Une « boutique immobilière » dans le Vieux-Rosemont

Par -

Il suffit de jeter un coup d’oeil à l’intérieur des locaux de L’Espace Immobilier pour se rendre compte qu’il ne ressemble à aucune autre agence immobilière à Montréal.

Il y avait foule mardi soir dans le petit local du 5410, 2e avenue, à deux pas de la Promenade Masson. Courtier immobilier depuis 24 ans, Carol Jarry y réalisait un rêve : inaugurer sa propre agence immobilière.

Sous le vieux plafond de tôle martelée se sont érigés des murs blancs aux lignes épurées séparant les bureaux, chacun meublé au goût du jour. L’idée était de lancer une agence « boutique » : petite, chic et bien de son temps.

Unique propriétaire, Carol Jarry a voulu créer un concept qui va au-delà des apparences. L’Espace Immobilier héberge deux autres courtiers immobiliers, Francine Lauzon et Sophie Thibault, mais aussi un courtier hypothécaire, un notaire, un fiscaliste, un inspecteur en bâtiment et une designer d’intérieur. Tous des travailleurs de l’immobilier, qui échangent au quotidien.

Carol Jarry habite le Vieux-Rosemont, un quartier « qui rappelle le Plateau-Mont-Royal d’il y a 20 ans » et où tout est facilement accessible à pied.

L’impulsion de fonder son agence lui est venue l’an dernier, quand Via Capitale a fermé ses vastes bureaux de la rue Beaubien Est. Certains courtiers se sont établis dans un bureau en face du Cinéma Beaubien, plusieurs autres sont déménagés à la succursale de Via Capitale du Plateau-Mont-Royal.

Avec L’Espace Immobilier, Carol Jarry souhaite faire autrement que dans les grandes agences immobilières. Elle espère que la clientèle reconnaisse l’importance de faire affaire avec des courtiers qui connaissent bien le territoire et les spécificités de son marché immobilier. Elle mijote plusieurs idées pour mieux former les courtiers de sa bannière et envisage même de revoir la façon de facturer les services aux clients vendeurs et acheteurs.

2 commentaires à Une « boutique immobilière » dans le Vieux-Rosemont

  1. Je cherche un triplex non restauré autour du 5360 entre Masson et Laurier de la 3e à la 8e qui ressemblera à celui que j’ai habité quand j’étais jeune…Pas d’urgence mais gardez l’oeuil et pensez à moi… Merci

  2. Françoise Ouellet

    Je cherche une copropriété de 600 à 800 pieds carrés, dont le coût ne dépasserait pas 225 000 $, sur une rue relativement tranquille. Pas un sous-sol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>