Nos souhaits pour le quartier en 2013

Par -

Parce que nous aimons le quartier, parce que nous souhaitons la plusse meilleure qualité de vie pour les citoyennes et citoyens de Rosemont, parce que plus on l’aime, plus on est dur avec lui : voici notre liste de souhaits pour le quartier pour l’année 2013. Alors commerçants, élus de l’Arrondissement et décideurs de la SDC de la Promenade Masson, soyez bien à l’écoute !

Évidemment, notre liste d’épicerie de 2013 s’ajoute à celle de 2012 qui est encore d’actualité. On espère tout de même avoir plus de succès que l’année dernière où seulement trois souhaits sur 21 ont été exaucés, soit une moyenne de 14 %. On est loin de la réussite scolaire, mais avec toutes les nouvelles réformes, on doit être proche quand même.

Nous sommes allés prier avec le révérend Ihor Kutash dans la cathédrale orthodoxe ukrainienne Sainte-Sophie en fin de semaine pour que l'entièreté de nos souhaits se réalisent pour 2013 (Photo: RueMasson.com)

Nous sommes allés prier en fin de semaine avec le révérend Ihor Kutash dans la cathédrale orthodoxe ukrainienne pour que l’entièreté de nos souhaits se réalise en 2013 (Photo: Archives/RueMasson.com)

Alors c’est parti. On souhaite que :

Les commerçants…

  • Ajoutez des cendriers à la sortie de vos commerces. Parce qu’un trottoir plein de mégots de cigarettes, ce n’est pas propre-propre. On peut particulièrement penser au Bingo Masson où on marche littéralement sur un tapis de mégots lors des soirs de grands matchs. On sait, il y en a déjà un. Mais il en faudrait huit.
  • Améliorer l’accessibilité aux fauteuils roulants et poussettes. Au nombre de jeunes familles qu’il y a dans le quartier, c’est presque rendu un critère de sélection pour le magasinage. La moitié des commerces – pour ne pas dire plus de 50 % des commerces – sont inaccessibles présentement. Et avec la dimension des nouvelles poussettes plus grosses que des VUS, les commerçants devront s’y adapter afin de garder leur clientèle.
  • Le local de l’ancien PFK. C’est plaisant qu’il soit accessible à l’Halloween, mais on aimerait qu’il serve plus souvent qu’une seule fois par année. Vendez-le, démolissez-le, ouvrez une crèmerie avec un terrain de miniputt pour organiser le grand retour de Carl Carmoni. Faites n’importe quoi, mais faites de quoi ! Des suggestions pour les propriétaires ? Rappelons qu’ils sont aussi propriétaires du salon funéraire Guilbeault juste à côté. On promet d’aller leur poser la question en 2013.
  • Que La Crémière à côté de la caserne 29 améliore sa terrasse. Elle a un potentiel énorme ! Le béton, ça fait tellement 1976. C’est tellement plus plaisant de déguster sa crème glacée avec de la musique d’ambiance entouré de fleurs et de verdure.
  • Ouvrir un gym où les hommes pourront enfin s’entrainer à la hauteur de leur ambition. Rien de trop gros ni de trop high-tech. Nous, les mâles virils, on aime la méthode Rocky IV. Quelques poids et altères, deux barres à chin-up, huit pneus de Monster Truck et 3-4 bœufs morts pour taper dessus pis on est en business. L’ancien local du Au Coq près d’Iberville ça ne vous tente pas?
  • Participez aux ventes-trottoir (braderie). On devrait le mettre en lettres capitales pour être sûr d’être bien compris. Et participer ne veut pas dire sortir son vieux stock poussiéreux du sous-sol deux fois par année ou coller une affiche dans sa vitrine avec « Vente-trottoir à l’intérieur » d’écrit dessus. Animez la rue, faites-vous voir et faites-vous connaître, offrez de l’information sur vos produits, un atelier, bref usez d’imagination. C’est supposé être une grande fête ! On remercie tout de même quelques commerçants qui ont su se démarquer au cours de la dernière année comme le Café Lézard qui proposait du blé d’Inde aux passants et compagnie de son voisin Olive & Olives avec des huiles diverses. Voici quelques autres idées que nous avons proposées il y de ça quelque temps.
  • Des produits plus locaux et biologiques dans les fruiteries. Et des fruits et légumes plus frais. Les deux fruiteries de la rue Masson ne font pas l’unanimité. Les produits ne sont pas toujours de la plus grande fraîcheur, pourraient être plus locaux, du Québec et biologiques quand c’est la saison. Chez Pomme d’Api, on a des fruits et légumes bios malheureusement trop emballés dans du styromousse. On a remarqué aussi que Pomme d’Api ne fait pas une assez grande place aux produits Québécois (lait, yogourt, oeufs, produits de nettoyage).

