Qui se cache derrière la Boîte aux rêves de la piste des Carrières?

Par -
Photo : André Dumont/RueMasson.com

Photo : André Dumont/RueMasson.com

La petite boîte le long de la piste des Carrières a reçu des centaines de messages. RueMasson.com a appris à quoi servent ces petits mots.

Quelques jours avant la publication, au début juillet, de l’article sur la mystérieuse « boîte de suggestions pour la vie » installée sur la clôture le long de la piste cyclable des Carrières et de la voie ferrée du CP, à l’angle de l’avenue Papineau, l’auteur de ces lignes avait lui-même inséré un message dans la boîte.

Le 17 juillet, je recevais un courriel d’« Hélium Saignant – boitemasson@hotmail.com » disant : Bonjour André. Reconnaissez-vous ce petit papier? Si oui, appelez-nous, nous aimerions entendre votre voix. Merci! 438-765-1460.

Hélium Saignant?!? Je ne vous dis pas les images que mon cerveau a générées. J’ai quand même laissé un message dans la boîte vocale de la Boîte aux rêves.

J’ai appris cette semaine qu’à l’origine, la boîte n’avait pas de nom. C’est RueMasson.com qui l’a baptisée dans le titre de l’article du 8 juillet. Le nom a collé. Si vous avez d’autres objets inusités à faire baptiser, sachez que nous offrons le service gratuitement. Pour la cérémonie, un don est apprécié.

PHOTO : Hélium Saignant

PHOTO : Hélium Saignant

J’ai aussi appris que la Boîte aux rêves a probablement été témoin de l’attaque au poignard d’une joggeuse, qui a eu lieu à cet endroit le 1er juin, puisqu’elle y était déjà.

La boîte est tombée à quelques reprises, mais on l’a rattachée promptement. On s’assure aussi qu’elle soit toujours bien fournie en stylo et papier.

Au terme de quelques échanges par courriel, un rendez-vous entre Hélium Saignant et RueMasson.com a été convenu pour mercredi soir dernier. Il s’avère que la Boîte aux rêves connait un succès retentissant : plus de 400 messages à ce jour. La boîte vocale programmée pour le même exercice est un flop monumental : malgré des dizaines d’affiches, personne n’appelle.

La petite boîte noire a reçu des messages charmants, tristes, constructifs et bizarres. « Y’a des gens qui cruisent la boîte », m’a-t-on confié. Tout comme je l’ai moi-même fait, il transparait des messages que les auteurs des petits mots ont tous supposé une personnalité derrière la boîte.

Un défi

Avant de vous en révéler plus, nous vous invitons à imaginer, vous aussi, qui se cache derrière la boîte, en écrivant un commentaire ci-bas. Vous pouvez aussi voter pour l’une des quatre suggestions suivantes, dont l’une est la bonne :

1 – Une ex-squeegee un peu poète, qui sort la nuit chercher parmi les messages dans la boîte de l’inspiration pour chasser ses idées noires

2 – Un obscur groupe de théâtre expérimental qui cherche « du matériel de la vraie vie pour insérer dans une fiction qui réhabilitera le côté fromager des messages d’espoir et d’amour »

3 – Une Amélie Poulain coquette, timide et solitaire, qui fantasme sur les pensées romantiques des passants qui défilent sous sa fenêtre

4 – Un citoyen engagé qui cherche des témoignages pour appuyer ses revendications auprès de l’arrondissement pour améliorer la sécurité et la convivialité de l’endroit

Votez sur notre page d’accueil dans la colonne de droite : la section de la question du moment

9 commentaires à Qui se cache derrière la Boîte aux rêves de la piste des Carrières?

  1. Frédé

    Par pur romantisme, il me plaît de croire en l’Amélie Poulain fantasmante. Par pure déduction, je vote pour le citoyen engagé.

  2. Je tranche pour la version d’Amélie Poulain. Un peu de douceur et de rêverie dans ce monde ne fait jamais de mal… On a vraiment hâte que le rideau se lève :)

  3. Bruno Perron

    Attendez…Une femme blanche, de gauche, universitaire, en déficit de l’attention, issue d’une famille de 1, ou max 2 kid, entre 25 et 35 ans. Je me trompe?

  4. André Dumont

    Pourquoi s’imagine-t-on une femme plutôt qu’un homme? Y’a des gars qui sont romantiques aussi.
    En passant, c’est autre personne qui a installé le coeur tricoté au-dessus de la boîte.

  5. Bruno Perron

    La typographie sur la boite est clairement féminine et assez jeune. Je me trompe peut-être. Ce n’est pas très important. Ce n’est clairement pas un douchebag du progym ou un angry white man de droite.

    Peut-être la troupe de théatre. Assurémment pas un squeegee.

    Peut-être le maire Croteau!? Un tantinet hipster!

    Allez, c’est qui???

  6. Paul Robert

    Pourquoi l’avoir baptisée ‘Boite aux rêves’ alors que son nom logique est purement ‘Boite de suggestions pour la vie’?

    De plus, comme l’a mentionné André Dumont dans les commentaires, la personne qui a tricoté le cœur n’a aucun lien avec le ou les auteurs de la boite. Je connais cette personne et c’est un homme. Gare aux stéréotypes..

  7. Vanessa

    Contrairement à tous ceux qui ont commentés jusqu’à présent, mon premier réflexe en lisant les 4 options a été d’en déduire que la boîte a été installée par l’ex-squeegee un peu poète. Intuition!!

  8. J’aime l’idée d’une troupe de théâtre qui aurait cette démarche, et je trouve que c’est l’option la plus plausible. Un collectif, donc, plutôt qu’une seule personne, comme le laisse entendre l’article. J’ai bien hâte de voir le résultat sur scène. Oups, aurais-je déjà des attentes trop élevées? ;^)

  9. J-P Pauzé

    Le romantisme n’existe plus (ni Amélie Poulain, d’ailleurs), les citoyens engagés ne se cachent pas, et les troupes de théâtre ont bien assez d’Internet pour trouver du matériel « de la vraie vie ». Donc c’est le squeegee (mais peut-être un squeegee romantique et engagé…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>