Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
mardi le 23 octobre
HomePolitiqueComment se fait la transition entre deux élus?
Publicité

Comment se fait la transition entre deux élus?

De nombreux députés ont été élus le 2 mai dernier dont Alexandre Boulerice, nouveau représentant de Rosemont-La Petite-Patrie. Plusieurs autres ont été battus comme Bernard Bigras du Bloc québécois, député de la circonscription pendant 14 ans. Dans ces circonstances, RueMasson s’est posé des questions. Comment se fait la transition entre deux adversaires ? Saviez-vous que les dossiers des élus sortants sont détruits?

Voici le premier de trois articles sur la transition entre deux élus, l’arrivée d’un nouveau député et son salaire, afin de faire le suivi deux semaines après les élections du 2 mai dernier. Les liens vers les deux autres articles sont en fin de texte.

La réalité de la politique est ainsi. Comme un employé peut se faire licencier du jour au lendemain, il en est de même pour un élu et les employés politiques qui travaillent pour lui. Du jour au lendemain, ils se retrouvent devant le néant.

Car la défaite électorale n’est pas toujours prévisible, comme ce fut le cas pour Bernard Bigras qui semblait solidement en poste. Et pire en politique. La qualité du travail du député n’est pas toujours un enjeu. Dans Rosemont, peu de personnes remettaient en cause celui de Bernard Bigras. La dure loi de la politique. Heureusement ce dernier a reçu une bonne nouvelle samedi matin, soit la naissance de sa deuxième fille Charlotte.

Existe-t-il des règles de transition ?

« Non, il n’existe aucune règle », a répondu par courriel le Service de renseignements de la Bibliothèque du Parlement. Tout reste donc à la discrétion des députés sortants et élus.

Nous avons posé la question à Bernard Bigras qui n’a pas souhaité commenter. Il a seulement souligné que c’est la Chambre des communes qui assure la transition prévue par les règles de la régie interne du Parlement. Ses employés n’ont pas souhaité commenter non plus.

De son côté, Alexandre Boulerice a expliqué avoir rencontré Bernard Bigras dans les couloirs du Parlement. Il lui a demandé de le rencontrer, ce que le député sortant aurait accepté.

Quand on connait le monde politique, la réalité est que les déchiqueteuses ont beaucoup de travail lors d’une transition entre deux élus, car peu, sinon aucun dossier ne sont échangés. Et le fait qu’il n’existe aucune règle ne garantit pas aux citoyens qu’un suivi sera effectué.

L’ancienne conseillère municipale d’Étienne-Desmarteaux, Carole Du Sault a connu cette situation lorsqu’elle a été battue aux dernières élections municipales avec l’ensemble de son équipe. Elle souligne qu’au municipal, c’est un peu différent, car les fonctionnaires sont présents pour assurer le suivi des dossiers.

Dans tous les cas, les dossiers des élus sont détruits. Les citoyens et les organismes doivent recommencer à zéro avec le nouvel élu. Évidemment, les démarches qui sont rendues dans les ministères auprès des fonctionnaires ne disparaissent pas. Plusieurs soulignent que c’est une question de protection des informations personnelles, d’autres pensent que c’est simplement une tradition de politique partisane, c’est la démocratie.

Pourrait-on faire différent et organiser une réelle transition ? « Ce n’est pas facile une défaite électorale, nous sommes des humains et c’est demander beaucoup d’abnégation à un élu battu de faire une transition », précise Carole Du Sault.

Le maire François Croteau affirme, quant à lui,  que s’il est battu, il transmettra tout à son successeur.

Demain, la suite de ce dossier: À quel moment un candidat élu devient un député ?

Jeudi: Combien est payé votre député fédéral élu ?

Latest comment

  • Je pense qu’il faudrait établir des règles pour s’assurer que le nouveau député ne recommence pas à zéro. Imaginez ,s’il y a changement de député à tous les 4 ans pendant 20 ans, le nombre de dossiers qui se retrouvent entre deux chaises.

leave a comment

Publicité