Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
jeudi le 15 novembre
HomePolitiqueJardin botanique: les citoyens privés de l’accès gratuit pour l’été et plus? (MàJ)
Publicité

Jardin botanique: les citoyens privés de l’accès gratuit pour l’été et plus? (MàJ)

Les détenteurs de la carte Accès Montréal seront privés de leur accès gratuit aux espaces extérieurs du Jardin botanique durant la période des Mosaïcultures, du 22 juin au 29 septembre. Ainsi en a décidé la direction d’Espace pour la vie, qui gère le parc montréalais. Aussi, les citoyens perdent l’accès gratuit hors des heures d’ouverture, peut-être pour plus longtemps que l’été.

Lire l’article sur les plus récents changements dans le dossier depuis ce texte.

MàJ du 21 mai 2013 par Cécile Gladel : Les élus de l’Arrondissement de Projet Montréal ont voté pour l’adoption de l’augmentation des tarifs du Jardin Botanique le 18 décembre dernier lors du conseil municipal après avoir demandé des tarifs préférentiels pour les Montréalais. Cette motion de grille tarifaire temporaire a été adoptée à l’unanimité par le conseil municipal. «La grille tarifaire ne comprenait aucun tarif préférentiel pour les montréalais, ce qui ne convenait pas à notre équipe. Après discussions avec Michel Bissonnet, responsable au comité exécutif des installations d’Espace pour la vie, tous les partis ont voté pour la grille tarifaire. En contrepartie, M. Bissonnet s’était engagé publiquement à négocier un tarif préférentiel pour les montréalais. La journée gratuite du 6 juillet et le billet à 18 $, donnant droit à deux entrées (plutôt que 25 $ pour une) sont le résultat de cette négociation », explique l’attachée politique du bureau des élus, Marie Delpeteau-Paquette.

Cette solution ne convenait pas aux élus qui ont rencontré Charles-Olivier Brunelle, directeur général d’Espace pour la vie, la semaine dernière. Un compromis devrait être trouvé d’ici quelques semaines. Un dossier à suivre. La conseillère Elaine Ayotte de Vision Montréal n’avait toujours pas répondu à notre courriel.

L'entrée du Jardin botanique. Photo : Sylvie-Claire Fortin

L’entrée du Jardin botanique. Photo : Sylvie-Claire Fortin/Archives.

Les Mosaïcultures sont une compétition qui réunit une cinquantaine d’œuvres d’art horticoles issues de 20 pays. Durant l’évènement  le prix de l’entrée au Jardin botanique va passer de 15 $ à 25 $. Le billet au tarif augmenté donnera toutefois droit à deux visites. Les titulaires d’Accès Montréal pourront visiter le site gratuitement durant la journée du 6 juillet, et disposeront d’un rabais de 25 % pendant le reste des 100 jours de l’évènement.

Karine Jalbert, chargée de communication d’Espace pour la vie, justifie cette hausse par les frais supplémentaires engendrés par l’exposition. « Les Mosaïcultures impliquent la présence de davantage de personnel pour accueillir le public et assurer la sécurité à l’intérieur du jardin, affirme-t-elle. C’est un évènement d’envergure mondiale qui va apporter beaucoup à Montréal, et qui permettra au Jardin botanique de développer une expertise dans le domaine de la mosaïculture. Par ailleurs, 1,5 million de dollars d’infrastructures vont rester à la fin de l’exposition, ce qui bénéficiera à tous les visiteurs. »

Modification aux horaires d’accès gratuit

Une autre pomme de discorde concerne la fermeture du Jardin botanique avant 9 h et après 18 h à partir de la mi-mai. Habituellement, l’accès est gratuit durant ces créneaux et permet aux joggeurs et marcheurs d’investir le parc. « La présence d’œuvres horticoles nous oblige à fermer le site hors des heures tarifées pour des raisons de sécurité, explique Karine Jalbert. Toutefois, nous avons décidé de maintenir l’accès gratuit de 6:30 à 9 h et de 18 h à 19:30 du 15 mai au 15 juin. Les visiteurs pourront observer le montage de l’exposition et seront informés des changements prévus pour l’été. » Il lui est par contre impossible de dire si l’accès gratuit sera remis en place après l’été. « Ceci va être réévalué à la fin des Mosaïcultures. »

Initiatives citoyennes pour l’accessibilité

Ces changements concernant la période estivale suscitent la grogne de détenteurs de la carte Accès Montréal. Josée Lamarche, une marcheuse régulière du Jardin botanique, a lancé une pétition sur le site avaaz.org pour que les titulaires de la carte puissent conserver leur accès gratuit au parc. Jeudi en début d’après-midi, le cap des 2000 signataires avait été dépassé.

