Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
mardi le 23 octobre
HomePolitiqueMarissal déloge Lisée dans Rosemont, Nadeau-Dubois réélu dans Gouin
Publicité

Marissal déloge Lisée dans Rosemont, Nadeau-Dubois réélu dans Gouin

Si le député et co-porte-parole de Québec solidaire de Gouin, Gabriel Nadeau-Dubois, a été réélu, c’est Vincent Marissal qui a été la véritable vedette de la soirée, en prenant la circonscription de Rosemont aux mains du chef du Parti québécois, Jean-François Lisée.

Photo : Arnaud Stopa/RueMasson.com

Après une ovation de plusieurs minutes et sous les cris de certains militants qui le félicitaient d’avoir «brisé Lisée», le nouveau député de Rosemont a d’abord eu l’air perdu sur la scène de l’Olympia.

«Ç’a été un brin plus compliqué et un brin plus long, mais on l’a eu, a-t-il scandé à sa prise de parole. Si ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort, alors je suis immortel!»

Vincent Marissal a été élu avec 35,2%, soit 2500 voix d’avance sur Jean-François Lisée, à 28,4%.

L’ancien journaliste a rappelé la longueur de la campagne qu’il a menée depuis six mois et a remercié ses électeurs.

«Ce soir, c’est l’espoir qui a gagné dans Rosemont. Ne vous laissez plus dire que le cynisme gagne toujours. »

Accompagné par sa famille, il a salué son adversaire vaincu, Jean-François Lisée, pour ses six années de service comme député et ses 25 années dans la vie politique. Lorsque le public a commencé à huer, Vincent Marissal a demandé de l’élégance. «Nous gagnons dans l’élégance et la dignité, je vous en demande donc.»

En entrevue avec RueMasson.com, le nouveau député a rappelé que son statut de bourreau de Jean-François Lisée ne lui donne pas un rôle particulier.

«Je ne suis qu’un sur dix députés, ce n’est pas dans ma personnalité».

Ce dernier a indiqué vouloir améliorer la qualité des écoles du quartier. «Nous avons eu une rentrée épouvantable. Je vais aller voir le prochain ministre de l’Éducation pour savoir comment il calcule les classes. Je vais être intraitable sur ce sujet.»

Démission de Lisée

Le député sortant et chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a annoncé son retrait de la vie publique. Celui qui a conseillé les premiers ministres péquistes Jacques Parizeau, Lucien Bouchard et Bernard Landry a salué et remercié les citoyens qui lui ont fait confiance pendant 6 ans. «Vous m’avez offert les plus belles années de ma vie», a-t-il déclaré.

Large victoire de Gabriel Nadeau-Dubois

Dans Gouin, le député sortant Gabriel Nadeau-Debois a été réélu à plus de 59,1% des voix, à 13 453 de son plus proche adversaire, Olivier Gignac.

L’annonce de sa victoire vers 20h30 a galvanisé la foule qui a rapidement déchanté puisqu’au même moment arrivait l’information que la Coalition Avenir Québec formait un gouvernement majoritaire.

«La CAQ majoritaire, ce n’est pas une bonne nouvelle. QS va faire barrage à la CAQ sur l’environnement, l’austérité et l’identité», a-t-il indiqué.

Le député sortant a remercié à plusieurs reprises ses électeurs de lui avoir fait confiance deux fois en deux ans. «Les gens connaissent maintenant QS, notre projet de société, c’est ce qu’ils souhaitent pour leur circonscription.»

Tout comme son confrère, Vincent Marissal, il souhaite faire avancer le dossier des écoles surpeuplées, mais aussi le logement et les soins aux ainés.

 

Françoise David, ancienne députée solidaire de Gouin, a affirmé sa satisfaction d’avoir proposé à l’ancien chef de file du printemps érable de la remplacer il y a un an.

«Il nous a amené beaucoup de jeunes. J’en ai fait des soirées électorales chez QS, c’est la première fois que je vois un public aussi jeune.» – Françoise David

Au sud de Rosemont, la circonscription d’Hochelaga-Maisonneuve est aussi passée à Québec solidaire avec la large victoire d’Alexandre Leduc sur la députée sortante péquiste, Carole Poirier. Un petit bout de cette circonscription au sud de la rue Rachel englobe Rosemont.

No comments

leave a comment

Publicité