Les moutons seront de retour en 2017, avec le berger Mathyas Lefebure

Par -

Le maire de Rosemont-La Petite-Patrie François Croteau a confirmé que les moutons seront de retour pour une plus longue période durant l’été 2017. Il suffit que l’organisme Biquette à Montréal dépose son projet pour 2017 et s’entende avec l’arrondissement.

À lire aussi :

L’une des bergères qui ont parti le projet pilote, Marie-Ève Julien-Denis, s’est présentée au conseil d’Arrondissement pour demander au maire s’il voulait un retour du projet. Il lui a répondu par la positive.

« On veut poursuivre et l’étendre à 8 semaines et à plus de parcs. Mais ça va dépendre de la capacité financière de l’organisme, a déclaré le maire Croteau en entrevue. C’était une expérience positive qui a eu un bon encadrement, la sécurité des bêtes a été garantie et la population en a bénéficié. Le rôle éducatif et utilitaire a été accompli. On a démontré que c’était quelque chose qui pouvait se faire à Montréal ».

Rappelons que des moutons ont pâturé au parc du Pélican durant le mois de juillet 2016. Tant les enfants, que les parents et tous les résidents semblaient avoir apprécié l’expérience.

Le maire espère que la pratique de l’écopâturage se répande à la grandeur de la ville de Montréal.

La sortie des moutons le matin dans le parc du Pélican en juillet 2016

L’auteur Mathyas Lefebure sera berger dans Rosemont- La Petite-Patrie

L’un des bergers du projet Biquette à Montréal sera Mathyas Lefebure qui a écrit D’où viens-tu, berger? en 2006 aux Éditions Leméac. Ce dernier y racontait son passage de cadre dans une agence de publicité à berger en Provence. 

Il est donc de retour à Montréal pour garder les moutons en ville. S’il n’était pas présent en 2016, il avait aidé à mettre le projet pilote en place. « C’est une idée originale de Marie-Ève, on a travaillé ensemble, puis je suis retourné en Provence pour l’adaptation du roman en film et je suis donc de retour à Montréal », explique-t-il.

D’autres arrondissements intéressés

Les moutons au parc du Pélican durant le mois de juillet 2016. Photo : Cécile Gladel/RueMasson.com

Les moutons au parc du Pélican durant le mois de juillet 2016. Photo : Cécile Gladel/RueMasson.com

Marie-Ève Julien-Denis a mentionné que d’autres arrondissements étaient intéressés en réponse à une question, sans vouloir dire lesquels à RueMasson.com. Cependant, elle a souligné que Rosemont-La Petite-Patrie avait la priorité puisque l’Arrondissement leur a donné la première chance avec le projet pilote.

« Ça c’est bien passé ici donc c’est la patrie, c’est l’ancrage, dit Mathyas Lefebure. On cherche des partenaires, on veut rester dans Rosemont», ajoute Marie-Ève Julien-Denis.

Plus de transhumance et d’activités éducatives

L’objectif est de faire grandir le projet pour que les moutons pâturent dans plusieurs parcs. Les bergers espèrent aussi faire de véritables transhumances en passant par les ruelles vertes et d’ajouter des activités liées à l’agriculture urbaine et l’agriculture en général.

« On veut ramener l’agriculture, la campagne en ville et la proximité avec l’alimentation des citoyens », explique Mathyas Lefebure.

« Dans Biquette 2016, il y avait cette dimension, mais beaucoup de ludiques. On veut vraiment informer. On veut améliorer le côté éducatif », ajoute Marie-Ève Julien-St-Denis.

Ils voudraient aussi projeter des films, des documentaires, parler de l’Union des producteurs agricoles (UPA), de l’Union paysanne et encourager les discussions.

L’objectif est aussi d’avoir plus de bergers et même d’en former.

 

1 commentaire à Les moutons seront de retour en 2017, avec le berger Mathyas Lefebure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>