« On dénonce surtout la façon dont cela s’est fait, explique Mme Lamarche. Il n’y a qu’une petite affiche qui informe les usagers des changements, et beaucoup ne la remarquent pas.  Il aurait été possible de localiser les mosaïcultures dans une seule partie du jardin, afin de limiter la restriction d’accès. »

Josée Lamarche souligne le caractère spécial qu’a le Jardin botanique pour les familles. « La plupart des espaces verts de Montréal sont sollicités tout l’été par des évènements et des festivals payants et bruyants. Ils sont très achalandés et deviennent difficilement accessibles aux familles. Le Jardin botanique est tout ce qu’il nous reste. »

Un évènement unique mais coûteux

Éric Côté, un résident de Rosemont, abonde dans le même sens. Selon lui, de nombreuses personnes achètent la carte Accès Montréal uniquement pour marcher dans les allées du parc. « C’est un équipement qui a une utilité au niveau local. Pour des jeunes familles qui ont choisi de rester à Montréal, c’est l’un des seuls espaces où l’on peut se promener, or il va devenir inaccessible à cause de la hausse du tarif d’entrée. J’ai dû expliquer à mes enfants que nous n’irions pas au Jardin botanique cet été. Je n’ai rien contre les Mosaïcultures, mais Espace pour la vie ne doit pas devenir Espace pour les riches. »

M. Côté a créé la page Facebook Gardons l’accès gratuit au Jardin botanique de Montréal avec Accès Montréal pour que les titulaires de la carte puissent discuter sur le sujet.

Tarif spécial pour les Amis du Jardin

Les membres des Amis du Jardin botanique, quant à eux, devront s’acquitter d’un seul billet au prix de 25 $, en plus de leur abonnement annuel, pour bénéficier d’un accès illimité au jardin tout l’été. La directrice Maud Fillion se réjouit de cette entente. « Nous nous sentons privilégiés car les Mosaïcultures sont un évènement unique que l’on veut voir et revoir à mesure que les sculptures évoluent et changent de couleur. Une minorité de nos membres pense ne pas renouveler son abonnement à cause de la hausse que cela représente, mais la majorité à très hâte d’assister aux Mosaïcultures. »

Le tarif pour devenir Ami du Jardin est de 45 $ pour une personne et de 60 $ pour une famille de deux adultes et deux enfants. Les Amis bénéficient de divers privilèges et sont abonnés à la revue Quatre-Temps.

Des pressions qui aboutiront?

Du côté politique, le maire de l’Arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie, François Croteau, appuie les contestataires. Le Comité exécutif de la Ville de Montréal devrait se pencher sur la question dans les semaines qui viennent.

Latest comments

  • Les amis du jardin botanique, qui paient une cotisation annuelle, seront aussi privés de cet accès gratuit! On nous propose d’acheter un passeport mosaïculture au coût de 25$ pas adulte! Avoir su je n’aurais pas renouvellé pour la famille…

  • Josianne Blouin: si vous lisez l’article, vous verrez que vous n’aurez qu’à payer une fois pour l’entrée et qu’ensuite vous pourrez entrer gratuitement comme d’habitude.

  • Oui, mais Josianne devra payer quand même environ 25$ de plus par adulte pour une entrée la première fois alors qu’elle a déjà payé sa cotisation annuelle. Ça fait cher pour des revenus modestes je trouve. Josianne a tout à fait raison.

  • Valérie : je ne dis pas qu’elle a raison ou pas, je donne l’information qui est contenue dans l’article. C’est tout. J’ai ajouté l’info sur les tarifs pour devenir Amis du Jardin dans le texte.

