Le Brouhaha: où bières artisanales et panache d’orignal coexistent en toute virilité

Par -

Rien ne nous prédestinait au Brouhaha en cette frette soirée de janvier. La panne d’électricité sévissant sur Masson a forcé RueMasson.com à sortir de sa « rue battue », et à se rabattre sur cette enseigne extérieure pas très attirante qu’est celle du Broue Pub Brouhaha.

Un iPhone au Bouhaha [crédit photo: Julien Trudel]

Un iPhone au Bouhaha (crédit photo: Julien Trudel)

Cela fait maintenant deux ans que le Brouhaha réjouit les Rosemontois de son excellent choix de bière. Anciennement, ce local coin De Lorimier et des Carrières était une brasserie et encore plus anciennement, une taverne, signe de virilité pure.

Ce bar de quartier a très bonne réputation à voir la diversité de l’achalandage qui le fréquente. Tout y est pour le succès : « La musique, l’ambiance, le choix de bière, les filles wow ! C’est LA référence du quartier ! », s’enthousiasme Mathieu, un client qui compte bien revenir avec une de ses futures dates. En effet, Mathieu est un célibataire en recherche. Mathieu est un jeune homme attentionné qui aime cuisiner, regarder le hockey, jouer au poker, écouter de la musique alternative et boire de la Boréale. Pour les intéressées, vous aurez probablement une chance de le rencontrer si vous devenez membre du groupe Facebook RueMasson.com.

On boit

Il y a une gamme de bières artisanales québécoises très complète, dont seize bières en fût. On peut même y boire des bières de la brasserie le Trou du diable de Shawinigan, au plus grand plaisir chauvin d’un des fondateurs de RueMasson.com. Pour les fins goûteurs, il y a une sélection spéciale très impressionnante de bière d’importation privée qui remplit les quatre ardoises accrochées aux murs.

On mange

Le côté bouffe du Brouhaha ne donne pas sa place. Il y a le snack : pizza, nachos, croustilles, peanuts… et le menu hockey-grillades lors des matchs de « nos » Glorieux. Ce menu comprend au choix : ailes de canards, hot-dog européen ou rillettes de canard. La pizza a aussi une grande place avec son choix : italienne, alsacienne ou légumes grillés.

On s’épanouit

Outre boire de l’alcool, manger et regarder le panache d’orignal décorant le mur, le Brouhaha offre d’autres divertissements comme lire les vieilles étiquettes de bières collées sur les tables ou jouer au babyfoot, dont la qualité de la table égale celle du 2656 sur Masson.

Il y aussi les soirées Douteux les lundis et l’impro les mercredis. Tous les matchs de « notre » Sainte-Flanelle sont aussi présentés sur une toile de 5 pieds par 8 pieds en HD avec son. Ça c’est totalement viril!

Un habitué de l’endroit, Raphaël, un barbu très sympathique habitant la rue Chabot, adore l’endroit : « Lorsque je suis déménagé dans le quartier, je suis venu ici par défaut puisque c’était le bar le plus près de chez moi ».  Raphaël s’est bien rendu compte que l’endroit n’a rien à envier aux  bars branchés du quartier voisin.

La musique, quoique toute anglophone lors de notre soirée, était excellente et nous était complètement inconnue, malgré notre connaissance musicale assez diversifiée.

Le Brouhaha est un excellent choix pour toutes circonstances, son look négligé fait son charme et sa diversité fera sa renommée. Nous ne pourrions que reprocher au Brouhaha son emplacement quelque peu isolé, mais pas son manque de panache !

7 commentaires à Le Brouhaha: où bières artisanales et panache d’orignal coexistent en toute virilité

  1. Le dimanche soir, il y a une soirée de danse blues qui est supposément très intéressante, à tester!

  2. Julien Trudel

    Hmmmm intéressant cette soirée de danse blues! À tester prochainement… sans faute!

    Pourquoi la rue Masson vibre moins entre St-Michel et Pie IX!?

    RueMasson.com va enquêter et réfléchir sur le sujet et y revenir dans les prochaines semaines!

  3. Christine

    Excellent article Julien Trudel.

    J’ai ri.
    Superbe le jeu d’intertitres.

  4. Lau-Lau

    C’est vraiment THE bar, le broue pub! La convialité est merveilleuse! Merci au personnel ultra-sympa. La diversité des bières et l’érudition friendly en matière d’alcool fait de boire une bière un loisir très agréable. Les ailes de canard sont complètements trippantes, la musique excellente et le personnel parfaitement ludique!

  5. Salut!!
    Je suis tombé sur votre site par hasard, j’adore le Brouhaha, j’y vais régulièrement et j’organise les soirées blues du dimanche. Présentement, on en a une ou deux par mois, donc ce n’est pas régulier mais on s’y amuse beaucoup!!
    Je n’ai pas de site internet mais j’ai une page facebook, Montreal Blues Nights, que je tiens à jour!

    Au plaisir

  6. Excellent. Très contente d’en apprendre davantage sur ce bar. Chaque fois que je passais devant, dû à son emplacement, j’hésitais à le classer dans la catégorie a) vieille taverne douteuse ou b) petite microbrasserie de quartier cool derrière ses airs étranges. J’ai maintenant ma réponse. Je n’hésiterai plus un instant à aller faire un tour.
    Merci pour le tuyau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>