Les citoyens choisissent les projets financés par le député de Gouin

Par -

Gabriel Nadeau-Dubois, le député de Gouin, ne choisira pas les projets qu’il financera comme député, mais les soumet aux votes des citoyen-ne-s de sa circonscription.

22 projets ont été sélectionnés pour des financements demandés de 1000 $ à 5000 $. Ils sont très variés, on y trouve le financement de la rénovation de la cour de l’école Saint-Jean-de-Brébeuf, la ruelle verte Marconi-Alexandra, un projet de l’Arthotèque pour les adolescents, le carnaval de la Petite-Italie et beaucoup plus.

Un site internet a été créé pour gérer cette nouvelle manière de faire. On y explique que chaque année, chaque député.e de l’Assemblée nationale du Québec se voit confier un budget de soutien à l’action bénévole, afin de soutenir les activités ou les projets d’organismes à but non lucratif dans sa circonscription. Dans le cas de Gouin, c’est environ 80 000 $ qui est attribué.

« Souvent appelé « budget discrétionnaire », ce programme est administré directement par les député.es. Malheureusement, ces fonds publics peuvent être utilisés de manière arbitraire ou partisane. Je souhaite réduire ce pouvoir arbitraire en redonnant aux citoyennes et citoyens un certain contrôle sur l’octroi des fonds. Cette année, 30 000$ seront attribués sous la forme d’un budget participatif », peut-on y lire.

Les citoyen-ne-s peuvent donc voter le 4 et le 5 décembre prochain. Le vote aura lieu ce 4 décembre au sous-sol de l’église St-Marc au 6415, 1re Avenue de 18 h à 20 h. Le vote se poursuivra le 5 décembre de 10 h à 16 h au bureau de circonscription (1453 Beaubien E, suite 201) pour les gens qui n’auront pas pu assister à l’assemblée de la veille.

Gabriel Nadeau-Dubois explique sa démarche sur la plateforme aller-retour : « Le volet « Je vous appuie » permet d’aller encore plus loin. Afin de réduire l’arbitraire qui caractérise trop souvent l’attribution par les députés du budget de soutien à l’action bénévole, j’ai décidé de convertir ce dernier en véritable « budget participatif ». Afin de tester la formule, j’ai décidé de procéder progressivement: pour la première année, ce sont 40% des sommes qui seront attribuées démocratiquement par les gens de Gouin. Le reste du budget sera distribué comme lors des années précédentes, afin de s’assurer qu’aucun groupe du quartier ne soit laissé pour compte. Mais ce n’est qu’un début: une fois effectué le bilan de cette première expérience, nous en réviserons le fonctionnement.

Une chose est sûre: grâce à la plateforme Aller-retour, je suis fier de dire que les citoyens et citoyennes de Gouin pourront alimenter chaque mois mon travail de député. En parallèle, grâce au budget participatif, je mettrai à leur disposition des ressources permettant aux gens du quartier de financer des projets qui leur ressemblent. »

Le député s’est aussi engagé à participer à une assemblée de cuisine par mois avec des citoyen.ne.s de sa circonscription,

1 commentaire à Les citoyens choisissent les projets financés par le député de Gouin

  1. Ghislain Poirier

    Comme beaucoup de gens, je n’ai pas toujours été d’accord avec GND mais ça… Sérieux, bravo! C’est tout une marche vers une meilleur démocratie.

    Les autres devraient y penser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>