RueMasson.com lance son sac de circulaires

Par -

En quête constante de moyens de financement pour continuer à opérer et diffuser une information de qualité aux résidents du Vieux-Rosemont, RueMasson.com produira, à l’instar d’autres entreprises d’information, un sac de circulaires qui sera distribué chez vous, bientôt.

Le Massac est un nouveau sac promotionnel qui permettra aux citoyens et résidents du Vieux-Rosemont de profiter d’aubaines exclusives proposées par les commerçants locaux et les grandes chaines commerciales du pays.

Les moyens de déploiement de cette opération sont majeurs : 70,000 foyers localisés autour de la rue Masson verront accroché ce nouveau sac de circulaires sur leur boite aux lettres avec comme thème « plus d’un chat dans mon sac ». S’il n’y a pas vraiment de chat dans le sac, il y aura une photo de chaton différente imprimée dessus chaque semaine et surtout, il y aura des opportunités pour le consommateur.

Ces sacs costauds peuvent contenir jusqu’à 10 livres de circulaires. Avec un nouveau chaton imprimé chaque semaine, ça donne le goût de se monter une collection!

Une « vraie » façon d’informer

Le but de cette noble opération n’est pas uniquement orienté vers le profit. En entrevue, Michael Glutenberg, responsable mandaté aux finances de RueMasson.com, justifiait sa décision : « Oui, c’est de l’information, de la vraie. Un 3,89 litres d’Arctic Power à 4,99 $, ça interpelle tout le monde. Un coupon-rabais de 50 sous sur un sandwich Swinger extra-Panure de PFC aussi ».

Pas convaincu ? M. Glutenberg renchérit : « On informe les gens des bonnes affaires à faire à deux pas de chez eux. Vous savez, au quotidien, les gens ne veulent pas vraiment savoir si leurs élus ont détourné de manière abusive leurs taxes et impôts pour payer des arénas ou des voitures de luxe à leur réseau d’affaires déjà bien nanti. Ils veulent être informés du plus bas prix possible pour des articles de base. C’est ça la réalité des vraies gens. »

Ce n’est pas nous qui le disons. Rien n’a été laissé au hasard: des « focus groups » fructueux ont été faits avec des gens volontaires. Nous leur donnions 3 $ de rabais à la Casa Corfou avec passe VIP pour ne pas faire la file le samedi soir en échange de leur précieux témoignage.

Ambition : une révolution économique

Le Massac vous fait une promesse : vous enrichir. Grâce à des conseils de spécialistes triés sur le volet, issus notamment de l’Institut Économique de Rosemont (IÉR), il offre une solution gagnante à tous les niveaux. D’abord stimuler l’économie en encourageant la consommation grâce à des incitatifs convaincants et sophistiqués (un Pogo gratuit avec tout achat, par exemple). Mais c’est beaucoup plus selon Nathalie Isle-Jourdain de l’IÉR. « En s’appuyant sur notre concept (en cours pour reconnaissance de brevet) plus vous dépensez, plus vous épargnez, on stimule l’économie d’un côté et on encourage l’épargne de l’autre. De plus, toutes les études le prouvent: notre économie repose sur la surconsommation et le gaspillage. C’est notre job de s’assurer que notre économie tourne. » RueMasson.com a demandé à cette spécialiste de préciser sa pensée à l’aide d’un exemple concret.

Elle résume ainsi : « La fait d’acheter 500 DVD vierges chez Radio Shack sur la rue Masson pour 50 $ au lieu de 90 $, c’est 40 $ qui vont directement dans les poches du consommateur. En acheter 5000 pour 500 $, c’est 400 $ dans leurs poches. Si on fait le compte, acheter 10,000 DVD vierges fait épargner suffisamment pour un tout inclus à Cuba et en bonus, ça fournit de l’espace en masse pour graver des photos de voyage! ». Quand nous avons demandé à Mme Isle-Jourdain si cette idée gagnante valait la peine d’être soumise pour un prix Nobel d’économie, elle a rétorqué avec un sourire que jamais elle ne s’inscrirait à des concours «communistes».

Mais 500 DVD pour 50 $? Non, pas chez nous. Le Massac vous le fera pour 40 $ (!!). Vous serez dans le sud plus vite que vous ne le pensez et en plus, on vous donnera 40 cents de rabais sur la crème solaire!

Le Massac, le sac qui revendique pour vous

Plusieurs conclusions ont été tirées de nos focus groups. L’environnement est non seulement un sujet chaud, mais surtout un sujet qui écoeure. Il semble que de se faire dire de ne pas démarrer l’auto 30 minutes avant d’entrer dedans, hiver comme été, et de rincer ses pots de beurre de pinotte Kraft (le meilleur, selon notre groupe) avant de les recycler, ça suffira! Car la qualité de l’air et le recyclage semblent être l’apanage d’une élite bien pensante et loin des préoccupations des vraies gens. D’ailleurs nos focus groups nous confirment qu’en bas de 5.00 $ le litre d’essence (NDLR il est à 1.40 $ actuellement), jamais au grand jamais ils ne changeraient leurs habitudes de vie. État taxeur et pétrolières, on prend des notes!

