Explosion de la valeur des maisons dans le Vieux-Rosemont

Par -

Après le Plateau, puis Petite-Patrie, le Vieux-Rosemont fait maintenant partie des quartiers les plus en vus. Le dépôt récent du rôle d’évaluation, qui donne une valeur aux édifices résidentiels et commerciaux, le montre. Est-ce une bonne ou une mauvaise nouvelle ? Ça dépend. On en saura plus lors du dépôt du budget en novembre.

Avec une augmentation de la valeur foncière de 28,4 %, l’arrondissement Rosemont La Petite-Patrie est tout juste derrière le Plateau Mont-Royal (34,7 %) et le Sud-Ouest (30,6 %). Cela veut dire que les maisons se vendent plus cher (On le remarque en vérifiant les sites d’agences immobilières). Cela veut aussi dire qu’il faudra avoir encore plus d’argent pour acheter dans le coin (on le sait en allant voir sa banque). Cela ne veut pas  dire que les taxes foncières augmenteront du même souffle (Ça on n’en a aucune idée, mais on s’en doute). Mais pour le savoir, il faudra attendre la décision de l’administration du maire Tremblay fin novembre.

Évidemment l’opposition en profite pour tirer la sonnette d’alarme et demander que la hausse de taxes ne dépasse pas le niveau de l’inflation. Pierre Lampron, porte-parole de l’opposition officielle de Vision Montréal en matière de finances et également conseiller municipal du Vieux-Rosemont le martèle. Il en profite aussi pour demander que la ville centrale renouvelle ses mesures pour favoriser l’accès à la propriété. « Nous avons d’ailleurs convenu avec le maire que l’arrondissement allait examiner les mesures qui pourraient être mises en oeuvre à notre niveau », a-t-il soutenu. Il ajoute que la ville centrale doit absolument réinventer l’accès à la propriété pour permettre aux jeunes familles de rester à Montréal et surtout de favoriser l’achat d’une première propriété.

Le Vieux-Rosemont : valeur en hausse !

Sauf que dans le Vieux-Rosemont la hausse de l’évaluation des maisons est assez forte, plus que la moyenne rosemontoise même si aucun chiffre officiel ne peut le confirmer. En effet la ville centrale ne peut fournir de chiffres pour les quartiers, seulement pour les arrondissements. Sauf qu’une recherche sur le site de la ville dans le rôle foncier montre que la valeur des maisons, et surtout des plex, a explosé. Votre adresse suffit pour trouver la valeur de votre résidence.

Quelques exemples autour de la rue Masson ? Un duplex sur Dandurand qui passe de 197 300 $ à 368 200 $, soit une augmentation de plus de 85 % ou un triplex sur la 6e avenue qui est passé de 310 200 $ à 521 400 $ soit presque 68 % d’augmentation. D’autres évaluations montrent de 30 à 40 % d’augmentation, ce qui est largement au-dessus de la moyenne de 28,4 % d’augmentation dans l’arrondissement.

Autre exemple, un édifice de trois logements sur la rue Gilford qui passe d’une valeur de 121 600 $ à 301 500 $, beaucoup plus que le double. Dans le quartier Angus, sur la rue Rose-Ouellette, toutes les maisons ont une valeur qui approche ou dépasse le 400 000 $ sinon le 500 000 $. Les augmentations sont moins spectaculaires quand on regarde vers l’est du quartier.

Sur la rue Masson, le 2675-2695 a passé de 718 300 $ à 1 million 727 $ soit une augmentation de presque 140 %. Il s’agit du futur édifice qui abritera la SAQ et de nouveaux condos.

Et pour les locataires ?

Cette augmentation de l’évaluation peut avoir différents impacts pour les locataires. Si l’administration annonce une augmentation de taxes, celle-ci sera refilée aux locataires et engendrera une hausse des loyers. Par ailleurs, Martine Poitras, porte-parole du Comité logement Rosemont, pense que cette explosion de la valeur des édifices à logement montre que la gentrification a bel et bien atteint le Vieux-Rosemont. « Ça engendre une certaine inquiétude, car cela encourage les ventes. Les nouveaux acheteurs veulent habiter dans leur logement donc on risque de voir une augmentation des reprises de logement ainsi que des hausses de loyers abusives ».

Dans le Vieux-Rosemont, selon les chiffres de 2006, 72 % des résidents sont locataires et 28 % propriétaires.

Comment calcule-t-on l’évaluation de votre résidence?

L’évaluation foncière se calcule selon les transactions immobilières du quartier où vous résidez. Pour ce rôle qui sera utilisé pour calculer les taxes de 2011, 2012 et 2013, il s’agit des transactions du 1er janvier au 31 décembre 2009. On utilise aussi les données économiques des propriétés à revenus ainsi que les enquêtes sur les coûts de la construction.

Cela veut dire que si votre voisin vend sa maison à un très bon prix, sa transaction influencera l’évaluation future de votre maison. Et éventuellement de vos taxes. C’est pour cela que certaines personnes qui résident dans un quartier en vogue sont obligées de le quitter lorsque l’évaluation augmente, puis les taxes.

Pour vérifier l’évaluation municipale de votre résidence tapez le nom de votre rue sur le site Internet puis cherchez votre adresse.

Tout propriétaire peut aussi contester l’évaluation municipale. Il faut le faire avant avril 2011. Le formulaire est en ligne sur le site de la ville.

Est-ce que cette hausse vous réjouit ou vous inquiète ?

4 commentaires à Explosion de la valeur des maisons dans le Vieux-Rosemont

  1. Bianka Bernier

    Dans l’optique où je veux continuer d’habiter dans mon plex, l’augmentation m’inquiète un peu. Je veux bien refiler l’augmentation de taxes à mes locataires, mais il y a aussi une limite à ce qu’il peuvent encaisser eux aussi, non?

  2. Ouf! Je viens de voir mon augmentation. J’en reviens pas!!! Aux trois évaluations précédentes, mon mini-duplex à juste 1 chambre fermée est passé de 68000$ (mais payée plus cher) à 273 700$. Impossible pour moi de supporter une nouvelle hausse de taxes. Pour celle de 2011, c’est 68400$ de plus encore pour en arriver à 342 100$! On y avait pas déjà assez goûté aux dernières évaluations, non? Alors, ce sera peut-être la vente dans mon cas et ‘Bonjour la banlieue’. C’est désolant… J’ai même pas de char 😉

    Aussi, pour ceux qui veulent contester le rôle, un inspecteur m’a déjà dit que c’était risqué car ils peuvent venir évaluer chez vous et augmenter encore plus si vous avez le malheur d’avoir du goût en matière de déco! Alors vaut mieux laisser tomber …

    J’attends les détails avec anxiété.

  3. Je ne sais pas si je suis le seul mais je trouve inquiétant que ces information soient publiques.
    Après tout ce que l’on dit sur le vol d’identité et de « cacher » ses informations… je ne comprends comment il peut être légal de mettre des informations qui permettent à n’importe qui d’associer, mon nom, mon adresse et la valeur de ma maison. C’est assez facile par la suite d’évaluer mes revenus.
    C’est légal ça?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>