Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
lundi le 24 septembre
HomeVie de quartierP.K. Subban patine dans Rosemont pour les jeunes -AJOUT du photoreportage
Publicité

P.K. Subban patine dans Rosemont pour les jeunes -AJOUT du photoreportage

Une poignée de jeunes adolescents du collège Jean-Eudes ont eu la surprise de leur vie cet après-midi. Ils ont patiné 10 minutes avec la vedette montante du Canadien, P.K. Subban. Ce dernier participait au lancement du programme Vive le hockey RBC qui vise à appuyer financièrement l’achat d’équipement pour les jeunes canadiens défavorisés, dont ceux de l’arrondissement Rosemont La Petite-Patrie.

Pour voir le photoreportage de cet événement.

P.K. Subban. Photo : Cécile Gladel

Le lancement de cette initiative avait lieu à l’aréna Etienne-Desmarteaux en présence de P.K. Subban, l’un des ambassadeurs du programme, mais aussi de la championne olympique Caroline Ouellette et du champion paralympique Benoit St-Amand, de plusieurs représentants des organisations impliquées, du maire François Croteau et du conseiller municipal Marc-André Gadoury. Ce dernier arbitrait le match entre les jeunes de Jean-Eudes et s’est même fait reprocher de ne pas avoir sifflé par P.K. Subban !

P. K Subban a souligné l'importance d'un tel programme avec François Croteau et Caroline Ouellette. Photo : Cécile Gladel

Des jeunes sous le charme

Les joueurs de Jean-Eudes n’avaient aucune idée qu’ils patineraient avec un joueur de la Ligue nationale de hockey avant qu’ils ne l’apprennent dans le vestiaire. « J’avais du mal à y croire quand on nous l’a dit dans la chambre. C’est incroyable, P.K. Subban est un excellent joueur et c’est l’un de mes défenseurs préférés. Et là, je viens de jouer avec lui, je suis super content », a raconté Philippe, 16 ans à RueMasson.

P.K. Subban était heureux de jouer avec les jeunes. Photo : Cécile Gladel

Un programme pour aider les jeunes défavorisés

Le programme Vive le hockey profite d’une subvention de 1 million de dollars pour financer l’achat d’équipement au niveau très local et encourager la pratique du hockey dans les communautés en Amérique du Nord. Les jeunes de Rosemont (gars et filles) pourront en bénéficier via Hockey Québec ou la Commission scolaire de Montréal.

L’argent servira à acheter des patins, des gants et des bâtons de hockey. « Rosemont a des besoins, car il y a des familles défavorisées qui n’ont pas les moyens d’acheter cet équipement qui coûte très cher », souligne le maire François Croteau. Marc-André Gadoury ajoute que les comités des jeunes de la Louisiane et de Rosemont pourront bénéficier de ce programme. « Il est clair que des jeunes qui n’ont pas la chance de patiner à Rosemont, il y en a », a lancé le conseiller municipal d’Étienne-Desmarteaux.

Photo : Cécile Gladel

P.K. Subban a expliqué qu’un tel programme aurait été nécessaire dans le quartier où il a grandi. « Tout le monde n’a pas eu ma chance d’avoir des parents qui ont fait les efforts pour m’appuyer. Dans le milieu difficile d’où  je viens, on pensait à faire bien d’autres choses que de jouer au hockey. Mais un tel programme fait partie d’un processus qui je l’espère pourra aider certains enfants », a déclaré le défenseur du Canadien de Montréal.

L’achat d’équipement comprend aussi l’achat de luges pour les jeunes handicapés comme Benoit St-Amand. « Le quartier voisin St-Michel offre du hockey luge et pourra profiter de cet argent pour l’offrir à plus de jeunes », explique le directeur général de hockey Québec, Sylvain B. Lalonde.

hockey

Benoit St-Amand, P.K. Subban et les jeunes de Jean-Eudes. Photo : Cécile Gladel

Latest comments

  • @francine : Bonne question. Voici ce que nous avons trouvé sur le site du College. Le Centre leur sert de gymnase pour l’éducation physique.

    « Depuis plus de 30 ans, le Collège bénéficie des installations sportives de la Ville de Montréal. En vertu d’une entente avec l’arrondissement Rosemont-Petite Patrie, les installations du Centre Étienne-Desmarteau, accessibles par le Collège à partir d’un tunnel, sont mises à la disposition des élèves. »

    Bien sûr, cela n’aurait pas empêché d’inviter les jeunes défavorisés, comme vous le soulignez.

  • Je n’ai pas personnellement la réponse, mais cela a été organisé rapidement. Le collège Jean-Eudes étant collé sur Étienne-Desmarteau c’était plus facile de faire venir des jeunes en pleine heure de cours.

  • Pourquoi ne pas avoir été du coté de la polyvalente Père-Marquette, une école public avec un tunnel reliant l’école à l’arena.

  • Anyway, tout ça pour un nom sur la glace d’enfant riche. Ça ne m’impressionne pas!!!
    Merci quand même à ruemasson d’avoir répondu à mes question.

  • Étant personnellement un ancien du Collège Jean-Eudes, il y a seulement 4 ans de cela, je peux confirmer que tous les élèves du collège ne sont pas riches. Il s’agit certes d’un gros investissement, mais certaines familles mettent des priorités dans l’école et coupent dans d’autres domaines. Je trouve des attaques telles que « Anyway, tout ça pour un nom sur la glace d’enfant riche. Ça ne m’impressionne pas!!! » de Patrick, totalement gratuites. Faut-il aussi savoir que Jean-Eudes offre une concentration hockey aux élèves, programme dans lequel j’ai été durant mes années au collège. Tout respect pour Père-Marquette, pas certain qu’ils offrent un programme de hockey à leurs élèves! Bref, belle initiative de Subban et j’aurais bien aimé encore être au collège pour profiter de cette belle expérience.

leave a comment

Publicité