Guide de survie hyperlocal pour fin du monde abrupte


« C’est la fin du monde! C’est la fin du monde! Les Upper et les Lower d’abord! ». Ces paroles, vous les entendrez sûrement toute la journée dans le Vieux-Rosemont. C’est normal, car plusieurs « bien-pensants » de renommée internationale tous issus des milieux de la religion, des sectes et des liseux de cartes de tarot prédissent la fin du monde pour aujourd’hui. Alors, attachez vos tuques avec des ty-raps, l’Apocalypse arrive!

Le volcan sous la butte du parc Pélican est bouché par le lampadaire au sommet. Photo : RueMasson.com

Vu la crédibilité de ces milieux toujours sur le chemin du bon sens et de la vérité, on peut conclure qu’il ne nous reste que quelques heures à vivre… mais nous n’avons pas écrit notre dernier mot!

RueMasson.com s’est mis en tête d’être le quartier avec le plus de survivants au monde entier! Un îlot de vie dans cette mer de feu et de sang. Encore un projet de débiles? On vous dira que oui, la tête bien haute.

Survivre
Nous aussi on pourrait faire comme ces milliers êtres d’une intelligence supérieure et aller en Serbie sur le sommet d’une montagne en forme de pyramide où les zones électromagnétiques nous sauveraient du mal en échange de 150 000 $ payables en un seul versement, mais NON! Nous sommes fidèles au quartier et restons aux aguets…

Alors, comment survivre à la fin du monde ici, dans le confort du Vieux-Rosemont? Pour y répondre, on vous présente notre « Guide de survie hyperlocal pour fin du monde abrupte ». Il est très important d’imprimer ce document parce que tantôt, il sera trop tard. Votre imprimante sera morte et RueMasson.com inaccessible, débranché, kapout. Le serveur hébergeant le site aura fondu sous le magma du Mordor. Vous n’aurez plus accès à nos nouvelles de qualité, seulement à des publireportages en papier offerts par (*insérer ici le nom d’un média connu*).

Le pire endroit pour chiller
Évitez à tout prix de vous balader dans le parc Pélican aujourd’hui! C’est le pire endroit où aller, car tout ce chaos planétaire va raviver le volcan sous la butte du parc bouché depuis l’installation du lampadaire sur son sommet. Alors si un inconnu vous offre des bonbons pour vous attirer au parc Pélican, c’est NON! Nous saurons que ceux qui y seront ne lisent pas RueMasson.com.

Abritez-vous qu’y disait!
Si votre habitation principale est dysfonctionnelle ou détruite, il faudra trouver un abri de luxe. Même s’il est dans le East Side, l’ancien Kentucky coin Masson et 12e Avenue est un bon plan B. On sait que c’est une cachette prisée par les généraux et anciens dictateurs, tous morts depuis. Vous pourrez même lécher les restants de gras collés dans la friteuse! BUZZ assuré nous confirment des habitués de l’endroit.

Les places dans cet « hôtel temporaire de luxe » coté 4 ailes de poulet sur 5 seront limitées, donc passez le mot juste à ceux que vous aimez vraiment, mais vraiment beaucoup. Preuve de résidence exigée à l’entrée. Les Outsiders seront exclus.

Comme plan C, il y a le clocher de l’église St-Esprit ou la construction d’un village « Occupy DogPark » formé d’igloos dans le parc à chien du parc Beaubien. Aucun risque de dormir sur des excréments, le parc n’a jamais vraiment été utilisé par les canidés du quartier.

La gastronomie en temps de crise
Dans des situations difficiles, l’écureuil grillé est de mise. Et quelle chance nous avons, ils sont assez bien dodus dans le quartier! De quoi rendre jaloux les touristes français et asiatiques du mont Royal. Vous pourrez les faire dorer au-dessus de la lave en fusion qui recouvrera tout le Lower. Une fois l’écureuil dégusté, son beau pelage lustré pourra vous servir de petite marionnette qui fera rire tous les enfants du quartier. Ha! ha! ce qu’on aime le théâtre d’été!