C’est pour répondre à ces préoccupations environnementales que le Massac sera totalement non-biodégradable. Fait d’un plastique épais et toxique, il reste malgré tout écologique dans une perspective de développement durable : jamais il ne disparaîtra.

Le recto-verso, l’idéologie des faibles

Une règle claire et acclamée a été adoptée lors de la conception du Massac : pas de recto-verso dans les circulaires. Selon le maître à penser Michael Glutenberg, les gens sont fatigués de se courber le cou chaque fois qu’il y a du contenu à gauche. « Tout média imprimé qui a compris ça semble faire plus de profits. En imprimant juste sur la page de droite, on assure un confort de lecture et de manipulation. Pas de gossage, pas de pli, pas de machinerie lourde qui impose un coûteux maniement du papier. On va à l’essentiel! Ça compte pour les magazines aussi, mais pas pour les livres, mais on s’en fout, parce que les livres, c’est un peu fifon. J’enligne RueMasson.com là-dessus. »

RueMasson.com en fait un engagement : les circulaires du Massac veulent vous informer sur les aubaines du moment, elles veulent vous faire faire de l’argent tout en vous permettant de dépenser plus, faire un finger à ce qu’on appelle « l’environnement » et sauver des frais à notre système de santé cubano-socialiste en économisant vos vertèbres du fléau du recto-verso. On respecte votre intelligence.

Le Massac vous aime. Prenez-le. Aimez-le. Il est plein de biens.

Note: compte tenu de la nature du produit, le Massac n’est pas tenu de respecter les autocollants « pas de circulaires ». Tout le monde pourra donc en profiter.  

15 commentaires à RueMasson.com lance son sac de circulaires

  1. « Fifon » quand on prétend servir un quartier très gai est très insultant, les lecteurs voudraient sacrifier l’information sur la gestion publique pour des coupons? Incroyable! Un « finger » à l’environnement quand vous allez couper des arbres et distribuer des sacs de plastique? Et la loi ne s’appliquerait pas à vous en plus pour les interdits de circulaires? Jamais vu un article sur une organisation aussi arrogante. Pas pour rien que les finances ne lèvent pas…

  2. Eh bien, je suis bien rassurer que moi, q.q’un qui est tres ‘susceptible (demander a ma famille!) a les farces ‘April Fools’, peut comprends un en francais!! Felicitations a les gens de mon quartier, qui a bien m’encourager de communiquer en francais!

  3. Est-ce qu’il est acceptable pour un pseuso média de lancer une telle nouvelle sachant que c’est un poisson d’avril? Oui car c’est un pseudo média, un vrai média soucieux de l’opinion de ses lecteurs n’aurait jamais fait ça…

  4. Parait qu’à La Succursale, il remplissent le sac de 2 litres de bière pour 2 $. Mais il faut le laver entre chaque utilisations.

  5. Trotsky

    Si on ne comprend pas la blague derrière ce texte, on se doit de retourner à l’école pour un peu mieux comprendre comment tout ça fonctionne. On a dû manquer un bout quelque part.

  6. Facile à dire Trotsky quand tu arrives en dernier et que tu vois que tout le monde avant toi le dit. À l’école tu aurais triché:O))

  7. C’est quoi cette critique RLC ????
    Des canulars, le 1er avril il y en a dans plein de médias. Tu t’es fait avoir, c’est tout !

  8. Bien sur, surtout désolé que l’on ait utilisé un terme dégradant pour les gays mais faut croire que le message n,est pas encore passé à RueMachin depuis juste 20 ans! Le terme fif étant agressant pour les gais, j’aurais aimé qu’on ne s’en moque pas même sous prétexte d’humour. le viol par exemple n’est pas plus drôle le 1er avril tu sais Alain http://www.laparlure.com/terme/fifon/

  9. 1er avril, jour de la gaminerie, ça fonctionne à 9 ans à l’école, mais rendu adulte…, tout le monde est gaga! Tellement pissant…!

  10. En retard pour commenter les poissons d’avril mais mieux vaut tard que jamais. Je n’ai pas cru à la «guerre des Up&Down» mais je l’ai trouvée très drôle, surtout celle du 1er avril. Le publisac: je suis naïve et j’y ai cru et j’ai été déçue que ce soit un canular car je trouvais que c’était une très bonne idée pour mieux connaître les commerces; il faudrait soumettre l’idée aux marchands!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>