Quels projets pour Masson Est? (MàJ)

Par -

Alors que la Promenade Masson du côté Ouest de Saint-Michel n’offre presque plus de locaux à louer, l’Est semble se chercher. L’objectif de l’Arrondissement est donc de favoriser son développement avec du commerce au rez-de-chaussée et le développement des terrains vacants, qui sont au nombre de 4. Des projets seraient à l’étude pour tous les terrains, mais rien de concret encore, sauf pour le terrain enclavé à côté du Familiprix, l’ancien Mango Orange et l’ancien PFK.

Le terrain du PFK entre la 12e Avenue et Saint-Michel. Photo : RueMasson.com

Le terrain de l’ancien PFK entre la 12e Avenue et Saint-Michel. Photo : RueMasson.com

Plusieurs terrains sont vacants sur Masson Est : le 3300, rue Masson avec l’ancien PFK, le terrain de l’ancien Mango Orange, le terrain à côté du Bingo Masson, le stationnement du bureau de poste et celui à l’est du Familiprix entre la 18e Avenue et Bourbonnière. Sans compter les quelques locaux vacants.

Le maire François Croteau pense que le développement de cette artère ne saurait tarder et que la croissance du côté ouest va se transporter de l’autre côté quand il n’y aura plus de locaux libres sur la promenade entre Saint-Michel et Iberville.

Zonage commercial au rez-de-chaussée jusqu’à la 16e

Selon le zonage, tous les locaux au rez-de-chaussée de la rue Masson doivent être commerciaux jusqu’à la 16e Avenue. « Il s’agit d’offrir du commerce de proximité aux résidents et de continuer la trame urbaine de Masson », souligne le maire de l’Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie François Croteau qui nous confirme qu’aucun projet ne verra le jour sans proposer du commercial au rez-de-chaussée.

Outre s’assurer du respect du zonage et du règlement d’urbanisme, l’Arrondissement n’a aucun pouvoir sur les projets puisque les terrains et édifices sont de propriétés privées.

Des projets

La chargée de communication de l’Arrondissement, Marie-Claude Perrault nous a confirmé qu’un projet pour le terrain vacant du PFK est à l’étude, mais pas déposé, des discussions ont lieu. Un projet serait également à l’étude pour le terrain du bureau de poste (une partie des opérations a déménagé et le stationnement n’est plus utilisé) pour du résidentiel seulement. Celui du Mango orange est à vendre pour la construction de condos. Un projet y a été déposé. Il y a aussi le terrain voisin du Bingo Masson qui appartient au même propriétaire.

Le maire Croteau est ferme sur le désir des élus d’avoir du commercial au rez-de-chaussée. Par ailleurs, il voudrait étendre le zonage exigeant du commercial au rez-de-chaussée à l’est de la 16e Avenue. « Mais on doit y réfléchir sérieusement, car on ne voudrait pas éliminer des logements locatifs en changeant le zonage ».

MàJ : Deux projet de condos actuellement en cours sur Masson entre la 17e Avenue et Pie IX n’offriront pas de commercial au rez-de-chaussée. Le maire s’en est désolé lors de l’adoption d’un projet entre la 18e Avenue et Bourbonnière à l’est du Pharmaprix. 

Pourquoi deux projets de condos entre la 15e et la 16e ont eu des dérogations pour n’offrir que du résidentiel? « Ce n’était pas sous notre administration, on ne le permettrait pas maintenant et je ne veux pas juger des décisions de l’ancienne administration », explique M. Croteau.

Lors de la construction de ces projets en 2007 et 2008, le développement de la rue Masson entre Saint-Michel et Iberville n’était du même acabit.

Les plans proposés pour les condos à côté du Familiprix. Capture d'écran

Les plans proposés pour les condos à côté du Familiprix. Capture d’écran

Un projet est actuellement prévu sur Masson à côté du Familiprix sur l’un des quatre terrains vacants sur Masson. Il s’agit de 4 unités de condos qui sont en vente, mais le projet n’a pas été encore approuvé par l’Arrondissement. Voir les plans sur le site internet du promoteur. Étant donné que ce projet est à l’Est de la 16e Avenue, le zonage est mixte et n’oblige pas du commercial au rez-de-chaussée.

Par ailleurs,  les propriétaires de terrains vacants paient le double des taxes jusqu’à ce qu’il y ait un projet de construction et aucune limite n’est imposée. Pour ce qui est des immeubles abandonnés, l’arrondissement demande qu’ils soient barricadés et s’assure qu’ils ne mettent pas en jeu la sécurité publique.

Le terrain de l’ancien PFK : la clef de développement de Masson Est

Le terrain de l'ancien restaurant Mango orange. Photo : RueMasson.com

Le terrain de l’ancien restaurant Mango orange. Photo : RueMasson.com

Le maire Croteau souligne que le développement du terrain de l’ancien PFK pourrait être la clef dans le développement du reste de la rue.

