Le restaurant Le Boucan est ouvert sur Masson

Par -

Plusieurs mois après l’annonce et 1 an après la fermeture du M sur Masson, le restaurant Le Boucan a ouvert ses portes la semaine dernière sur Masson.

La deuxième succursale du restaurant BBQ prend dont la place du M sur Masson en face l’église Saint-Esprit tel qu’on l’annoncé le 16 juin dernier. Le restaurant a été rénové et l’intérieur a totalement changé.

Comme sur Notre-Dame, le designer Guillaume Ménard des Ateliers Mainor a fait le design du restaurant sur Masson. Il récupère des pièces, mais il utilise surtout des matériaux durables.

Le menu sera le même dans les deux succursales et les viandes seront fumées dans chacune des localisations. Il devrait y avoir une terrasse cet été.

Pas pour les végétariens

Le restaurant est familial. Il a été fondé par deux beaux-frères : Jonathan Nguyen et Derick Francis. Les deux soeurs de Jonathan  sont aussi impliquées dans l’entreprise. 

Le restaurant ne sera pas la destination de rêve des végétariens. Les deux beaux-frères sont des passionnés du BBQ et c’est un ami investisseur qui les a poussés en 2010 à ouvrir un endroit typiquement Southern BBQ.

L’une des soeurs du copropriétaire, Sarah Nguyen, expliquait en juin dernier que le style du resto peut se décrire comme rustique. « Nos matériaux pour le design sont recyclés. L’ambiance est ultra chaleureuse. L’idée c’est de créer une atmosphère typiquement BBQ. Sur Masson nous voulons procéder de la même façon. Le Boucan est surtout un restaurant de quartier où on se sent quasiment mieux que chez soi, on en sort rassasié, satisfait et peut-être même inspiré. C’est un endroit où la culture du BBQ et du bourbon se partage », ajoute-t-elle.

Le restaurant s’est fait remarquer ces derniers mois par les visages de personnes qui mangent de la viande avec de la sauce dégoulinant sur le visage avec le mot clef #BBQface.

2 commentaires à Le restaurant Le Boucan est ouvert sur Masson

  1. Marie-Eve

    Très heureuse que le resto soit enfin ouvert. Pas mal plus joli que les affiches qu’on a dû endurer pendant plus de 6 mois.

  2. geotrad

    Il n’y a pas que la pollution visuelle des affiches. Pour les résidents voisins, la cuisine au BBQ produit de la fumée polluante (particules fines) et malodorante, comme celle que génère quotidiennement le restaurant Piri-Piri. Comme nous habitons entre les deux établissements, nous aurons maintenant droit à la boucanne de l’un ou de l’autre selon la direction du vent, ce qui nous forcera à renoncer à la terrasse ou au balcon plus souvent encore pendant la belle saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>