La Popessa sur Masson


La rumeur était forte depuis quelques semaines, depuis que les caissiers du Couche-Tard soulignaient à tous les clients que c’était une franchise de la chaîne de restauration rapide de pâtes La Popessa qui ouvrirait sur Masson entre Chez Baptiste et le dépanneur. C’est maintenant confirmé.

Le futur emplacement de La Popessa sur Masson est maintenant identifié. Photo : RueMasson.com

Cet espace libre depuis plusieurs années et qui abritait un Dunkin Donut dans le coin du dépanneur sera donc comblé. Ce qui fait que la Promenade Masson est presque à pleine capacité.

Le local de l’ancien Payons Comptant est toujours inoccupé malgré le fait qu’un permis pour la transformation en restaurant avait été demandé. Sauf que le permis se termine en décembre et aucun travaux n’a encore commencé. La fermeture du magasin de vêtements Bellissima laisse un autre local inoccupé.

C’est aussi pour l’arrivée de La Popessa que les trottoirs ont été détruits pour l’installation du gaz. Ils ont été reconstruits ce matin.

Quelques autres bars et restaurants doivent ouvrir prochainement comme Dans la bouche au coin de la 9e Avenue,

Il y a aussi le lunettier à la place de l’ancien Loca-Meuble, le Jovys Bagel qui se refait une beauté, M sur Masson qui veut ouvrir une épicerie fine dans l’ancienne tabagie après que celle-ci a déménagé quelques mètres plus loin, Mawaï esthétique qui a ouvert dans l’ancien Chassures Pitt, et le bar 5à7 qui remplace l’ancien Gémeaux.

Bref, la Promenade Masson ne se reconnaîtra pas d’ici quelques mois, sans compter les nombreux travaux sur les façades qui ont lieu en ce moment.





15 commentaires

  1. Pierre dit :

    Reste maintenant à espérer pour les locaux de certains commerces désuets dont on souhaiterait qu’ils deviennent vacants pour y accueillir d’autres commerces. Ou à tout le moins, qu’ils rénovent! Mais bon… De toute façon, la réalité les rattrapera tôt ou tard. Un exemple: la  »très invitante » Pizzeria 721 qui, avec ses couleurs criardes et son éclairage froid et impersonnel, devient de plus en plus et déjà un anachronisme (malgré le fait qu’elle n’y est que depuis peu de temps) sur une rue Masson qui devient de plus en plus intéressante. Faut croire que le message sur les bienfaits de l’embauche d’un designer commercial n’a pas passé auprès de tout le monde.

    > Appréciation du commentaire Thumb up 13 Thumb down 11

  2. Maxime dit :

    Quand est-il du bar 5 @ 7 ? Avez-vous des détails ?

    > Appréciation du commentaire Thumb up 1 Thumb down 4

  3. Pierre : Quel message sur les bienfaits de l’embauche d’un designer commercial?

    Maxime : des détails sur ? Il n’y a pas grand chose à dire. Il va ouvrir… Quand on a de l’information, on la transmet toujours ici ou sur notre page Facebook. À suivre.

    > Appréciation du commentaire Thumb up 0 Thumb down 0

  4. Pierre dit :

    Le message? … L’effort public et parapublic pour sensibiliser les commerçants montréalais au design a été intensif et sans relâche pendant une période de 10 ans.

    Extrait du site de la Ville de Montréal:

     »Commerce Design Montréal

    Le concours Commerce Design Montréal a été créé en 1995, dans le but de faire valoir auprès des commerçants montréalais les bénéfices d’investir dans la qualité de l’aménagement de leur établissement avec l’aide d’un professionnel qualifié. La raison d’être de cette activité annuelle était de développer le marché du design commercial à Montréal pour :

    - améliorer la qualité du cadre de vie et rendre la Métropole plus attrayante;
    - augmenter la compétitivité des commerces;
    - accroître la demande locale pour les services professionnels en aménagement commercial.

    L’objectif premier était donc de créer un effet d’entraînement, de convaincre d’autres commerçants du bien fondé du design pour leur succès en affaires et d’avoir un effet structurant sur la revitalisation des rues commerciales.

    L’effort public et parapublic pour sensibiliser les commerçants montréalais au design a été intensif et sans relâche pendant une période de 10 ans. L’étude d’impacts du programme démontre que Commerce Design Montréal a concrètement développé le marché en design de commerces et induit l’effet d’entraînement recherché. Le programme passé a connu un succès éclatant auprès de la population et des médias, le concept est exporté et les demandes de transfert d’expertise se multiplient. Enfin, la qualité en design de commerces promue par Commerce Design Montréal s’est avérée un axe de communication très porteur pour l’affirmation de Montréal comme ville de design.  »

    Voilà.

    > Appréciation du commentaire Thumb up 7 Thumb down 7

  5. Alicia dit :

    Bravo pour ces bonnes nouvelles. Par contre, est-ce que la promenade Masson s’arrête à Saint-Michel? L’ancien PFK fait peur à voir et les locaux et terrains vides / à vendre/ non-utilisés s’accumulent à l’est de Saint-Michel. Voyons tout de même cela comme une bonne nouvelle.

