Un dépôt sauvage qui fait réagir une citoyenne du Vieux-Rosemont

Par -

RueMasson.com accueille des lettres ouvertes de Rosemontois sur des sujets d’actualité.

Par Vanessa, résidente du Vieux-Rosemont

Cher voisinage

Cela fait 12 ans que l’on se côtoie et que je vis dans le quartier.
Au cours de ces 12 ans,  j’ai déménagé d’avenue en avenue,  toujours à proximité de la Promenade Masson.  J’ai varié les vues entre fenêtres donnant sur cour, fenêtre donnant sur balcon ou fenêtre donnant sur rue. J’ai changé de rôle et d’implication aussi, de locataire à propriétaire à copropriétaire. Bref, j’aime notre quartier Cher voisinage !

Toi,  Cher voisinage, tu as changé aussi… Parfois pour le mieux. Parfois pas, mais tu as toujours su maintenir tes intentions d’améliorations. Bien que je n’ai jamais cherché à créer de véritables amitiés avec toi , je n’ai jamais, pour autant, eu de différend avec toi. Toi et moi, on a toujours, jusqu’à maintenant, été dans un esprit d’entraide et de « vivre et laisser vivre”.
Sauf que là, depuis un an, tu m’obliges à prendre d’assaut la place publique pour te pointer du doigt et faire respecter notre entente si précieuse de la vie en communauté : « vivre et laisser vivre”. L’équilibre est brisé…
Tu le brises impunément chaque fois que tu déposes tes ordures, n’importe quel jour de la semaine, sous ma fenêtre. Tu le brises chaque fois que tu prends ma façade donnant sur la ruelle pour un dépotoir. Je te l’ai déjà dit. J’ai même pris la peine de te laisser de beaux messages à ton attention sur le mur, te demandant gentiment de sourire à la caméra et de cesser cette fâcheuse habitude.
J’ai fait fi de tes insultes lorsque de vive voix je t’ai réitéré poliment de garder tes vidanges chez toi alors que je te prenais sur le fait. Cela ne fait pas de moi une petite pétasse de te demander de faire tes devoirs de citoyen en respectant les horaires de passage des vidanges et de t’encourager à entretenir une bonne relation avec ton voisinage en gardant tes ordures chez toi
Je suis consciente que le printemps te motive à faire du ménage sur ton balcon, ta terrasse, ta cour, ton sous-sol, mais ma façade et mon perron ne sont pas des écocentres ! La ruelle non plus d’ailleurs.
Et surtout, surtout, concernant les sacs d’excréments de chien (je ne parle pas d’une simple crotte, même si, ça non plus je n’en veux pas sous mes fenêtres ou mon seuil de porte. Je parle d’un gros sac à ordures débordant d’excréments comme si tu avais stocké cette matière fécale tout l’hiver et que tu attendais le premier redoux pour venir me le déposer comme une offrande). Donc les sacs de merde que tu déposes régulièrement au même endroit sur ma propriété, et bien, désolée de te le redire,  mais cette habitude va contre tout principe de savoir-vivre!!!
En conséquence, sache qu’une plainte a été déposée à la ville et que les caméras que l’on a installées n’auront d’yeux que pour toi, Cher voisinage. Alors, prépare ton plus beau sourire. Cher voisinage, présente-moi donc ton chien aussi que je lui explique que j’aime beaucoup les animaux et qu’à deux pas de chez nous,  il y a un parc conçu juste pour lui afin qu’il fasse ses besoins sans déranger personne.
12596193_10208212856094962_1140272204_n
Et puis si, Cher voisinage, tu es une personne bien élevée, tu peux en profiter pour cueillir quelques fleurs et les déposer sous ma fenêtre. Ça ferait changement et ce serait une belle façon de souligner le retour du printemps, plutôt que tes vidanges et de la merde décongelée. Et surtout, n’hésite pas à laisser ton numéro de téléphone à la caméra! Je te rappellerai, soit en sûr, Cher voisinage.

2 commentaires à Un dépôt sauvage qui fait réagir une citoyenne du Vieux-Rosemont

  1. Richard Verdon

    Bravo chère Vanessa, résidente du Vieux-Rosemont,

    J’habite sur la 4e avenue depuis bientôt vingt ans.
    J’ai la chance d’avoir des voisins qui savent que la propreté et le respect d’autrui existent.

    Cependant, j’avoue que depuis quelques années, la propreté de la 4e avenue se dégrade.
    Tout comme vous, je déplore que des gens déposent leurs vidanges, leurs vieux meubles,
    leurs sacs ou bacs de récupération n’importe quand, faisant fi du simple savoir-vivre.

    Ce serait si simple d’avoir de la considération pour le voisinage…

    Il semble que certaines personnes n’ont jamais entendu parler du respect.
    Savoir vivre en communauté… ça existe !

    Cesser de ne penser qu’à soi et penser aux autres.. c’est pourtant simple, il me semble.

  2. Bert Castonguay

    Toutes personne qui ose laisser ses petits sacs d’excrément n’importe où, devraient écoper d’une contravention « Substantielle » et d’un dossier criminel. S’ils ne connaissent pas ça la civilité, on peut leur apprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>