Stéphanie Watt impliquée pour améliorer la vie des familles

Par -

Dans Étienne-Desmarteau, la candidate de Projet Montréal Stéphanie Watt a de l’énergie à revendre. Élue par les membres de Projet Montréal face à plusieurs candidats, elle est maintenant dans la lutte pour être conseillère municipale.

Lire les autres portraits des personnes candidates

Cette jeune maman, après une activité de tractage au métro Beaubien aux aurores, où elle a pu côtoyer l’« enthousiasme » des Rosemontois pour la ligne rose que propose son parti, Projet Montréal, explique les raisons de son engagement politique au café Mucho Mucho, au coin du boulevard Rosemont et de la rue Chabot, où a eu lieu la rencontre.

« Quand je sortais de la maison, tout devenait difficile avec la poussette, l’allaitement et le changement de couche, se souvient-elle. Je m’étais dit que j’avais une super raison de changer la ville, pour mon fils et tous les enfants. »

La géographe de formation qui s’est toujours intéressée aux espaces publics dans la ville souhaite repenser son cadre de vie, où elle vit, pour faciliter l’accès à toute la diversité de sa population. « Ce n’est pas forcément propre à Rosemont, mais je peux citer les commerces qui ne sont pas accessibles universellement, la difficulté de se promener en poussette, l’absence d’aires de jeu dans les parcs pour les enfants en fauteuil motorisé ou encore le déneigement des arrêts de bus. Est-ce que tout ça, c’est pensé en terme d’accessibilité? J’ai le souci d’aller plus loin dans notre réflexion. »

Elle souhaite ainsi implanter des rues partagées qui favoriseraient le jeu pour les enfants. Sur le modèle des ruelles vertes, les citoyens seraient conviés à prendre possession de leur rue pour l’aménager. « C’est quelque chose qui nous est dorénavant permis avec le statut de la métropole. Tout le monde n’a pas accès à la ruelle ou vit à proximité d’un parc. Les rues partagées, c’est un message destiné aux enfants pour leur dire qu’ils ont leur place dans l’espace public et qu’ils peuvent se l’approprier en indiquant clairement aux cyclistes et aux automobilistes qu’ils sont invités dans la rue et qu’ils doivent rouler très doucement. »

Améliorer l’Espace Affaires Rosemont

Les adultes peuvent se rassurer, dans Étienne-Desmarteau, des projets leur sont aussi visés. Si elle est élue, Stéphanie Watt souhaite travailler à améliorer le quartier Espace affaires Rosemont, sis autour des rues Holt, Dandurand et Fullum.

« C’est un pôle d’emploi important, mais c’est une zone un peu aride et un important ilot de chaleur, explique-t-elle. Il faut réfléchir avec les citoyens et les travailleurs à la manière de répondre à leurs besoins le jour, avec du mobilier urbain et de la verdure, par exemple, mais aussi comment sécuriser cette zone qui est peu achalandée en soirée. »

Proche de cette zone, la possible conseillère de vie souhaite améliorer la piste multifonctionnelle des Carrières, très appréciée des Rosemontois et des Montréalais en général.

« On souhaite acheter la piste. Actuellement, on la loue, mais on ne peut pas imposer un certain niveau d’entretien. On investit déjà autour de la piste, comme legs du 375e de Montréal, avec de l’éclairage, des équipements sportifs et culturels, des éléments patrimoniaux, mais la piste doit être sécuritaire et rénovée, les gens nous le demandent. Nous pourrons le faire seulement si elle est à nous. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>