Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
dimanche le 18 novembre
HomeConsommationPromenade Masson : l’une des artères commerciales les plus dynamiques de Montréal (MàJ)
Publicité

Promenade Masson : l’une des artères commerciales les plus dynamiques de Montréal (MàJ)

Deux nouveaux commerces verront le jour sur la rue Masson au coin de la 12e Avenue dans un nouvel édifice qui remplacera le défunt Mango Orange. Un autre restaurant ouvrira dans le local le plus affreux de la Promenade vide depuis plusieurs années. Le taux d’occupation de l’artère commerciale du Vieux-Rosemont frise le 100 %, largement au-dessus de la moyenne montréalaise, tout comme sa voisine sur Beaubien.

La Promenade Masson. Photo : RueMasson.com

La Promenade Masson est l’une des artères commerciales les plus dynamiques de Montréal. Photo : RueMasson.com

Lors du conseil d’Arrondissement du 3 juin, un projet a été adopté pour un édifice de plusieurs étages au coin des rues Masson et 12e Avenue. Deux commerces accessibles universellement s’ajouteront au rez-de-chaussée alors que les étages supérieurs seront occupés par 16 condos. Il s’agit du premier pas de la revitalisation de Masson à l’est de Saint-Michel.

D’ailleurs, lors d’un article cet hiver sur cette revitalisation de Masson Est, le maire François Croteau soulignait que ça devait commencer par le terrain de l’ancien Kentucky au coin de la 12e. Il semble que ce sera le rôle du terrain voisin.

Lors de l’adoption de ce projet, le maire expliquait que l’Arrondissement avait demandé des changements au promoteur. « Le projet ne comprenait qu’un commerce au rez-de-chaussé et un logement, ce qui ne respectait pas le zonage (NDLR : le zonage est exclusivement commercial pour les locaux des rez-de-chaussée jusqu’à la 16e Avenue), on a refusé l’exception et demandé l’accessibilité universelle ».

Tissu Hajaly ne revient pas

Par ailleurs, l’édifice de Tissus Hajaly, vide depuis l’incendie du 4 septembre dernier, a été mis en location cette semaine. Alors que les propriétaires espéraient y revenir selon des communications avec eux en décembre dernier, ils auraient finalement jeté la serviette. Ils n’ont répondu à nos courriels. Ce local à louer est le seul sur la Promenade qui frise donc le 100 % d’occupation.

De plus, un restaurant ouvrira dans le local de l’ancien Payons Comptant qui se délabrait depuis plusieurs années. La Belle boutique qui vend de l’artisanat, des meubles et accessoires ouvrira aussi dans l’ancien Bellissimo. Voir notre récent article à ce sujet.

Taux d’inoccupation record sur Masson

Depuis 2010, dans le cadre du programme PRAM-Commerce, la Ville de Montréal procède, entre février et avril de chaque année, à un comptage des locaux vacants au rez-de-chaussée des secteurs qui participent au programme. Il s’agit d’une quarantaine artères commerciales de Montréal.

Selon ces données des quarante secteurs l’indice d’inoccupation de la Promenade Masson (entre la 12e Avenue et Iberville) est de 3 % alors que la moyenne de l’ensemble des artères commerciales est de 8 % depuis 2010. Le Petit Beaubien situé entre la 35e et 41e Avenue.

Indice d’inoccupation des secteurs commerciaux de Rosemont-La Petite-Patrie

1- Petit Beaubien :  0 % (hiver 2013) et moyenne quatre ans : 3 %

2 -Plaza Saint-Hubert : 3 % (hiver 2013)  et moyenne quatre ans : 2,25 %

3- Promenade Masson : 3 % (hiver 2013) et moyenne quatre ans :  5,5 %

4- Petite Italie – Marché Jean-Talon : 11 % (hiver 2013) et moyenne quatre ans : 9,5 %

Les autres artères commerciales

SDC Ave Mont-Royal :  5% (hiver 2013) et moyenne quatre ans 3,25 %

SDC Fleury : 2 % (hiver 2013) et moyenne quatre ans 3,5 %

SDC Ontario / Ste-Catherine E (Hochelaga-Maisonneuve) :  13 % et moyenne quatre ans 12.5 % (Le nombre de locaux vacants sur Ste-Catherine est beaucoup plus élevé que sur Ontario).

D’autres artères commerciales de l’ouest de Montréal obtiennent des résultats semblables :  le boulevard Décarie (arrondissement Saint-Laurent) et l’avenue Victoria (arr. CDN/ NDG).  « Le travail d’analyse de ces résultats pourrait être effectué lorsque les derniers projets subventionnés à l’aide du PRAM-Commerce, dans l’ensemble des quarante secteurs, auront été complétés. On parle davantage de la fin de 2014 pour un tel exercice », explique François Goneau, relationniste de la ville de Montréal.

 

Latest comments

  • Il reste toujours le local à louer sous la SAQ aussi. L’affiche à louer est toujours là.

  • Vous oubliez de mentionner la SDC Promenade Wellington, à Verdun, qui est en voie de transformation et qui ressemble de plus en plus à la rue Masson.

  • Moi, je n’aime pas la rue Masson parce que c’est majoritairement des commerces de restauration. De plus, la gentrification n’a pas amélioré le secteur en terme de qualité de produits mais uniquement augmenté les coûts de consommation à des produits similaires entre les anciens et les nouveaux commerçants (ex.: jouets, coupe de cheveux, restauration). D’ailleurs, la vente-trottoir n’évolue pas depuis 10 ans et les commerces participent de moins en moins (ex.: Jean-Coutu, coin Pie IX et Masson)

  • Tissus Hajly a préféré ouvrir une succursale sur Mont-Royal…

  • Je suis déçue pour le commerce des tissus Hajly, seul véritable endroit pour trouver de la qualité. bobine de fil, aiguille, tissus.

  • Y a-t-il une façon, pour de jeunes entrepreneur(e)s rosemontois(es), de savoir si des locaux seront à louer avant que des franchises (de restauration principalement) s’en emparent ?

  • Pour 2014, Est-ce qu’il y a des projets pour la rue Masson à l’est de St-Michel ? Est-ce que le projet qui remplassera le Mango Orange est toujours en vigueur ?

leave a comment

Publicité