La collecte des résidus alimentaires implantée dans une partie du quartier

Par -

Après avoir fait son apparition en pièces détachées dans le quartier Angus et quelques rares rues, le maire de l’Arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie, François Croteau a annoncé ce matin que la collecte des résidus alimentaires s’étendrait sur l’ensemble de l’ouest du Vieux-Rosemont. Ce sont 13 000 nouvelles portes qui pourront composter.

Le maire François Croteau entend implanter la collecte de compostage dans tout l'Arrondissement d'ici 4 ans. Photo : Cécile Gladel/RueMasson.com

Les résidents auront donc deux nouveaux bacs à gérer en plus de leur poubelle habituelle. Le nouveau bac de recyclage tel qu’on l’annonçait il y a deux semaines et le bac brun pour le compostage. Cette collecte va remplacer l’une des deux collectes des déchets habituelles.

Dès l’automne, la SODER (qui va distribuer les nouveaux bacs de recyclage ce printemps) va également distribuer les deux bacs de compost (le brun pour la collecte extérieure et un plus petit pour la cuisine), ainsi que des exemplaires de sacs compostables. Les résidents devront les acheter par la suite comme ils achètent leurs sacs-poubelle.

Dans le Vieux-Rosemont, le quadrilatère définit par Saint-Michel, Laurier, Iberville et Rosemont est visé, soit 13 000 portes supplémentaires après Angus. Saint-Michel, Iberville et la Promenade Masson sont exclus à cause de problèmes techniques et logistiques.

Fin 2012, l’Arrondissement prévoit offrir ce service à 20 000 portes. L’objectif est de couvrir 100 % du territoire d’ici 4 ans, mais aucun plan sur les quartiers qui seront desservis dans les prochaines années n’est défini. L’objectif est d’y aller avec la méthode tâche d’huile.

Le compost est collecté par la même compagnie qui ramasse les ordures soit EBI dépôt Rive-Nord. Aucun risque que les résidus alimentaires ne soient mélangés ou enfouis selon Frédéric Bourrely. « Les statistiques et les rapports nous montrent que 4 à 5 tonnes de résidus alimentaires sont récupérées par les 2000 portes qui ont déjà ce service ».

Le coût est estimé à 400 000 $, mais devra être précisé après la réception des appels d’offres qui seront lancés sous peu.

Les commerces et institutions pourront aussi composter en faisant la demande de bac de 240 litres qui leur seront offerts. Pour le moment, l’Arrondissement a 200 bacs commerciaux et pourrait en commander d’autres si la demande est là.

Les citoyens pourront tout composter, même la litière de leur chat, la viande, le poissons, les oeufs, bref tout ce qui est déconseillé de mettre dans les composts privés de jardin.

Le plan de l'Arrondissement pour montrer les rues desservis par la collecte des résidus alimentaires. En bleu clair, ceux qui ont déjà le service, en bleu foncé, ceux qui seront desservis cet automne

Frédéric Bourrely, directeur de la SODER, encourage les citoyens qui compostent déjà à continuer, car cela leur permet d’obtenir un compost de première qualité pour le jardin. Mais il rappelle que tout ne pourra être mis dans le compost. « Ce ne serait pas aussi très malin pour les citoyens d’y mettre des piles ou des ampoules. On espère la collaboration de tout le monde pour respecter les matières à récupérer », a-t-il souligné. De la mi-août à la fin octobre, des équipes de la SODER passeront porte à porte pour distribuer le bac de 46 litres et informer les citoyens sur les matières à mettre dans le bac.

Le bac brun est hermétique pour que les résidus alimentaires n’embaument pas les rues de Rosemont, surtout en période de canicule, comme le font déjà les poubelles habituelles.

Les citoyens du quartier qui ne sont pas inclus dans la prochaine collecte à l’automne peuvent faire affaire avec le compostage communautaire de la SODER implanté l’an dernier dans les parcs.

Plusieurs citoyens font aussi affaire avec Compost Montréal qui ramasse les résidus alimentaires. Il ne s’agit pas d’un service gratuit.

Un article sur l’ABC du compostage à domicile.

Les citoyens auront un bac de 46 litres et un petit bac de cuisine de couleur beige et non bleue comme sur la photo. Photo : Cécile Gladel/RueMasson.com

Le maire François Croteau qui aime poser avec les bacs bruns. Photo: Cécile Gladel/RueMasson.com

Publicité

13 Comments to La collecte des résidus alimentaires implantée dans une partie du quartier

  1. J’aimerais apprendre plus sur les problèmes techniques et logistiques qui empêchent la collect sur le boulevard Saint-Michel. Vrai, il y a des voies réservées aux autobus; mais on est capable de ramasser les ordures et la récupération. De plus, les riverains du côté ouest du boulevard (aux alentours de l’avenue Mont-Royal) ont le service de compostage… mais pas ceux du côté est !

    Je présume qu’il y a une raison logique, mais j’aimerais la connaître, et peut-être aussi parler des alternatives… comme laisser les riverains du côté est déposer le petit bac de compostage de l’autre bord de la rue pour la collecte.

