le paquet pour publiciser l’Assemblée publique, dépensant entre 40 000 et 50 000 $. Envoi d’un dépliant papier à 105 000 portes, affiches dans le quartier, publicité et distribution de pamphlets sur Masson durant la journée samedi. « On n’est pas obligé de le faire, mais c’était important pour nous. Si les citoyens me disent en majorité qu’ils sont contre le résidentiel, on n’en fera pas. Mais il y aura quelque chose sur ce terrain, ça ne sera pas un parc », confirme le PDG de la SDA.

Un site internet explique le projet.

4 commentaires à Projet de mixité commerciale et résidentielle dans Angus

  1. Daniel Dubé

    Dommage qu’un espace de jeux pour les moins jeunes n’ait pas été créé. Il y avait un emplacement idéal même pour un petit stade de soccer/spectacles. La proximité des aires sportives est importante pour garder les jeunes dans le quartier et il y a un grand manque dans ce tout nouveau secteur. Oui, l’autre côté du boulevard St-Joseph c’est loin. Quant à la mixité des fonctions de l’actuel projet, pourquoi pas. En ajoutant quelques commerces de services à proximité, le quartier deviendra encore plus viable et vivable. Mais sans aucun immeuble pour ceux ayant de faibles revenus?

  2. Daniel Dubé : du logement social est prévu. Mais vous pouvez sûrement faire vos propositions à l’Assemblée publique de ce soir :-)

  3. C’est un beau projet, je suis contente. Enfin quelque chose se passe!! Quelques petites réserves cependant: trop de bâtiments sur le terrain!! C’est beaucoup trop chargé a mon goût. Aussi, il faudra s’assurer que les bâtiments ne cachent pas la vue du Mont-Royal à la ligne de condos en face sur André-Laurendeau. Sûrement que les résidents assisteront en grand nombre à l’assemblée publique… À suivre.

  4. philippe racette

    Je crois que le pourcentage de logement social en ville est maintenant de 15%. C’est une bonne initiative pour eviter de développer des problèmes d’urbanisme à long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>