Ce terrain et l’édifice vacant depuis plus de 5 ans à la fermeture du restaurant sont la propriété du complexe funéraire J.A Guilbault qui est situé sur Saint-Michel et qui existe depuis 1927.

L’un des copropriétaires Mario Guilbault, l’arrière-petit-fils du fondateur Joseph-Angelo Guilbault, explique que la famille pense déménager le salon actuel sur Masson dans un nouvel édifice neuf. « Mais une telle construction ne se fait pas en quelques mois, on doit planifier, étudier et s’assurer d’être solide pour envisager le tout ».

Pour le moment, le salon utilise le terrain comme stationnement pour les clients du complexe funéraire. « Le stationnement sur les rues est de plus en plus difficile et on a besoin de stationnement pour nos clients », explique Mario Guilbault qui ajoute que le terrain n’est pas à vendre.

Si le déménagement du complexe allait de l’avant, il pourrait y avoir 2 étages commerciaux avec un troisième étage pour le logement ou deux étages de logements.

Pas de rénovation pour le moment

L’Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie a revitalisé le côté ouest de Masson en éliminant les gros blocs de pierre et en les remplaçant par des carrés avec des arbres. Rien n’a été fait du côté est. « On attend le développement et les différentes constructions qui sont prévues. On ne fera pas des investissements pour qu’ils soient démolis lors de futurs travaux », souligne le maire François Croteau.

8 commentaires à Quels projets pour Masson Est? (MàJ)

  1. François

    Je félicite le maire de maintenir le cap dans ce dossier.

    Je suggère de prolonger quand même le zonage de la 16e avenue jusqu’à Bourbonnière, sinon Pie-IX, afin de consolider les commerces déjà en place dans ce secteur.

    Il n’y a pas de raison pour que la section à l’est de St-Michel ne dispose pas de commerces de proximité comme la section à l’ouest, l’objectif à long terme étant notamment de réduire les déplacements en auto.

    Pourquoi vivre en ville si ça ressemble à la banlieue?

  2. À l’est de St-Michel c’est vraiment le désert côté commerce de proximté. Il n’y a beaucoup de pharmacies, quelques commerces disparates, msis côté fruis et légumes frais, épicerie, boulangerie, etc., c’et désolant.

  3. J-P Pauzé

    Ça prendrait quelques restaurants, dont un ou deux restaurants à déjeuner.

  4. promeneur

    Et si un chaîne Métro ou IGA en profitait pour ériger parmi cette prolifération de condos construits à la «va-vite», un supermarché avec service de livraison, ça nous changerait des cafés, boulangeries,pharmacies,Dollar Plus, épiceries «plus ou moins fines», sans compter ces pizerrias et delicatessen qui laissent plus souvent qu’autrement à désirer et qui n’en finissent plus de s’agglutiner les uns aux autres, ce serait alors beaucoup plus utile à l’ensemble des résidants du quartier que de passer son temps à chercher le moindre terrain vacant dans le but d’ajouter du pareil au même…

  5. promeneur

    Errata: « une » chaîne… » et non « un » chaîne… »

  6. J’aimerais bien qu’on m’explique, comment ça se fait que l’ancien PFK, bâtiment vacant depuis 5 ans, est toujours là.
    Je comprends que le terrain appartient à la famille Guilbault du salon funéraire adjacent. Mais, il n’y a pas un règlement municipal qui force le propriétaire du terrain à démolir ce vieux bâtiment vacant. Ce dit bâtiment est d’une laideur et mine notre quartier. C’est beau dans parler, mais j’aimerais bien un résultat, cela fait quand même 5 ans que rien ne bouge. Et parler moi pas de conjoncture économique, de permis de zonage. Quand on veut, on peut. Il ne faudrait pas entendre encore un autre 5ans avant que ça bouge, nous avons vraiment besoin de revitaliser ce tronçon de Masson pour le bien de tous.

  7. Émilie

    Moi c’est une poissonnerie que j’aimerais voir ouvrir sur Masson!

  8. Masson Est

    Qu’est-ce que les commerçants attendent pour s’établir dans l’est!?

    Je sais que Masson a plusieurs commerces entre la 1ere et St-Michel, mais y’a des gens après St-Michel!!

    … Et pas besoin d’ouvrir une pharmacie de plus ou bien un fast food (le nouveau Madonna???) On veut un kiosque boulangerie (Copain d’abord et cie), un boucherie, des petits restos qui offre autre chose que de la junk!… Il y a de la clientèle et des locaux à louer!

    Masson devrait être commercial d’un bout à l’autre!

    Merci, ça fait du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>