  • Le jardin botanique a attrapé la même maladie que la sépaq soit considérer l’accès à la nature comme une buisness.

    Triste et enrageant

  • J’aimerais savoir de quelle façon ont voté notre bon maire d’arrondissement et nos conseillers lorsque ces hausses de tarifs ont été votées au conseil municipal vers le 19 décembre dernier…

  • Le 20 décembre dernier, j’avais suggéré à Érika Duchesne de localiser les fameuses Mosaicultures dans une section limitée du Jardin. Elle m’a répondu le même jour:

     »Cette avenue a été étudiée, mais n’a pas été retenue vu l’envergure de l’exposition. » (sic)

  • « La plupart des espaces verts de Montréal sont sollicités tout l’été par des évènements et des festivals payants et bruyants. Ils sont très achalandés et deviennent difficilement accessibles aux familles. Le Jardin botanique est tout ce qu’il nous reste. »
    Tout le monde ne peut pas se payer la campagne! Si le jardin continue à bâtir sans limite pour le tourisme ou l’université, le magnifique îlot de tranquillité où on peut même observer des renards aura disparu d’ici 10 ans.

  • Claude Lemire : une petite recherche rapide ne nous a pas permis de trouver la motion dans le conseil du 17 décembre, ni dans le procès verbal, mais on va chercher et trouver comment ont voté les élus de RPP.

  • Alors que les touristes paient le gros prix pour y accéder, les tarifs du Jardin botanique sont réduits depuis longtemps pour les résidents du Québec, et encore plus pour les montréalais qui se procurent la carte Accès. C’est pratiquement gratis depuis des lustres pour les montréalais avec cette carte, et vous en avez bien profité. Donc il y a, malgré vos dires, considération envers les ‘payeurs-de-taxes-le-jardin-m’appartient’. Quelle mauvaise foi!

    Là il y a un événement excitant qui s’installe pour l’été, les ‘Amis’ devraient en être contents au lieu de compter leurs cennes (ou plutôt leurs 5 cennes maintenant…). On devrait en être fier, c’est beau des Mosaicultures ! Il y aura de l’émerveillement dans l’air !! C’est une bonne chose de faire venir des touristes, de faire des sous. Ben non, il faut chiâler, encore…

    Aussi, ne mélangez pas jardin et parc, ne mélangez pas jardin et nature. Il s’agit ici d’une nature domptée, entretenue par des professionnels, qui font des gestes minutieux tous les jours pour que le Jardin ressemble à ce qu’il ressemble. Dans la nature, tout n’est pas si ‘organisé’. Ça coûte de l’argent pour que cela ressemble à ça. Le Jardin botanique a subit d’énormes coupures ces dernières années, des mises-à-pieds, des réductions de budget pour les expositions (évidement, plusieurs chiâleux qui trouvent que telle ou telle expo n’est pas belle : ben oui, c’est dur de faire avec moins!); les citoyens ne veulent pas d’augmentations de taxes… vous proposez de le financer comment ce Jardin alors? Personne ne veut payer… mais a plein de bonnes idées sur comment gérer la patente.

    Finalement, je suis certaine que ceux qui chiâlent le plus ici ont les moyens de payer les frais exceptionnels de cette année.

    J’en reviens juste pas !

    Une ancienne employée du Jardin ET maintenant membre des Amis du Jardin.

  • Tant mieux pour ceux qui ont bénéficié de l’œuvre de Marie-Victorin et ainsi bénéficier d’un environnement de travail exceptionnel, le jardin n’a pas été conçu pour devenir un espace privé pour les mieux nantis, au contraire, au grand contraire !!!!!

  • D’après ce que je sais (et j’ai vérifié), ce n’est que pour un été! Il me semble que de payer sa carte amis +25$ pour profiter d’un truc exceptionnel pendant toute la durée de l’événement, c’est pas la fin du monde. Ça vous coûte combien faire le plein de votre voiture? votre passe de métro? Puis en plus, le parc Maisonneuve, immense espace vert, gratuit (!) est juste à côté! Pour tout ce que le Jardin offrira cet été (et je suis fan depuis longtemps), il me semble qu’on devrait plutôt se réjouir au lieu de chialer…

  • Jean: c’est écrit dans l’article que le tarif supplémentaire est pour cet été seulement, mais ce n’est pas confirmé que le Jardin sera accessible hors des heures d’ouverture après l’été.

