Le projet de construction mixte de Angus reçoit 20 millions du gouvernement

Par -

Le gouvernement du Québec a octroyé une aide financière de 20,5 millions de dollars pour la construction des infrastructures vertes du projet de construction de la Société de développement Angus qui sera développé dans le quadrilatère des rues Molson, Mont-Royal, Augustin-Frigon et William-Tremblay.

Le projet prévu depuis 2013 a été retardé après des critiques des résidants voisins, malgré l’appui des élus de l’arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie. Après avoir été modifié, le projet a reçu l’aval de l’Office de consultation publique de Montréal.

Avec cette aide financière, les travaux pourront commencer dès le printemps 2018. La construction des édifices se mettra en branle en septembre 2018.

« Nous sommes extrêmement heureux de voir l’écoquartier du Technopôle Angus prendre vie, a déclaré par voie de communiqué, Christian Yaccarini, président et chef de la direction de la SDA. Nous saluons avec beaucoup d’enthousiasme la participation financière du gouvernement du Québec, laquelle nous permet de démarrer l’ensemble des travaux d’infrastructures, comprenant entre autres une boucle de transfert d’énergie entre les bâtiments et un système de gestion écoresponsable de l’eau de ruissellement. La réalisation de l’ensemble des infrastructures en levée de rideau nous permettra également d’accélérer le développement du site. En effet, dès septembre prochain, nous démarrerons la construction des premières unités résidentielles abordables ainsi qu’un bâtiment à vocation bureau et commerce. C’est toute une vision qui se déploie aujourd’hui et qui aura un effet catalyseur pour l’Est de Montréal. »

Assemblée d’information pour une école primaire

Par ailleurs, la SDA a toujours voulu inclure une école dans ce projet mixte. Une assemblée d’information sur le sujet est prévue le 10 avril prochain à 19 h au Locoshop Angus, 2600 rue William-Tremblay.

1 commentaire à Le projet de construction mixte de Angus reçoit 20 millions du gouvernement

  1. Danielle Bouchard

    Pourquoi ne pas déplacer le Marcher public au pard du Pélican?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>