Temporairement, le viaduc Masson est non sécurisé pour les cyclistes

Par -

Depuis le revêtement d’asphalte de la chaussée a été refait sur Masson sous le viaduc, les cyclistes doivent l’emprunter à leur risque et péril.

À lire aussi : Le dangereux viaduc Masson sera sécurisé

La voie cyclable qui séparait les cyclistes des automobilistes n’a pas été refaite après la réfection de la rue il y a deux semaines.

Ces travaux ont été effectués par la ville centre et non l’Arrondissement.

Voici la réponse des communications de la ville centre : « Les travaux de pavage sur la rue Masson, entre l’avenue des Érables et la rue D’Iberville, se sont terminés le 31 octobre dernier.  L’entrepreneur responsable des travaux attend que le pavage de quelques rues soit complété pour faire le marquage de la voie cyclable. En attendant que le marquage soit réalisé, des délinéateurs ont été installés pour assurer la sécurité des cyclistes, mais ont dû être retirés, car ils n’adhéraient pas bien au sol, compte tenu du fait que le bitume était trop froid. »

Le marquage était prévu hier soir, mais n’a pas été fait. La température ne le permettait pas. Pour le moment, de petits ronds blancs ont été marqués au sol pour délimiter la voie cyclable.

Depuis l’accident mortel de Mathilde Blais sous le viaduc Saint-Denis il y a plus de deux ans, les autorités municipales ont sécurisé certains viaducs qui représentaient un danger pour les cyclistes, donc celui de Masson.

Pour d’autres viaducs, le trottoir a été désigné comme partagé entre les cyclistes et les piétons. Ces derniers ayant la priorité.

À lire aussi :

Le danger des viaducs rosemontois

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>