Des carrés d’arbres et des saillies endommagés par le déneigement

Par -

De nombreux citoyens ont vu leurs carrés d’arbre être malmenés lors du premier chargement de neige de l’hiver. 

Certains avaient mis des piquets, ce qui n’a pas empêché les chasse-neige de racler la terre. Certains citoyens qui ont investi temps et argent dans l’aménagement de leur carré se disaient découragés. D’autres ont abandonné l’entretien de leur carré d’arbre après l’avoir vu être détruit durant l’hiver.

Des saillies de trottoir qui venaient d’être aménagées par l’Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie ont aussi subi les foudres du déneigement. L’une d’elles, au coin de la 4e Avenue et Holt, affiche des ornières alors que la terre s’est fait labourer. Des bollards étaient installés, mais pas aux quatre coins.

Le chargé de communication de l’Arrondissement, Serge Fortin, explique que la température douce a empêché la terre de geler, ce qui a entraîné la destruction de certains carrés. « Donc, la terre n’était pas gelée encore alors qu’elle se recouvrait de 40 centimètres en moyenne. Il était alors extrêmement difficile pour nos opérateurs de travailler efficacement à assurer la sécurité des gens tout en évitant les bandes de terre, surtout si les résidants les ayant aménagées n’avaient pas mis de tuteurs. Nous les encourageons d’ailleurs à le faire ».

Il souligne que l’Arrondissement a aussi installé quelque 600 bollards de protection. « Mais il est impossible d’en mettre partout où il y a de la terre ».

Déneigement

Les plantations d’herbe de l’automne sur la 4e Avenue ont aussi été détruites. Photo : RueMasson.com

 

Des déneigeurs formés

Par ailleurs, les opérateurs de machinerie suivent des formations de rappel avant chaque début d’hiver sur le déneigement des carrés d’arbre. « Nos petits appareils de trottoir à pneumatiques sont aussi plus efficaces que les anciennes chenillettes tout en allant moins vite ».

L’option de ne pas déneiger les trottoirs n’est pas envisageable non plus, puisqu’il faut pouvoir accéder aux automobiles et circuler. Un projet pilote a été mené sur la rue des Écores. « Cette technique entraîne la formation d’une cuve sur le trottoir qui s’enneige davantage ou gèle à la suite d’un redoux, ce qui entraîne une accumulation d’eau, risquant au gel de rendre le trottoir glissant comme une patinoire. De plus, les résidants ne pourraient ouvrir leurs portières de voiture ni circuler de l’auto au trottoir sans faire un détour. Et s’il y a redoux, le gel suivant rend les bordures de neige dures comme du roc, risquant de blesser les gens et d’abîmer les véhicules », explique Serge Fortin.

Les saillies totalement protégées par des bollards ont été épargnées. Photo : RueMasson.com

Les saillies totalement protégées par des bollards ont été épargnées. Photo : RueMasson.com

Des carrés qui seront réparés

L’Arrondissement réparera les endroits touchés au printemps. 

1 commentaire à Des carrés d’arbres et des saillies endommagés par le déneigement

  1. Francine Tourville

    J’en reviens pas dans cet article on ne mentionne que le bien-être de l’automobiliste, il faut déneiger les trottoirs pour que l’automobiliste ait accès à sa voiture, pour qu’il puisse ouvrir sa porte côté rue, mais enfin il faut déneiger les trottoirs pour marcher ! Et nous aussi ils ont détruits nos carrés de terre, (rue Chambly près de Rachel)
    Je me demande où ils ont suivi leurs cours, ce n’est pas les petits bâtonnets indicatifs qui les gênaient !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>