Le Terminator des bancs de neige indésirables


Tous les matins vous regardez par la fenêtre et il est toujours là, devant votre entrée, gros, niais et de plus en plus sale. Vous commencez même à douter que le temps le fasse disparaître, surtout quand on annonce une belle tempête de neige (elle commence ce soir). Les bancs de neige sont bien tous pareils, mais c’est toujours pire à Montréal, paraît-il.

Une photo diffusée par le journal des voisins montrant un citoyen d’Ahuntsic Ouest surnommé « le Terminator des bancs de neige indésirables » qui arrose le sien pour le faire fondre a fait pas mal jaser vendredi sur Facebook. Ce n’est pas dans Rosemont qu’on verrait ça, vraiment pas, non. Mais pour aider les résidents des quartiers moins éduqués et civilisés, on a décidé de faire notre juste part.

Intimidez votre banc de neige en embauchant deux chasse-neige format géant. Photo : Cécile Gladel/RueMasson.com

Intimidez votre banc de neige en embauchant deux chasse-neige format géant. Photo : Archives/RueMasson.com

On pourrait faire la liste des moyens écologiques pour se débarrasser de la neige rapidement comme attendre la chaleur du printemps ou l’étendre uniformément sur l’asphalte pour y augmenter sa surface exposée au soleil, mais non, pas le temps de niaiser et c’est maintenant qu’on n’en veut plus de notre vieux banc de neige noirci.

Plusieurs personnes ont suggéré de l’annoncer dans la section « À donner » de Kijiji, mais on est un peu sceptique, car on ne ferait que déplacer le problème.

Soucieux de bien faire les choses, on vous suggère plutôt six solutions concrètes et efficaces pour faire fondre sa neige devant son entrée sans attendre le printemps.

  • Avoir 10 chiens Cocker pour japper après le banc de neige. La fréquence de résonance des jappements de Cocker est suffisamment haute pour briser les molécules d’H2O qui feront fondre la neige au rythme de 0,08 hectare à l’heure.
  • Avec une loupe. Faire converger la lumière du soleil sur un point du banc de neige, comme quand on faisait brûler fourmis, chenilles et vers de terre à l’école primaire.
  • Avec du gaz et un briquet. Aspergez de gaz le banc de neige et allumez-le. Encore mieux, demandez au petit voisin de le faire pour vous en le menaçant de briser ses Hot Wheels, parce qu’il ne faudrait que vous vous brûliez, vous sortez dans un club à Laval ce soir. Répéter l’opération tant que le banc de neige ne soit pas complètement disparu. Assurez-vous aussi de bien dégager l’égout de la rue pour être sûr et certain que tout ça entre bien dans notre réseau de filtration payé avec nos taxes.
  • Avec l’exaust de ton gros truck. Tu colles l’exaust de ton gros truck en reculant - comme certains politiciens après les élections – drette dans le banc de neige pis tu donnes du gaz pendant au moins 3 heures en riant des grosses jokes sales de Radio-X qui joue dans le tapis.
  • La manger. Slush Puppie vous connaissez? Ajoutez du sirop saveur kiwi-framboise, mélangez le tout et laissez la magie des enfants opérer.
  • Pelleter tout ça dans le Lower. Ou encore mieux, dans HoMa. Le plus loin d’ici, dans le sud autant que possible.




4 commentaires

  1. laurence dit :

    bofff…

    > Appréciation du commentaire Thumb up 1 Thumb down 1

  2. Doum dit :

    Ou j’habite( sur Dandurand) la semaine dernière, c’était l’épidémie de gens qui pelletaient leur banc de neige dans la rue pour qu’ils fondent plus vite…

    > Appréciation du commentaire Thumb up 1 Thumb down 0

  3. jyl dit :

    Sur la plupart des rues, on retrouve des gens qui étendent la neige dans la rue, au grand déplaisir des cyclistes qui tout à coup doivent faire du slalom entre les blocs de glace, ou des gens qui ont rangé leurs bottes parce que la rue était sèche, et qu’elle est désormais pleine de neige mouillée. Aurais-je des préjugés que je soupçonnerait les étendeurs d’être les mêmes qui arrosent leur asphalte l’été à grands jets d’eau potable.

    > Appréciation du commentaire Thumb up 5 Thumb down 6

  4. Pascal dit :

    « Pelleter tout ça dans le Lower. » Franchement, ce running gag douteux a fait son temps. Pourquoi jouer ainsi avec le feu? C’est pas tout le monde qui possède les outils pour saisir l’intention satirique derrière ce genre de propos. Il y a assez de conflits de même, pourquoi en créer de toutes pièces? Non, mais.

    > Appréciation du commentaire Thumb up 7 Thumb down 2

Commentez