L’Arrondissement…

  • Augmenter la sécurité sur la Promenade. Circuler en vélo sur Masson entre les chars et les bus c’est pire que l’Afghanistan (enfin.. on se comprend). Pourquoi ne pas éliminer un côté de stationnement d’avril à novembre et demander à la ville centre (car c’est elle qui est responsable des pistes cyclables… vive la séparation des responsabilités) de mettre en place une vraie voie cyclable avec des bollards. Ça favoriserait le transport actif et la sécurité y serait grandement améliorée, tant pour les vélos que pour les autos.
  • Demander d’asphalter la piste cyclable qui longe le chemin de fer derrière Des Carrières. Ce sont des vrais sables mouvants lorsqu’il pleut. Les flaques d’eau sont presque aussi grosses que celles sur Masson. C’est pour dire le piteux état de la piste…
  • Augmenter le nombre de supports à vélo. On avait ce souhait en 2011, mais on le redit encore. C’est fou comment il n’y a jamais de place pour les vélos. Le pourcentage d’occupation des stationnements à vélo est plus grand que celui des autos. On gage un p’tit 2 là-dessus.
  • Reconfigurer le parc Pélican. Le parc tel quel est complètement sous-exploité. Faites un comité de citoyens qui se pencherait sur le projet. Une fontaine, des barbecues, des lumières dans les arbres, un parcours du combattant pour les maniaques de l’entrainement, une statue du maire Croteau… Donnez-y un peu de vie ! On est prêt à prendre le projet en main si vous voulez.
  • Peinturer des lignes jaunes sur le coin des rues et le côté des trottoirs pour empêcher les autos de stationner trop près des coins de rue (c’est interdit, mais tout le monde le fait pareil). Tsé quand y faut que t’avances au milieu de la rue pour voir si y’a un véhicule qui s’en vient, y’é un peu trop tard…
  • Installer des distributeurs de sacs à besoins de chiens sur la rue et dans les parcs. Ça se fait depuis des années dans les Euuuuropes. Avec de belles petites mentions sur la propreté des rues, ça va être gagnant c’est sûr.
  • Mettre un feu vert prioritaire coin Rosemont / St-Michel. Parce que c’est le bordel pour tourner à gauche !
  • Repenser la rue Bourbonnière pour ralentir la circulation et inclure une bande cyclable. Parce que le projet de 2011 est un véritable échec. La bande entre le trottoir et les voitures ne sert à rien, trop étroite pour les vélos, alors que les deux voies incitent les automobiles à rouler plus vite, malgré la limite de vitesse. Des dos d’âne permettraient d’éviter le passage de camions. Un des problèmes actuels.
  • Subventionner l’achat des toilettes à faible débit. Vous voulez continuer dans votre lignée d’Arrondissement vert? Alors, mettez de la pression sur la Ville centre pour ça. Essayez juste d’imaginer combien de millions de litres d’eau potable chaque année que l’on gaspille dans les cuvettes… Même à Laval il subventionne les toilettes à faible débit… On vaut mieux que Laval hein, hein, hein ?

LA SDC Masson… 

  • Les ventes-trottoir (le Festi-Course). Évidemment, on en parle chaque année. Vous savez déjà ce qu’on en pense… Mais on reste tout de même optimiste, on sait qu’il y a certaines personnes qui ont une belle vision de ce projet.
  • Installer des supports pour attacher les chiens lors des courses. Actuellement, les maîtres attachent leurs canidés sur les arbres, les supports à vélo ou les lignes de Gaz Métro. C’est un peu pas mal du n’importe quoi. Des crochets visés dans le béton des immeubles seraient appréciés.
  • Organiser des activités sur le parvis de l’église St-Esprit. C’est supposé être un lieu rassembleur en tout temps et pas juste pour la religion, laissons-la de côté. Les gens devraient pouvoir venir s’y rencontrer, peu importe leur origine ou leur croyance. On est certain que le curé de la paroisse accepterait avec plaisir. Il nous avait donné l’autorisation d’y faire un débat de rue, malheureusement annulé à cause de la pluie.
  • Avoir des pousse-pousse pour transporter les gens partout sur Masson, même dans l’est ! Les contributions seraient volontaires et versées à un organisme communautaire au choix du bénévole tireux de pousse-pousse. Mais pour ça, ça prend la voie cyclable ! Vous imaginez ça, vous, des pousse-pousse avec les autos dans les conditions actuelles? C’est des cas de rage au volant à coup sûr.

Élections municipales

Bien sûr, 2013 est aussi l’année des élections municipales. Pour celles-ci, on souhaite seulement avoir une campagne propre avec des idées pour faire avancer le quartier. Juste ça.

Évidemment après, il faut les appliquer ses idées. Mais ça, c’est dans la poche… Jamais les politiciens n’oseraient berner les électeurs avec de fausses promesses. Ça ne se fait pas. Ce serait un manque de classe énorme que de reculer sur ses promesses. De quoi perdre toute sa crédibilité. N’est-ce pas ?

