Feux pour piétons et flèche verte installés coin Iberville/Rosemont

Par -

La Ville de Montréal a installé des feux piétons à décompte numérique et des flèches vertes aux feux de circulation de l’intersection du boulevard Rosemont et de la rue d’Iberville dans l’arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie. Le feu clignotant vert est maintenant à la fin du cycle.

À lire aussi :

Cette demande avait été faite l’automne dernier par les parents et les employés de la garderie Jasmine et Aladin située à proximité de l’intersection. Les parents avaient souligné la dangerosité de l’intersection après le décès de la cycliste Justine Charland St-Amour tuée par un camion qui tournait à droite alors qu’elle continuait tout droit. Avec ce changement, il est maintenant impossible de tourner tout de suite à droite sur Rosemont puisqu’une flèche verte l’interdit. Avant, il y avait un feu vert clignotant au début du cycle, il est maintenant à la fin. Est-ce qu’une telle signalisation aurait évité l’accident qui a couté la vie de Justine Charland St-Amour?

 La ville avait répondu favorablement en janvier dernier à la demande des parents.

La signalisation avant le changement

La signalisation  après le changement

Des parents satisfaits

« Au nom des enfants de la Garderie éducative Jasmine et Aladin, de leurs parents et de leurs éducatrices, je remercie la Ville d’avoir pris nos préoccupations au sérieux, a déclaré Lise Rebout, la présidente du comité des parents par communiqué. La traversée prioritaire accordée aux piétons à l’intersection de la rue d’Iberville et du boulevard Rosemont devrait assurer à nos enfants une sécurité accrue. C’est un pas de plus vers l’atteinte de l’objectif de la « Vision Zéro » pour notre quartier ».

20 Mai, 2017; Montreal, Quebec, CAN;Photo-op intersection Iberville et Rosemont. Contrat  pour Ville de Montreal (protocole)  Photo: Eric Bolte

Marc-André Gadoury et Érika Duchesne accompagnent Lise Rebout et son fils Gustave dans la traversée d’Iberville. Photo: Ville de Montréal/Éric Bolt

Les feux piétons à décompte numérique sont calibrés en fonction de la largeur de la chaussée à traverser et munis d’un compte à rebours qui se déclenche automatiquement pour indiquer le temps disponible pour franchir l’intersection. Une phase de sept secondes s’ajoutera au décompte pour permettre la traversée du boulevard Rosemont, avant que les véhicules soient autorisés à effectuer un virage. C’est le temps nécessaire pour s’assurer qu’aucun piéton ou cycliste ne se retrouve dans l’angle mort d’un camion ou d’un autobus, comme c’était le cas pour Justine Charland St-Amour.

« Cette phase de 7 secondes donne aux piétons et aux cyclistes le temps de ne pas se retrouver dans un angle mort et aux automobilistes et aux camionneurs de s’assurer d’avoir bien vu qui s’apprête à traverser le boulevard », a souligné le responsable du dossier vélo au sein de l’administration Coderre et conseiller d’Étienne-Desmarteau, Marc-André Gadoury par voie de communiqué.

« Les feux de circulation qui sont jumelés à des feux piétons de ce genre, permettent une meilleure régulation de la circulation et sensibilisent les automobilistes et camionneurs à la présence d’usagers vulnérables », affirme Mme Érika Duchesne, responsable de la Politique de l’enfant de la Ville de Montréal et conseillère du Vieux-Rosemont par voie de communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>