Allez voir au vide sanitaire!

Par -

Toutes les parties d’un bâtiment qui se trouvent sous le niveau du sol sont vulnérables à l’humidité. C’est encore plus vrai dans un vide sanitaire. Allons voir!

Partout où il y a de l’air et de l’humidité, des organismes vivants viendront s’établir, même en l’absence de lumière. Champignons et moisissures peuvent proliférer, s’attaquer à la structure de bois et mettre en péril le bâtiment.

sortie de sécheuse

Cette sortie de sécheuse débouche dans le vide sanitaire et contribue à le rendre plus humide. PHOTO : André Dumont/RueMasson.com

Dans ces sous-sols d’à peine un mètre où l’on va rarement, l’humidité provient parfois d’en haut : la tuyauterie du rez-de-chaussée fuit, une sortie de sécheuse ou de ventilation de la salle de bain se jette dans le vide sanitaire plutôt qu’à l’extérieur. Ces apports d’humidité réguliers peuvent provoquer la pourriture des solives ou du plancher.

L’humidité arrive aussi par le sol et les murs de fondation. Ceux en moellons sont particulièrement perméables. Après une pluie, ils peuvent être carrément mouillés.

Le manque de ventilation crée des problèmes. Les vides sanitaires devraient être ventilés, au moins pendant tout l’été. N’écoutez pas ceux qui vous disent qu’il ne faut pas faire enter l’air humide de l’été par les soupiraux ; ce n’est pas l’humidité de l’extérieur qui fait pourrir, mais plutôt celle de la plomberie qui fuit ou du sol gorgé d’eau.

Dans les vides sanitaires de Rosemont-La-Petite-Patrie, il n’est pas rare de pouvoir enfoncer un tournevis dans une solive pourrie, ou effriter des doigts un madrier complètement putréfié à force d’être régulièrement imbibé d’eau.

Isolation fautive

Un des grands coupables de cette détérioration est l’isolation des murs de fondation à l’uréthane giclé. L’eau reste emprisonnée entre l’uréthane et la fondation. Elle migre vers la matière la plus poreuse : le bois. Dans bien des cas, les extrémités des solives ou de la poutre principale sont complètement pourries.

Soupiraux fermés

Les soupiraux ne devraient jamais être fermés de manière permanente. Il en faut au moins deux, un à l’avant, l’autre à l’arrière. Si on se limite à des ouvertures de tuyaux de quatre pouces, il en faudrait idéalement quatre. On s’assure qu’ils sont grillagés, pour empêcher la vermine d’entrer, et on les referme pour l’hiver.

Poutre centrale en partie pourie, dans un vide sanitaire. PHOTO : André Dumont/RueMasson.com

Poutre centrale en partie pourrie, dans un vide sanitaire. PHOTO : André Dumont/RueMasson.com

Pour empêcher l’humidité de migrer en permanence en provenance du sol, il est recommandé d’y dérouler une pellicule de polyéthylène « 6 mil ». On s’assurera de bien sceller les joints avec du ruban et de ne laisser aucun trou.

L’ajout d’un déshumidificateur ou même d’une fosse avec une pompe ne devrait pas être nécessaire. Quand il y a vraiment trop d’humidité en provenance du sol, il faut songer à imperméabiliser les fondations de l’extérieur.

Dans des secteurs de sols argileux, il est même préférable de se contenter de ventiler et d’éviter toute mesure supplémentaire qui pourrait assécher le sol. Quand l’argile s’assèche, comme lors des étés les plus secs, le sol se compacte, les bâtiments s’enfoncent et le pieutage devient nécessaire. Heureusement, cela se produit pas mal plus souvent sur le Plateau-Mont-Royal que dans le Vieux-Rosemont!

André Dumont est inspecteur en bâtiment et chroniqueur

1 commentaire à Allez voir au vide sanitaire!

  1. abdelaziz bahlouli

    Bonjour,

    La ventilation des vides sanitaires devra se faire en hiver. Quand il fait -20, l’air est très sec et en pression négative. Ainsi, l’air du vide sanitaire, supposé être chauffé à 13 degré Celsius minimum, est en pression positive par rapport à l’extérieur. il va ainsi migrer vers l’extérieur évacuant avec lui l’humidité intérieure. Cette ventilation ne doit pas durer longtemps, 01 heure par jour suffit, sinon la température du vide sanitaire chutera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>