Arroser ou ne pas arroser ?

Par -

Un peu, beaucoup, ou pas du tout ? Quand on arrose nos plantes, on aime gaspiller ni l’eau, ni notre temps.

Photo : André Dumont/RueMasson.com

Vous être écolo, ou du moins vous croyez l’être. Vous voulez aussi à tout prix avoir la plus belle plate-bande de votre rue. Y’a comme deux démons qui s’affrontent en vous. Voici quelques conseils maximiser l’efficacité de chaque arrosage de vos plantes, en cet été qui nous prive souvent de pluie pendant de longues semaines.

Pas souvent, mais beaucoup
Le tout nouveau site internet www.arrosageeteconomiedeau.org, mis en ligne par la Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec, regorge de conseils pratiques et logiques.

On y apprend, par exemple, qu’il est préférable d’arroser la base des plantes, plutôt que le feuillage. C’est par les racines que boivent les plantes! Ainsi, on minimise l’évaporation de l’eau. Un feuillage mouillé peut brûler au soleil.

Évitez d’arroser un peu tous les jours. Vaux mieux un arrosage en profondeur. On arrose peu souvent, mais abondamment. Pour ma part, j’ai enfin compris pourquoi mes plantes avaient une poussée de croissance phénoménale au lendemain d’une grande pluie, alors qu’elles poussaient à peine quand je les mouillais régulièrement avec modération!

Pas en plein jour!
C’est le matin, entre 4 h et 10 h, qu’il se produit le moins d’évaporation et que presque toute l’eau pénètre le sol. Pour des raisons pratiques, on peut aussi arroser entre 20 h et 23 h, mais sachez que le feuillage mouillé peut devenir la proie de maladies fongiques. En après-midi, vous abreuverez les nuages! Environ 60 % de l’eau sera évaporée s’il fait soleil.

Lentement mais sûrement
Le sol n’absorbe pas l’eau rapidement, surtout s’il est très sec. Dans les pots et les jardinières, il est conseillé d’arroser lentement ou en petites quantités, plusieurs fois consécutives. On se fait un petit circuit en revenant à chaque plante.

On suggère de biner de temps en temps, que ce soit dans le jardin ou dans les pots. En cassant la croute qui se forme à la surface du sol, cela aide à faire remonter l’eau du fond, par capillarité. De plus, l’eau de pluie et d’arrosage pénétrera mieux vers les racines.

D’autres conseils, en vrac :

  • Retirer les mauvaises herbes, qui font compétition à vos plantes pour l’eau.
  • Couper les fleurs fanées, puisque la formation de fruits requiert beaucoup d’eau.
  • Autour du pied des jeunes arbustes, conifères, rosiers et plantes grimpantes de moins de trois ans, on peut pratiquer une cuvette avec la terre, pour retenir de l’eau.
  • Les plantes qui se touchent couvrent mieux le sol, ce qui diminue l’évaporation par les rayons du soleil.
  • On se dote d’un baril récupérateur d’eau de pluie offert à la Soder

Tous les conseils

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

@RueMasson

Facebook