On est sûr que vous aussi vous avez d’excellentes idées. Partagez-les avec nous en commentaires ! Qui sait, peut-être qu’elles seront réalisées au cours de l’année…

13 commentaires à Nos souhaits pour le quartier en 2013

  1. Pour votre info, le local de l’ancien « au coq » près d’Iberville sera bientôt un détaillant Bétonel!

  2. Il faudrait non seulement installer de nouveaux cendriers mais aussi les vider!!!

  3. Erick M.

    Trois voeux complémentaires:

    À la SDC de la Promenade Masson, donnez une identité à la rue. La promenade Ontario, la promenade Fleury et la Plaza St-Hubert ont la leur et tout le long de celles-ci, tu n’oublies pas le fait d’où tu es. Ce qui n’est pas le cas pour la Promenade Masson.

    Au service de la voirie de l’arrondissement, arrangez le trottoir du côté sud entre la 15e et la 17e. À chaque averse, des lacs se forment et si c’est bloqué par des bancs de neiges, il n’y a pas moyen de s’en sortir les pieds secs.

    À tous les commerçants (et non seulement aux Fruiteries), encouragez (encore plus pour ceux qui le font déjà) les produits locaux.

  4. Émilie

    Une prioritaire pour tourner sur masson à partir de st-michel serait pas de refus ! On passe notre temps à passer sur la jaune-rouge à cause de l’affluence …

  5. Pas un seul souhait concernant le transport en commun?

    La rue Masson traverse un des quartiers les plus populeux de Montréal. Regardez l’horaire de la STM. En semaine, à 9 h, il faut attendre 15 min. À 10 h, il faut attendre 19 minutes. À 15 h : 23 minutes. À 17 h : 25 minutes! 25 minutes ! On n’est pourtant pas dans un bled perdu à Saint-Profond-des-Creux.

    Si la ville et la STM étaient sérieuses quand elles parlent d’encourager le transport en commun, elles commenceraient par augmenter la fréquence des bus et par baisser considérablement les tarifs au lieu de les augmenter systématiquement, année après année.

  6. Jacques

    C’est pas une grosse artère Masson, Rosemont désert de St-Denis à langelier sherbrooke, de la ligne verte à la ligne orange, là tu parles. St-Joseph au pire fait l’ouvrage, deux rue plus bas. Plus de service partout en même temps = $$

  7. AstaireFred

    C’est vrai qu’on peut souhaiter un service plus fréquent sur la 47 Masson. Pour le reste, la 67/467 St-Michel s’est amélioré de bcp. la 197 sur Rosemont aussi. Ya juste la 47 qui non seulement passe pas souvent, mais a un chemin assez pénible a faire entre le quartier et le métro Laurier. J’Aimerais bien que la 47 passe plus souvent, arrête au métro Laurier et descende métro Berri ou St-Laurent au centre-ville. Quitte a couper les arrêts les moins productifs en chemin. On aurait un acces direct au centre ville et ça serait cool, vu qu’on a pas de métro che nous.

  8. promeneur

    Meilleur service de bus sur Masson et St-Joseph et moins de Dollar Plus, pharmacies, boulangeries crêperies agglutinés les uns aux autres tout en favorisant l’établissement d’un supermarché Métro ou IGA effectuant la livraison à domicile (pas un luxe pour ceux qui n’ont pas d’auto…) et le Plateau pourra aller se rhabiller…

  9. Chosebine

    C’est vrai que le parc Pélican n’est pas utilisé à son plein potentiel. Je m’inquiète d’ailleurs de l’impact qu’aura le projet immobiler Norampac sur les infrastructures du quartier!

  10. Bonjour,
    je suis une grande consommatrice de transport en commun et il est vrai que la fréquence de passage de notre bonne vieille 47 laisse à désirer. Mais, pour moi, ce qui laisse encore plus à désirer est le manque de passage piéton pour traverser en descendant d’un arrêt. Exemple: descente coin 9e avenue, côté sud. Pour suivre le code, il faudrait normalement que je marche coin st Michel pour traverser ou coin 8e. Solution: un passage piéton qui en même temps sensibiliseraient les automobilistes à comprendre qu’ils ne sont sur une piste de course et rendre plus sécuritaire la « traversée » de masson. Et arrêter de me dire: mais au Québec, les gens de savent ce que c’est que des passages piétons!!!

  11. Jacques

    @Anne, le pire, c’est qu’il y avait une traverse de piéton avant sur le coin de la 9e, face à la source, il l’ont enlevé, sûrement parce que trop d’imbécile le respectait pas, j’ai dû raser me faire frapper au moins 5 fois à cause du non respect du passage à ce coin-là!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>