    > Appréciation du commentaire Thumb up 0 Thumb down 0

  2. François Croteau

    C’est en effet pour des questions de logistiques de collecte. Nous devons assurer une coordination étant donné que nous enlevons une collecte de déchets. En conséquence, le côté Est se retrouvera dans les prochaines étapes.

    > Appréciation du commentaire Thumb up 0 Thumb down 0

  3. François Croteau

    Pour aller porter de l’autre côté, nous préférons éviter. Car il faut comprendre que l’on ajoute des déchets chez les voisins. Cela peut occasionner des problématiques de dépôts indésirables chez les voisins. Bien entendu si vous prenez une entente avec un voisin, libre à elle, lui ou eux d’accepter de recevoir votre bac brun.

    > Appréciation du commentaire Thumb up 0 Thumb down 0

  4. Maxime Lavoie

    J’aurais pensé que le quadrilatère Gilford-Laurier Iberville-St-Michel aurait été aussi privilégié compte tenu que nos voisins au Sud de Gilford dans Angus l’ont. La collecte passe déjà ce qui nous éviterais d’avoir un Bac et le transporter l’autre bord de la rue pour la collecte…tel que suggéré lors du conseil d’arrondissement.

    > Appréciation du commentaire Thumb up 0 Thumb down 0

  5. Léonie

    Yé! J’ai hâte d’avoir mon bac! C’est une super initiative, en espérant que la population y participe bien!

    > Appréciation du commentaire Thumb up 0 Thumb down 0

  6. Il va falloir envisager d’agrandir mon balcon. :-)

    > Appréciation du commentaire Thumb up 0 Thumb down 0

  7. Véronique

    Je bou-de! Moi aussi je veux un bac brun :(
    Peut-être aurai-je plus de chance quand des élections se tiendront dans mon district? ;)
    Blague à part, je trouve que c’est une excellente initiative, vaut mieux tard que jamais, hein?
    J’ai très hâte que ça se rende à ma rue. D’ici là, je bou-de!

    > Appréciation du commentaire Thumb up 0 Thumb down 0

  8. Je suis en général plutôt encline à supporter ce genre de projets mais pour avoir participé à ce même programe pdt 2/3 ans sur le Plateau, après avoir été super contente de composter, j’en suis revenue… Le mardi matin, jour de la collecte, les bacs bruns dégageant une odeur pestilentielle, grouillant littéralement d’asticots pour certains et versant leur jus écoeurant jonchaient les trottoirs et il fallait slalomer au travers : en effet, tout le monde ne pense pas à le sortir toutes les semaines, ni à le nettoyer, ni à saupoudrer les fonds de bac de bicarbonate de soude (très efficace). De octobre à mai, c’est jouable, mais l’été, c’était insoutenable dans plusieurs rues et sur mon balcon en plein été, le soi-disant bac hermétique laissant quand-même échapper un « parfum ». J’espère que les Rosemontois seront plus disciplinés ! ^_^

    > Appréciation du commentaire Thumb up 0 Thumb down 0

  9. Olivier Vachon

    Le responsable est passé chez nous m’expliquer, il m’a dit qu’il m’enverra le bac bientôt. Par contre, j’ai oublié de lui demander : si je ne souhaite pas acheter des sacs compostables, ai-je des alternatives? Je me souviens qu’à la ville de Sherbrooke on pouvait compenser avec des matières sèches, exemple des feuilles mortes ou encore du papier journal effiloché.

    Merci!

    > Appréciation du commentaire Thumb up 0 Thumb down 0

  10. Catherine

    Ça va me faire plaisir de remplir le bac brun des matières qui ne vont pas dans mon composteur. Par contre je n’aime pas l’idée d’enlever une collecte de déchet pour n’en avoir qu’une seule par semaine. Comme ce n’est pas tout qui va dans le bac brun, l’été les vidanges vont sentir :(

    Enfin, on verra rendu là, mais à première vue je ne suis pas convaincue que ça sera idéal.

    > Appréciation du commentaire Thumb up 0 Thumb down 0

  11. Si vous compostez, vos vidanges vont diminuer et ne seront que des déchets secs qui ne sentent rien.

    > Appréciation du commentaire Thumb up 0 Thumb down 0

  12. Olivier Vachon

    Ah oui, aussi le représentant n’a pas été capable de me dire où les matières collectées seront compostées et à quoi elles serviront. J’aimerais savoir :)

    > Appréciation du commentaire Thumb up 0 Thumb down 0

  13. Mi Moza

    Je voudrais bien composter mais laaaaaa je n’ai plus de place ou mettre tous ces bacs, je n,habite pas ds une maison ni un grand 5 1\2, un petit 2 1\2 deja avec le bac a recyclage je manque de place alors imaginez. Et non je ne pourrai pas le mettre sur le bacon, ne me le suggerez meme pas, qu’on parle de mon balcon ou le balcon de la porte. Je voudrais quand meme pouvoir respirer ds mon appart et sur mon balcon svp! Si vous avez une autre solution ca serait bienvenue :)

    > Appréciation du commentaire Thumb up 0 Thumb down 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>