Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
mardi le 22 octobre
HomePolitiqueLouise Beaudoin démissionne pour retrouver sa liberté de parole
Publicité

Louise Beaudoin démissionne pour retrouver sa liberté de parole

Louise Beaudoin lors de la Saint-Jean au parc Molson. Photo : Alexandre Albert / Archives RueMasson

La députée de Rosemont, Louise Beaudoin, a créé une onde de choc ce matin en démissionnant du Parti québecois. Elle siègera désormais comme députée indépendante à l’Assemblée nationale. Elle a pris cette décision car elle ne pouvait appuyer le projet de loi 204, qui vise à sécuriser l’entente entre la ville de Québec et Quebecor pour la construction d’un amphithéâtre.

Membre du Parti québécois depuis 1970, Louise Beaudoin n’a pas pris sa décision à la légère, mais elle ne pouvait pas appuyer un tel projet de loi. Cela faisait deux semaines qu’elle réfléchissait à son avenir. « La décision du parti [d’appuyer le projet de loi 204 proposé par Agnès Maltais] a été prise sans consultation et en plus on nous impose la ligne de parti. Dans la crise de confiance grave que le monde politique traverse actuellement, c’est justement ce qu’il faut changer », a-t-elle confié à RueMasson lors d’un entretien téléphonique.

Et pour les citoyens de Rosemont?
Rien ne changera pour les citoyens de sa circonscription. « Les trois employés habituels seront toujours présents dans le bureau de circonscription pour répondre aux gens. La seule différence est que je serai assise en arrière à l’Assemblée nationale avec les autres députés indépendants ».

Elle espère également que les relations seront toujours bonnes avec le député de Gouin, Nicolas Girard. « Je regrette beaucoup cette cassure avec lui, qui est mon voisin de comté. On n’est plus dans le même parti, mais ça ne change rien pour moi, je ne suis pas une personne agressive et j’espère que ça sera la même chose pour lui ».

RueMasson a tenté de joindre Nicolas Girard par courriel, mais sans succès.

Un autre parti?

Évidemment, tout le monde se demande si Louise Beaudoin pourrait intégrer un autre parti ? Québec solidaire ? S’allier avec François Legault? « Honnêtement, je ne sors pas d’un carcan pour retourner dans un autre. Je ne me suis pas organisée pour retrouver ma liberté de parole et ne pas la garder. Je siègerai comme indépendante », confirme-t-elle.

D’ailleurs, la députée s’en prend à la ligne de parti et au manque de liberté d’expression laissée aux élus. Elle pense que tout cela fait partie de la crise grave que traverse la politique au Québec. Elle ajoute qu’il faut absolument changer les choses en politique si on veut effectuer un virage et renverser la vapeur.

Latest comments

  • Madame Beaudoin
    Par votre geste, vous faites la différence entre les politiciens qui ont des principes et des politicailleux qui sont prêts à n’importe quoi pour être réélus. À vous, madame Lapointe et monsieur Curzi, bravo pour votre courage politique. Vous avez tout mon respect.

  • Bravo Madame Beaudoin.

    Je suis fier d’avoir voté pour vous par le geste que vous venez de poser. En effet, l’intérêt privé dirige maintenant le Québec. Le PQ, comme le parti Libéral, est électoraliste et essaie de s’acheter du capital politique en se rapprochant de Québécor Média…

    Je suis fier d’avoir voté pour vous, mais aux prochaines élections, il ne me reste qu’un choix pour regagner mon pouvoir citoyen et faire face à cette crise: voter pour François Saillant et Québec Solidaire.

  • Je n’ai pas voté pour le PQ depuis l’époque de René Lévesque, quoique j’avais été dans le camp du «oui» lors du référendum de 1995. Depuis ce temps, j’ai fortement déchanté et me suis abstenu, notamment à cause de l’opportunisme de ce parti qui joue sur tous les tableaux à la fois au point où comme le disait M. Lévesque sur certains sujets: «Une chatte n’y retrouverait même pas ses petits!».

    Je ne peux donc qu’apprécier la décision de Mme Beaudoin et de ses collègues démissionnaires qui font honneur à la mémoire du chef fondateur de leur ancien parti, qui respectait également trop la démocratie pour acquiescer aux magouilles politiques.

  • Faire suivre à Louise Beaudoin. Merci beaucoup!

    Madame Beaudoin,

    Ça ne se fait pas de quitter le parti qui pour une fois, une femme
    à la chance de devenir Première Dame.

    S.v.p retournez et si vous n’aimez plus la politique, vous pourrez avant les élections.

    Ce que vous avez fait, est une claque à toutes les femmes.

    Retournez au parti et on vous pardonnera.

    Bonne journée,

    Françoise

  • @Françoise

    Bravo, vous avez écrit le pire commentaire que j’ai pus lire dans ma vie.

leave a comment

Publicité