  • Wikipédia (Jardin botanique) : Un jardin botanique est un territoire aménagé par une institution publique, privée, ou associative (parfois à gestion mixte) qui a pour but la présentation d’espèces et variétés végétales.

    Les nombreuses espèces et variétés de plantes sauvages et/ou horticoles présentes sont strictement identifiées et réunies en collections. Elles sont cultivées et étudiées pour satisfaire quatre objectifs principaux : la conservation, la recherche scientifique, l’éducation et l’enseignement, tout en restant compatible avec le tourisme. Mondialement, les plus importants jardins botaniques, en termes de superficie et de taille de la collection, sont les Jardins botaniques royaux de Kew suivis par le Jardin botanique de Montréal.

    Wikipédia (Jardin botanique de Montréal) : La conjoncture économique et l’intérêt naissant pour l’environnement aidant, le Jardin botanique de Montréal prend son véritable essor dans les années 1970. Les activités de recherche recommencent et le SUCCÈS DES FLORALIES INTERNATIONALES DE 1980 PROVOQUE UNE VÉRITABLE OUVERTURE SUR LE MONDE. Rénovation des serres, nouvelles installations, coopération accrue avec l’Université de Montréal, création de sociétés et d’amicales, élaboration d’un programme de formation professionnelle en horticulture ornementale : le bilan de ces années est impressionnant.

    Encore une fois, ne mélangez pas jardin et parc, jardin et nature…

  • Cécile: L’important, c’est qu’on puisse retrouver l’accès après l’événement, j’suis d’accord. Mais chialer parce Mosaicultures nous enlève notre droit d’aller s’y promener gratuitement, comme si c’était notre parc personnel, juste à nous, pendant un été, je trouve qu’on fait bébés gâtés, surtout avec le parc Maisonneuve à côté. On peut le partager un peu, avec les touristes, les Montréalais, les Québécois, pour un événement qui s’annonce spectaculaire. Ça va faire du bien à ben du monde (surtout les montréalais) de redécouvrir leur Jardin, si beau ! Comme si personne avait le droit d’enlever notre quiétude… mais c’pas juste à nous autres ce jardin-là!

  • Jean: je n’ai pas dit que c’était l’important. Je vous ai souligné que ce n’était pas certain que les citoyens en retrouveraient l’accès hors des heures d’ouverture. J’attire votre attention sur cette phrase dans l’article : « Il lui est par contre impossible de dire si l’accès gratuit sera remis en place après l’été. « Ceci va être réévalué à la fin des Mosaïcultures. »

  • 1 abonnement adulte aux Amis du Jardin = 45,00$
    1 billet Mosaïcultures adulte (résident du Québec) = 25,00$
    Total : 70,00$ pour les 98 jours que dureront les Mosaïcultures.

    Ça revient donc à 0,71$ par jour d’exposition Mosaïcultures (sans compter que la carte des Amis continue d’être valide pour le reste de l’année, donnant droit ainsi aux Lanternes + Papillons en liberté).

    Comparons maintenant avec un adulte touriste qui ne s’abonne pas aux Amis du Jardin :
    1 billet Mosaïcultures plein prix à 29,50$ valable sur 2 jours seulement, ce qui revient à 14,75$ par jour.
    Si ce touriste aime tellement les Mosaïcultures qu’il décide d’y aller tous les jours, cela lui coûtera 1445,50$ pour les 98 jours de l’exposition, soit 2065% plus cher.

    J’dis ça de même…

  • Et croyez-vous vraiment que l’habitude ne sera pas vite prise de re-présenter les mosaîcultures chaque année au fameux Jardin botanique? Une fois le succès acquis….

