100 jours après le décès de Justine Charland, des parents lancent une pétition pour sécuriser le carrefour Iberville/Rosemont

Par -

Les parents de la garderie Jasmine et Aladin sur Rosemont au coin Iberville se mobilisent pour que la Ville de Montréal sécurise l’intersection après l’accident qui a couté la vie à la jeune cycliste Justine Charland le 22 août dernier

À lire aussi : 

L’intersection Rosemont/Iberville

Les parents et la direction de la garderie Jasmine et Aladin ont lancé une pétition pour que plusieurs mesures soient mises en place pour sécuriser le carrefour que les enfants traversent plusieurs fois par jour, ainsi que de nombreux piétons et cyclistes. Ils ont aussi créé un site web et sont sur Twitter avec le mot clef #pasdelaconfiture

«Nos enfants, leurs éducatrices et nous-mêmes traversons régulièrement l’intersection de la rue D’Iberville et du boulevard Rosemont et nous sommes à même de constater la dangerosité de sa configuration. Tellement que les enfants et les éducatrices chantent «Stop, stop les voitures, on n’est pas de la confiture» lorsqu’ils traversent l’intersection pour se rendre, par exemple, au parc», explique Lise Rebout, la présidente du comité de parents.

Les parents demandent l’ajout d’un feu piéton du côté est et des mesures pour qu’il soit plus sécuritaire de traverser les deux artères.

Une lettre pour Denis Coderre

Les parents et la direction de la garderie ont envoyé une lettre au maire de Montréal, Denis Coderre, au responsable des Transports au comité exécutif Aref Salem et au maire de Rosemont-La Petite-Patrie François Croteau le 11 novembre dernier. La lettre est signée par les éducatrices et les parents des enfants.

« J’ai été saisi de la requête du comité de parents de la Garderie Jasmine et Aladin. Des analyses se poursuivent afin de poser un diagnostic prochainement. Des pistes de solutions seront identifiées et j’entends donner suite à la lettre du comité de parents dès que les analyses techniques seront terminées », a répondu Aref Salem par courriel.

« Il importe de souligner que le coroner n’a pas encore terminé son rapport et ni déposé ses recommandations. Le rapport nous permettra également d’obtenir toutes les informations requises concernant l’accident », a-t-il ajouté.

Le conseiller Marc-André Gadoury a aussi indiqué par courriel que l’administration Coderre partageait les préoccupations des citoyens et ceux de la garderie en particulier. « On est encore en analyse sur l’intersection ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>