Un débat consensuel pour le Vieux-Rosemont

Par -

Les deux candidates du district du Vieux-Rosemont ont pu partager la même analyse des difficultés du quartier et leurs solutions qui diffèrent peu lors d’un débat organisé à la Corporation de développement communautaire de Rosemont, mardi soir.

Christine Gosselin, de Projet Montréal, et Mariam Laagad, d’Équipe Denis Coderre, sont revenues sur leurs propositions concernant l’embourgeoisement, la revitalisation de Masson Est, l’accès aux centres culturels et les transports.

L’avenir de l’Est du district

Toutes deux souhaitent travailler sur l’est du district, en promettant notamment une entrée vers le Jardin botanique depuis la rue Masson. Mariam Laagad veut se pencher sur le type de commerces qui peuvent ouvrir sur la rue, pour favoriser les entrepreuneurs locaux et améliorer les services à l’est de Saint-Michel.

«On voit le décalage entre l’est et l’ouest. La liste de termes péjoratifs est longue quand on parle de l’Est . C’est une priorité pour nous, et nous avons déjà négocié un prolongement de la 47 et l’entrée sur Pie-IX vers le Jardin.»

Christine Gosselin souhaite profiter du programme municipal de Promenades urbaines pour revitaliser l’ensemble de la rue.

« Je suis d’accord de faire une ouverture sur le Jardin botanique, à la hauteur de Masson, on en parlait déjà en 2009, a indiqué celle qui était déjà candidate dans Vieux-Rosemont, à cette époque. Mais ça prend un peu plus que ça pour changer les choses. L’idée, c’est de créer une coulée verte, pour les bonnes raisons. Ça pourrait faire une destination de tourisme local et régional, douce, à pied, qui profiterait aux commerces avec une meilleure fréquentation et ainsi survivre. »

Les promesses des candidates

Les deux candidates ont promis être à l’écoute et d’épauler les organismes communautaires dans leurs démarches, d’alléger les taxes des commerçants en proie à des travaux sur leur rue, d’améliorer l’accessibilité des services aux personnes à mobilité réduite, de revoir la configuration de la rue Rachel au complet et de suivre le dossier du développement Préfontaine, où les résidents se plaignent d’une mauvaise gestion du projet par la mairie.

Mariam Laagad a toutefois indiqué que si, après quatre ans de pétitions et de recours en conseil d’arrondissement, rien n’a été fait, il fallait commencer à se poser des questions. «. Si ça ne marche toujours pas et qu’il y a un problème dans ce dossier, c’est peut-être que le problème vient des gens qui sont là [à la mairie]. Je défendrais vos dossiers, je verrai avec vous les alternatives pour résoudre le problème», a-t-elle dit.

L’apaisement de la circulation

La candidate d’opposition s’est aussi montrée virulente sur le bilan de la mairie sur l’apaisement de la circulation autour des écoles, après qu’une citoyenne a fait part des problèmes qui persistent aux heures d’entrée et de sortie de classe.

«La mairie a mis beaucoup d’argent dans des aménagements, et si vous trouvez que ça n’a pas amélioré les choses, c’est que cette vision n’a pas les résultats escomptés. Ce qui me frappe ici, c’est le nombre d’arrêts. On ne les voit plus et on s’arrête plus. On veut prioriser les déplacements actifs comme les piétons ou le vélo, mais on a aussi des familles qui n’ont pas le choix de prendre la voiture. Il ne faut pas les exclure et avoir une réflexion globale pour tous.»

Christine Gosselin a préféré indiquer que la solution était d’aller plus loin dans les aménagements afin de sécuriser les trajets vers l’école pour que les parents puissent laisser partir leurs enfants à pied en confiance.

«Si même avec toutes les mesures qu’on a prises, il y a encore trop de voitures, c’est qu’il faut réfléchir à comment créer des corridors scolaires qui vont au-delà des choses mécaniques qu’on met en place en toutes circonstances. Il existe plusieurs initiatives, comme les trottibus, mais il faut amener une nouvelle réflexion, car l’école reste une source de déplacement automobile.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>