  • Les Mosaïcultures sont une compétition internationale qui a lieu dans différentes villes du monde, un peu comme une exposition universelle ou des jeux olympiques. Les dernières ont eu lieu en Chine et au Japon (allez voir le site web). C’est un retour cette année à Montréal après plusieurs années d’absence. Il semblerait que la compétition est féroce pour s’arracher les prochaines Mosaïcultures dans d’autres villes à travers le monde. D’après ce que j’en comprends, je doute donc fort que ce soit permanent! J’pense qu’on devrait s’en tenir aux faits au lieu de se faire des peurs…

  • Je trouve ça drôle (vraiment, je rigole pour vrai:) d’obtenir autant de ‘pouces en bas’ quand j’énonce des faits, et non des opinions… Comment peut-on ne pas être d’accord avec un fait qui est vérifiable ?! J’ai pris les tarifs sur le site web du Jardin et des Amis du Jardin et je les ai retranscrits ici. Je ne vois vraiment pas comment cela peut mériter un ‘pouce en bas’. Anyway, j’ai très hâte de voir combien je vais récolter ici !

  • c’est vrai que la philanthropie et la capacité visionnaire au niveau social n’est pas le lot de tous, quand le cash parle ceux qui n’en ont pas ont rarement droit de cité, Marie-Victorin a su remercier la main d’œuvre des quartiers populaires qui a érigé les bases du jardin, prenons en de la graine

  • @ Johanne : ce ne sont pas les faits que vous énoncez qui sont remis en question, mais bien plutôt le contexte. Comme vous le dites très justement, le Jardin botanique a trois visées : la conservation, la science et l’enseignement. Je ne vois nulle part en quoi des petits moutons en forme de buisson ou des visages de verdure peuvent être inclus là-dedans. De mon strict point de vue, c’est même parfaitement quétaine, à peine plus intéressant qu’un concours de château de sable ou de sculpture sur glace, et je m’explique mal qu’on puisse limiter l’accès du jardin aux simples amoureux des plantes sous prétexte qu’on veut transformer la nature en une sorte de cirque qui assimile le jardin à un lieu de spectacle pour touriste, loin du musée du vivant qu’il est et doit être. Ça me semble même contraire à la vocation du Jardin botanique tel que le concevait le frère Marie-Victorin.

  • Je suis d’accord avec Johane, les montréalais ne sont que des bébés gatés. Un jardin botanique n’est pas une oeuvre de bienfaisance, ca coûte cher à entretenir. Et ne vous en déplaise chers concitoyens, vos taxes ne sont pas les seules à le payer. La CMM contribue de même que les deux gouvernements. Alors pourquoi ne pas rendre le jardin gratuit à tout les canadiens. Le cas échéant votre si beau jardin ne sera plus que l’extension du Parc Maisonneuve. Aussi, j’ai beaucoup de difficulté à croire que le coût soit si prohébitifs pour tous les citoyens habitants à proximités compte tenu des maisons hors de prix qu’on y trouve à quelques minutes de marche. Alors respirez par le nez et comptez vous chanceux d’avoir pu y accéder gratuitement pendant des années. Ah oui j’oubliais plusieurs jardins botanique dans le monde sont gratuits pourquoi pas celui de Montréal. Eh bien simplement parcequ’il n’y a pas de mécène à Montréal. Non nous on préfère garder notre argent et chialer. On chiale pas par contre sur le prix des autres activités touristiques genre Parc Safari, Zoo Granby et autres tutti frutti qui eux aussi recoivent des subventions des gouvernement (et oui vox taxes).

  • Stephen: on parle de la pétition dans l’article.

  • @ Johanne et les autres qui trouvent qu’on critique pour rien prenez donc 2 minutes pour sortir la tête de votre nombril et regarder autour de vous. Le jardin botanique est l’un des plus beau îlot de verdure de l’est de Montréal. À 2 pas d’un des quartier les plus pauvres de Montréal. Alors maintenant faites vos beaux calculs pour une famille moyenne (2 adultes, 2 enfants) : 1) Amis du jardins 60$ 2) Passeport CAM 2 X 25$ pour les adultes et pour les enfants je présume que ce sera 12,50$ X2. Pour un total de 135$. Croyez-vous vraiment qu’une famille qui jongle avec son budget pour payer son loyer, sa nourriture, ses vêtements et autres vont être capable d’assumer cette augmentation ? NON. Vous pouvez rationaliser le tout avec vos beaux calculs pour les touristes mais ça ne changera rien au fait que les gens qui sont défavorisés n’iront simplement plus. Ça aussi c’est un fait. Alors ne vous gêner pas pour y mettre un pouce en bas, je comprendrai !

