Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
dimanche le 23 septembre
HomePolitiqueTout savoir pour voter le 1er octobre
Publicité

Tout savoir pour voter le 1er octobre

Le jour du vote est le lundi 1er octobre prochain pour décider qui sera votre représentant à l’Assemblée nationale pour les quatre prochaines années. Qui peut être candidat.e? Qui peut voter? Où et quand? Va-t-on assister à des joutes verbales entre candidat.e.s? Petit guide de l’élection générale québécoise 2018.

Qui peut voter?

Pour pouvoir voter, on doit avoir 18 ans le jour du vote, être citoyen canadien, avoir son domicile principal au Québec depuis le 1er avril 2018 et être inscrit sur les listes électorales.

Vous pouvez vérifier si vous êtes inscrit sur ces listes au bureau du directeur du scrutin ou sur le site du DGE. Vous avez jusqu’au 27 septembre pour vous inscrire ou modifier votre inscription.

Dans les premiers jours de la campagne, les citoyens recevront une carte d’information par la poste de leur inscription sur les listes. S’ils n’en reçoivent pas et qu’ils souhaitent aller voter, ils devront faire une demande de révision.

Quand voter?

L’élection se tiendra le lundi 1er octobre, de 9 h 30 à 20 h, au bureau de vote qui sera indiqué sur la carte de rappel au vote. Elle sera envoyée aux personnes inscrites sur la liste électorale dans la semaine précédent le vote par anticipation, qui se tiendra le 23 et 24 septembre, de 9 h 30 à 20 h.

Le jour du vote, vous devez présenter une pièce d’identité (un permis de conduire du Québec, une carte d’assurance maladie du Québec, un passeport canadien, un certificat de statut d’Indien ou une carte d’identité des Forces canadiennes). Contrairement aux élections municipales, la carte de rappel ne pourra pas être utilisée pour vous identifier.

Pour les personnes qui ne seront pas disponibles ou présentes dans leur circonscription les jours de vote, vous pouvez voter par anticipation dans n’importe quel bureau de direction de scrutin — tant dans votre circonscription qu’ailleurs dans la province — les 21, 25 et 26 septembre de 9 h à 21 h, le 22 septembre, de 9 h à 17 h et le 27 septembre de 9 h à 14 h.

Les personnes incapables physiquement de se déplacer pourront voter depuis chez eux, à condition d’en faire la demande écrite avant le 17 septembre.

Une nouveauté cette année. Si vous êtes étudiants, vous pourrez voter dans votre université ou cégep les 21, 25, 26 et 27 septembre. Lorsque vous vous rendrez au bureau de vote de votre établissement, vous voterez pour la circonscription où vous résidez de manière permanente.

Je ne peux pas voter, je travaille le 1er octobre…

L’un n’empêche pas l’autre. Votre employeur a l’obligation de vous libérer de votre travail au moins 4 heures consécutives afin que vous puissiez aller voter. Il ne peut pas réduire votre salaire ou vous sanctionner pour cette raison.

La période de 4 heures doit être accordée entre 9 h 30 et 20 h, soit les heures d’ouverture des bureaux de vote. La période n’inclut pas votre pause du lunch. Ainsi, si vous travaillez de 9 h à 17 h, à votre demande, votre employeur pourra vous libérer, par exemple, de votre travail à 13 h.

Deux débats sont prévus

Un seul débat a reçu l’aval des quatre principaux candidats dans Rosemont. Ils se donnent rendez-vous le mardi 11 septembre à 18 h, au centre Lapalme, 5350 rue Lafond, dans une soirée d’échange organisée par la Corporation de développement communautaire de Rosemont.

Attention toutefois, la présence d’un chef de parti, en occurrence Jean-François Lisée, est un appel d’air pour les curieux et les militants, ainsi que les médias, les places dans la salle risquent donc d’être très vite occupées.

Un débat est aussi organisé le mercredi 19 septembre dans Gouin par la Coalition contre la pauvreté de la Petite-Patrie à 19 h au 425, rue Beaubien Est.

Où sont les bureaux de directeur de scrutin?

Dans Rosemont, les bureaux se trouvent au 4248, rue Bélanger.

Dans Gouin, les bureaux se trouvent au 5800, rue Saint-Denis, bureau 1206.

Les bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9 h à 21 h et les samedis et dimanche, de 9 h à 17 h.

Qui peut poser sa candidature?

L’arrondissement Rosemont–La-Petite-Patrie est divisé entre les circonscriptions de Gouin et Rosemont (sauf pour une petite portion au sud de la rue Rachel qui est dans la circonscription d’Hochelaga-Maisonneuve).

Si la campagne officielle a débuté jeudi 23 aout, les personnes qui veulent soumettre leur candidature ont jusqu’au 15 septembre, 14 h, pour la soumettre.

On doit avoir 18 ans au 1er octobre 2018 et être citoyen canadien. On aussi obtenir l’appui de 100 citoyens de la circonscription pour pouvoir être autorisé à se présenter par le directeur du scrutin.

On n’est pas obligé non plus de vivre dans sa circonscription.

Dans Rosemont, cinq personnes sont pour le moment officiellement candidates. Stéphane Chénier pour le parti marxiste-léniniste du Québec, Sonya Cormier pour la CAQ, Coralie Laperrière pour le Bloc pot, Jean-François Lisée pour le parti Québécois et Vincent Marissal pour Québec solidaire. Pour le moment la candidate du parti Libéral Agata La Rosa n’est pas encore officiellement en course, même si ses pancartes sont installées sur les poteaux.

Dans Gouin, les quatre personnes candidates pour les quatre partis sont officiellement enregistrés : Olivier Gignac pour le parti Québécois, Arianne Lebel pour la CAQ, Alessandra Lubrina pour le parti Libéral et Gabriel Nadeau-Dubois pour Québec solidaire.

 

No comments

leave a comment

Publicité