Une autre solution pour bien passer les âges est de faire comme Lestat dans le film « Entretien avec un vampire » et nourrissez-vous exclusivement de rats et souris bien fraîches. Ces belles petites bêtes sont en quantité industrielle dans le quartier et si vous mettez la main sur une portée, c’est le jackpot! Vous aurez de quoi faire quelques brochettes à partager avec vos chums de Poker et/ou club de tricot.

Mais le summum reste et restera toujours et pour l’éternité la vaillante Casa Corfu. Peu importe la situation de fin du monde, la qualité et la fraîcheur restent toujours au même niveau. On ne sait pas ce qu’il mette dans leurs bacs, mais ça passe bien les âges.

H2O, source de vie et de toilettage
Si vous ne buvez que de l’eau pure Eska en bouteille ozonisée à 4 degrés Celsius, ce sera un choc. La mort serait peut-être même préférable. Mais pour les endurcis qui ont bu l’eau de la Ville toute leur jeunesse et qui ont survécu, leur estomac est assez solide pour boire l’eau des lacs au coin des rues et trottoirs de la rue Masson. Des océans d’H2O gracieuseté du lamentable état de la chaussée. Merci travaux publics! Faites des réserves et profitez-en en même temps pour faire votre lavage, toilette matinale et laver bébé. Apprenez aussi à ne pas faire vos besoins dedans. En public, du moins.

Qui sera touché?
Nul ne sera épargné, mais il est sûr que le Lower sera un peu plus touché par cette fin du monde dû à sa situation géographique, sous le niveau du Upper. Pour le East Side, c’est presque une cause perdue. Déplacez-vous dans le Upper, ou taisez-vous à jamais. Pour le 450-Angus, les secousses les auront malheureusement catapultés à Brossard près du quartier Dix30, où tout sera en liquidation.

Ce sont de gros sacrifices on en convient, mais c’est le prix à payer pour gagner le trophée du quartier avec le plus de survivants dans le monde. Consolez-vous, après ça on pourra tourner une téléréalité nommée « Lost in the Upper Side of Rosemount Hood » et on fera le cover des revues à potins (*insérer ici le nom d’une compagnie de revues à potins connu*). On sera tous bien contents.

*Attention-Attention: Ce texte n’est qu’une ébauche, vous pouvez ajouter vos idées et astuces ci-bas. Merci de votre collaboration. La direction.*





3 commentaires

  1. Yuppie dit :

    Après l’effondrement des économies mondiales, la nouvelle devise planétaire sera le papier de toilette. Tout se transigera dorénavant en carré et en rouleau.

    Personnellement j’ai tout vendu et j’ai stocké tous les rouleaux que j’ai pu.

    > Appréciation du commentaire Thumb up 5 Thumb down 0

  2. Jimmy dit :

    Une heure avant le 21, j’aurais bien aimé tester une overdose d’Amaretto à la Distillerie #3, mais ils ne servaient que des shooters de La fin du Monde. Alors je suis retourné à la maison, je me suis placé en position fœtale et je me suis endormi le cœur gros. Le lendemain je me suis ressaisi. Je compte aujourd’hui faire quelque chose de ma vie et rendre à la société tout ce qu’elle m’a donné.
    J’espère que mon témoignage sera utile, même aux Upper, qui font souvent semblants de n’avoir besoin de personne, mais qui sont dans le fond de leur fond des êtres sensibles et fragiles.

    > Appréciation du commentaire Thumb up 3 Thumb down 0

  3. Myriam dit :

    Bon, parce que je vous aime bien, je vous le dis : le meilleur plan c’est clairement le Maxi : dans le Upper, structure de béton, bon poste d’observation du volcan Pélican, réserves de bouffe en quantité… mais va falloir barricader les vitrines si y’a un outbreak de zombis…
    Gros bémol : pas de wifi.

    > Appréciation du commentaire Thumb up 0 Thumb down 1

Commentez