  • C’est un jardin botanique, pas un parc! Faites une recherche sur le web et vous allez vous rendre compte qu’il n’y en pas beaucoup de gratuit sur la planète (sauf ceux qui sont soutenus par de riches mécènes!) Autrement, tout le monde semble mêlé: vous n’avez pas besoin d’être membre des amis du jardin. Ce qui a été proposé hier, c’est 25$ pour un adulte qui a sa CAM pour un accès illimité au jardin cet été (pas besoin d’être Ami). Mosaîcultures, c’est environ 100 jours, donc 25 cents par jour par adulte. + vous pouvez venir gratuitement le 6 juillet. Charrions pas!

  • Merci de lire le plus récent article sur les changements apportés dans ce dossier http://ruemasson.com/?p=22119
    En plus, un petit mot pour vous dire que tout le monde peut donner son commentaire et qu’on privilégie une discussion harmonieuse et ouverte. Merci de vous en rappeler et d’en tenir compte 🙂

  • Le Jardin accueille les enfants moins nantis via un programme de soutien des écoles montrélaises en mileux défavorisés ; il accueille plusieurs dizaines d’enfants pour 20 $ par saison dans son programme de Jardins-jeunes (http://espacepourlavie.ca/jardins-jeunes) ; il accueille gratuitement un certain nombre d’enfants défavorisés dans ses programmes de camps de jour ; il a un programme de jardinage pour des cuisines collectives ; un autre qui jumelle enfants et grands-parents ; il offre des visites aux enfants hébergés en centres d’accueil. Le saviez-vous ? Et si vous vous donnez la peine de vous renseigner un peu plus, vous découvrirez une foule d’autres trucs assez extraordinaires que le Jardin fait pour la communauté, pour ses visiteurs… Pour pouvoir continuer d’offrir tout ça, il faut des événements comme La Magie des lanternes, l’halloween, les papillons ou les Mosaïcultures, qui non seulement sont toujours parfaitement en line avec sa mission, mais qui le gardent bien vivant… Il faut arrêter de critiquer les choses qu’on connait si mal : ça donne l’impression qu’on ne regarde pas plus loin que le bout de son nez…

  • C’est scandaleux car notre abonnement au jardin botanique, que nous consommons essentiellement l’été, devient presque inutile puisque pour l’utiliser pleinement un surcout de 25$ est nécessaire.

    Les exemples cités (Exemple: Papillons en liberté, Magie des lanternes) c’est bien gentil mais ils sont gratuits pour nous, détenteurs de la carte des amis du J.B. Pourquoi donc pas cette exposition ?. Incompréhensible. Vraiment pas content car nous avons pris une carte famille et franchement je ne paierai pas 25$. Si vous voulez démocratiser l’amour de la Nature commencer par la rendre accessible à tous les budgets. A noter que j’ai largement les moyens de me payer cela mais que par principe vous ne me verrez pas a cette exposition et que je ne renouvellerai pas non plus ma carte aux amis du F.B. D’autant plus que le règlement associé à la carte (sauf erreur en tout cas pas vu) ne précise aucune exclusion liée à cette activité.

    Denis A. Jeanneret – Photographe Animalier.

  • Que va-t-on faire avec tout ce bel argent « des vendeurs du temple »? Repeindre les bancs qui sont en train de pourrir? Changer les affreux lampadaires désuets? Refaire le trottoirs en asphalte devant l’entrée de l’immeuble rue pie-1x et du restaurent? Refaire le grand sentier en asphalte qui fait le tour du jardin craquelé à grandeur? « Dé domestiquer » les renards qui maintenant sont habitués à la foule? (d’ailleurs j’en ai vu un qui traversais la rue hochelaga près
    de préfontaine).

leave a comment

Publicité