D’ici cet automne, une zone tampon sur Saint-Zotique pour éviter l’emportiérage

Par -

Les bandes cyclables de la rue Saint-Zotique seront déplacées entre les rues de Bordeaux et la 31e Avenue et une zone tampon de 70 cm sera créée pour éviter l’emportièrage. Le tout devrait se faire d’ici l’hiver.

À lire aussi : 

Le stationnement des automobilistes sera déplacé le long du trottoir et élargi, tandis que la piste cyclable sera dans la rue. La bande qui définira la piste cyclable sera plus large, de 20 cm. Il y aura donc 50 cm plus ce 20 cm entre les voitures stationnées et la voie cyclable. Si les automobilistes respectent le Code de la route et se stationnent vraiment le long du trottoir. Car aucune ligne blanche ne définira l’espace qui leur est réservé. Par ailleurs, la voie cyclable sera plus large que d’habitude, 1,7 à 1,8 mètre au lieu de 1,5 m.

Cette zone tampon a pour objectif de protéger les cyclistes de l’ouverture des portières qui provoque des accidents. Le but est aussi d’augmenter l’espace pour les cyclistes en réduisant les risques de collision.

Le projet est inspiré par l’organisme Une porte, une vie créé par le Rosemontois Pierre Rogué qui milite, entre autres, pour sensibiliser les automobilistes au danger d’ouvrir sa portière sans regarder si un cycliste arrive. Une infraction qui est sanctionnée par le Code de la route.

« Cette collaboration plus étroite avec nos partenaires associatifs et citoyens de la communauté cycliste de Montréal permet de concevoir certains projets jugés prioritaires par le milieu. Ces efforts permettent à la Ville de continuer de se positionner comme leader en matière de transport actif. C’est la mission que s’est donnée notre Administration », a déclaré le conseiller d’Étienne-Desmarteau Marc-André Gadoury, qui est aussi responsable du dossier vélo au sein de l’Administration Coderre par voie de communiqué.

« Telle que la chose m’a été décrite, je ne crois pas que ce soit optimal. Mais c’est mieux. Le dégagement aux intersections (5 m) est mis en place, les gens à vélo n’arriveront plus comme par miracle derrière des autos, il y aura une zone tampon entre les autos et la bande (bien que je doute qu’elle soit de la largeur idéale), et en arrière plan, une signalisation à venir. C’est sur que l’on voudra avoir des bollards pour protéger la bande contre le stationnement en double ou des présences intempestives », souligne Pierre Rogué de Une porte, une vie.

« Il faut aussi savoir que le fait de sortir la piste de son enclavement actuel est en soit une amélioration notable » – Pierre Rogué.

Marc-André Gadoury ajoute que les voies sur Saint-Zotique sont plus larges qu’ailleurs et permettent cet ajout.

Lorsque le contrat sera octroyé pour le marquage des voies cyclables, le contracteur aura 6 mois pour le réaliser avec les autres contrats. C’est lui qui établit ses priorités. Les changements sur Saint-Zotique pourraient donc survenir aussi tard que la fin de l’automne. La piste sera aussi ouverte à l’année.

Le danger de Saint-Zotique

Les cyclistes critiquent depuis longtemps la piste cyclable sur Saint-Zotique pour son danger. Plusieurs accidents s’y sont produits les dernières années.

À lire  : Une cycliste renversée par un camion coin St-Zotique/Louis-Hébert

« Nous comptons suivre ce projet de prêt afin de voir ce qui a été conçu exactement. Donc notre collaboration signifie : les suggestions que nous avions faites à l’arrondissement a l’épique, qui ont été soumises visiblement, au central. Mais nous n’avons pas conçu l’aménagement, ce n’est pas notre travail », explique Pierre Rogué.

Marc-André Gadoury souligne que le déplacement de la piste cyclable est une sécurisation pour les cyclistes qui n’auront plus le risque de se faire frapper par les portières ouvertes par les passagers des voitures. « Ils ont moins l’habitude de regarder en ouvrant leur portière. Ça sera un avantage ».

Un pictogramme normalisé

« Ce qui nous intéresse dans ce projet, surtout, est le fait que la Ville normalisera notre logo pour en faire un pictogramme national pour toute la province. Par la suite, ce pictogramme pourra être décliné sous diverses formes, en marquage dans les bandes cyclables, en panneau sous les affiches de stationnement, etc. », souligne Pierre Rogué.

Lorsque ce pictogramme sera normalisé par le ministère des Transports à Québec, il pourra être utilisé comme marquage au sol et sur des panneaux.

1 commentaire à D’ici cet automne, une zone tampon sur Saint-Zotique pour éviter l’emportiérage

  1. L’état de la chaussée et des trottoirs (y compris les chaînes de trottoir) est également lamentable à plusieurs endroit le long de la piste St-Zotique. Notons par ailleurs que plus à l’est, le chemin à parcourir pour atteindre le bout de piste situé rue Bélanger (jusqu’aux Halles d’Anjou) est très mal indiqué, ou pas du tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>