    > Appréciation du commentaire Thumb up 9 Thumb down 0

  6. Alicia : Officiellement, la société de développement commerciale de la Promenade Masson s’arrête à la 12e Avenue. Mais vous avez raison l’ancien PFK en fait partie donc est le 3e local à occuper. Il est vide depuis longtemps, presque 10 ans. On doit contacter les propriétaires depuis un moment (le temps nous manque) pour voir ce qu’ils comptent en faire. On va aussi faire un article sur l’est de la 12e Avenue où tous les locaux des rez-de-chaussée sont zonés commercial.

    > Appréciation du commentaire Thumb up 5 Thumb down 1

  7. Pierre dit :

    Le PFK, n’appartenait-il pas à la Caisse Desjardins voisine?

    > Appréciation du commentaire Thumb up 0 Thumb down 1

  8. Non pas du tout, le terrain du PFK appartient au salon funéraire voisin J.A.GUILBAULT INC.
    Par ailleurs, l’édifice où se situe la Caisse populaire Desjardins ne lui appartient pas.

    > Appréciation du commentaire Thumb up 0 Thumb down 0

  9. Robin dit :

    L’ancien PFK est propriété du salon funéraire J.A. Guilbault, voisin sur St-Michel.

    > Appréciation du commentaire Thumb up 1 Thumb down 0

  10. Yuppie dit :

    Enfin la recette secrète est dévoilée!

    > Appréciation du commentaire Thumb up 17 Thumb down 0

  11. promeneur dit :

    Bars, restaurants, épicerie fine et vogue la galère, plus on en a et bientôt la Plateau n’aura plus rien à nous envier… Toutefois, eux, ont eu au moins la brillante idée d’y instaurer un supermarché Métro accessible à tous et non seulement aux «plateaupithèques», ouvert jusqu’à 23 heures, 7 jours/semaine avec possibilité de livraison à domicile aux heures courantes pour les bipèdes sans véhicule…Wow! quelle révolution et qu’attend-on pour les calquer jusque là?

    > Appréciation du commentaire Thumb up 7 Thumb down 3

  12. AstaireFred dit :

    Promeneur: je ne connais pas les heures de livraison, mais a une distance raisonnable de marche on a dans le coin un Provigo (beaubien/9e), un Métro (St-Joseph/16e), un Loblaws dure à manquer, un IGA un peu vieux a l’ouest d’iberville. J’en oublie surement d’autres… sans compter le maxi sur masson (ok… c’est pas super). Mais on peut quand meme pas souhaiter un Métro a la place du PFK..!

    > Appréciation du commentaire Thumb up 6 Thumb down 4

  13. promeneur dit :

    @AstaireFred:

    Avant de faire votre «step dance», vous devriez lire attentivement mes propos et notamment celui concernant l’ancienne épicerie Riendeau publiée le 21 novembre dernier.

    Bien d’accord pour un «fringant danseur» tel que vous, sans véhicule ou non, les supermarchés que vous mentionnez sont facilement acccessibles. Toutefois, la situation est bien différente pour des piétons d’un certain âge ou qui ont des difficultés de déplacement.

    Il va de soi, qu’un supermarché ne peut s’installer à la place d’une boutique n’ayant que 2000 pieds carrés ou même un peu plus, mais il n’en demeure pa moins incongru que sur Masson deux succursales Jean Coutu et deux Dollarama à grande surface trouvent le moyen de s’installer presqu’à proximité les unes des autres parmi une abondance de cafés, fruiteries, boulangeries (plus ou moins «branchées», sans compter les pizerrias et restaurants delicatessen qui laissent plus ou moins à désirer…

    > Appréciation du commentaire Thumb up 7 Thumb down 5

  14. Marc dit :

    Maxime! Je suis allé au Pub 5 a 7 samedi passé vers minuit! Il y avait une une 30taine de personnes!L’ambiance était la, avec un barman qui fait du  »PR » a profusion avec les clients. Le Dj jouait de la musique lounge/house! L’intérieur à été refait, des télés, le comptoi du bar est fait en marbre! Une place qui sera reconnu a Mtl très bientot!

    > Appréciation du commentaire Thumb up 0 Thumb down 2

  15. une rosemontoise dit :

    D’accord avec le promeneur. D’ailleurs pendant de nombreuses années il y a eu une épicerie qui faisait la livraison sue la rue Masson et elle était très appréciée jusqu’à ce qu’elle soit détruite par le feu et remplacée par des condos (encore et toujopurs des condos…). Les gens qui ont choisi de vivre à Rosemont ne l’ont pas fait pour retrouver une copie conforme du Plateau à moindre prix (cafés, pub, épicerie fine etc..) ou pour être obligés de faire un demi-marathon pour trouver de la bouffe et la faire livrer.

    Vivre et laisser vivre. Il en faut de tous les genres dans un quartier. Lorsqu’on n’aime pas un commerce, personne ne vous oblige à le fréquenter. Le quartier a toujours été diversifié, par ses résidents et ses commerces, et c’est ce qui fait qu’il est agréable.

    Élevée sur le Plateau et qui vit dans Rosemont depuis plus de 20 ans

    > Appréciation du commentaire Thumb up 2 Thumb down 0

Commentez