Widget Image
Dernières nouvelles
Restez en contact :
mardi le 22 octobre
HomeVie de quartierUne patrouille animalière centrale pour surveiller les propriétaires de chien
Publicité

Une patrouille animalière centrale pour surveiller les propriétaires de chien

Une patrouille animalière centrale est mise en place par la ville de Montréal pour surveiller les propriétaires de chiens et s’assurer que ceux-ci respectent les règlements en place et que les animaux portent bien leur médaille obligatoire.

À lire aussi : 

Dans Rosemont-La Petite-Patrie, les chiens doivent être tenus en laisse en tout temps (d’une longueur  maximum de 1.85 m) ( sauf dans les parcs à chien) et ils doivent avoir une médaille. Les propriétaires doivent aussi ramasser les crottes de leur chien. Le coût du permis (médaille) est de 40 $ pour un chien non stérilisé et 25 $ pour un chien stérilisé.

Par ailleurs, on ne doit pas circuler avec un chien dans une aire de la ville clôturée, notamment les aires de jeux pour enfants.

Dans l’Arrondissement, les chats doivent aussi avoir une médaille. Le coût est de 20 $ pour un chat non stérilisé et 10 $ pour un chat stérilisé.

Pour connaître les règlements et les endroits pour acheter les médailles.

Une nouvelle patrouille pour tous les arrondissements

La nouvelle patrouille en place disposera de 2500 heures de travail, il peut donc s’agir de plusieurs personnes. « Elle s’adaptera aux besoins et  sera disponible jour, soir, fin de semaine. La patrouille interviendra dans des endroits ciblés des arrondissements de la Ville de Montréal. Les patrouilleurs seront identifiés par un brassard où sera inscrit « Patrouille animalière de la Ville de Montréal », explique Geneviève Dubé, chargée de communication à la ville de Montréal.

Plusieurs parcs de Rosemont-La Petite-Patrie ciblés

Rosemont-La Petite-Patrie a ciblé plusieurs parcs qui seront visités par les patrouilleurs à divers moment de la journée selon les parcs, le soir, les fins de semaine et les jours fériés. La patrouille pourra y aller entre 7h et 23 h tous les jours.

Il s’agit des parcs Maisonneuve, Père-Marquette, Beaubien, Pélican et Lafond.

Collaboration avec le SPVM

Les inspecteurs canins de la ville peuvent donner des constats d’infraction aux propriétaires canins qui ne respectent pas les règles. Si ces derniers refusent de s’identifier, les patrouilleurs appelleront la police.

« Les inspecteurs en contrôle animalier des arrondissements ont la possibilité d’organiser des opérations conjointes avec le poste de quartier de leur secteur (PDQ), de la même manière que des inspecteurs en bâtiment peuvent demander la collaboration du PDQ de leur secteur lors de l’inspection de bâtiments insalubres », ajoute Geneviève Dubé.

Abandon de l’étude sur la muselière

Par ailleurs, le maire François Croteau souligne que l’Arrondissement a arrêté de travailler sur les options potentielles sur le contrôle des animaux, dont l’obligation d’avoir une muselière.

« Le maire Coderre a décidé de centraliser dès septembre l’ensemble de la gestion canine, donc ça ne sert à rien de dépenser de l’argent de l’Arrondissement pour réfléchir à cette situation. Le maire a décidé de s’en occuper personnellement sans consulter les partenaires, les spécialistes. Nous allons suivre les orientations que la ville prendra et nous allons participer à un processus s’il est mis en place ».

Pour connaître le règlement sur les animaux dans l’Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie

 

Latest comment

  • Sacré règlement! On ne pourrait plus avoir de chien de nos jours sans que la loi intervienne, c’est triste des fois, mais on s’y vit avec.

leave a comment

Publicité