Projet pilote pour ralentir la vitesse devant les écoles

Par -

L’Arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie installe dès cette semaine une vingtaine de délinéateurs entre la 25e et la 31e Avenue, sur la rue Beaubien afin de ralentir la vitesse qui est maintenant de 30 km/h aux abords des écoles.

François Croteau et Guillaume Lavoie posent devant l'un des délinéateurs installés sur Beaubien. Ici devant l'école Rose-des-Vents. Photo : RueMasson.com

François Croteau et Guillaume Lavoie posent devant l’un des délinéateurs installés sur Beaubien. Ici devant l’école Rose-des-Vents. Photo : RueMasson.com

Cette section de la rue Beaubien est comprend trois écoles, un parc, plusieurs services de garde et résidences pour personnes âgées. C’est pour cette raison que les élus l’ont choisi pour le projet pilote.

« Dans une distance de 300 m, j’ai trois écoles et 800 enfants. Il y avait un besoin ici d’aller plus loin que la réduction de la vitesse, mais de créer des obstacles naturels pour favoriser le ralentissement. » – Guillaume Lavoie, conseiller municipal de Marie-Victorin.

Ce dernier soutient qu’un tel projet est unique à Montréal et qu’entre la 25e et la 31e Avenue, il y a tous les 12 ou 15 mètres un délinéateur qui indique que la vitesse est de 30 km/h.

« La première plainte des citoyens est la vitesse, que ce soit lors des conseils d’Arrondissement ou par courriel. »- François Croteau.

Un effet de rétrécissement de la rue

Les délinéateurs sont installés au centre de la rue. Plusieurs ont déjà été installés dans l’Arrondissement aux passages pour piétons et proche des écoles.

L’effet espéré est que les véhicules pensent que la rue est plus étroite et ralentissent. « La règle générale qui est vraie partout, c’est que plus une rue est perçue comme large, plus la vitesse naturelle augmente. À l’inverse, plus une rue est perçue comme plus étroite, plus la vitesse diminue. C’est pour ça que dans certaines rues, vous avez des rétrécissements physiques de la rue, que parfois vous avez des lignes hachurées et qu’ici, car Beaubien a une circulation importante, ça prenait une mesure nouvelle », explique Guillaume Lavoie.

« Déjà depuis ce matin, je vois et je sens la différence. Notre objectif n’est pas  moins de voitures, mais plus lentement les voitures. » – Guillaume Lavoie.

Plusieurs arrondissements indiquent l’amende sur les délinéateurs, pas Rosemont-La Petite-Patrie. « L’important pour nous est que les automobilistes ralentissent dans une zone à haute vulnérabilité pour les piétons. Mais l’amende existe bel et bien », ajoute le conseiller de Marie-Victorin.

Les comités de parents des trois écoles du coin demandaient des mesures pour sécuriser les écoles. « On va sécuriser l’un des secteurs scolaires les plus critiques », soutient Guillaume Lavoie.

« L’objectif ultime n’est pas d’empêcher les voitures de circuler, c’est de réduire véritablement leur vitesse. Plus la vitesse augmente, plus le niveau de décès augmente lors d’une collision avec un piéton ou un cycliste. À 30 km/h, on a beaucoup plus de chance de voir les piétons. »- François Croteau

Implanter une culture piétonne

Le maire François Croteau a ajouté que des saillies de trottoir seront ajoutées l’an prochain sur Beaubien au niveau de la 25e Avenue pour améliorer la sécurité des piétons lorsqu’ils traversent la rue.

« On parle beaucoup d’implanter une culture piétonne à Montréal et c’est avec de telles mesures qu’on va faire évoluer les mentalités et redonner vraiment la première place à ceux qui doivent l’avoir à Montréal, les piétons », soutient François Croteau.

Ce dernier ajoute que seulement 18 % des enfants vont à l’école à pied alors que c’était plus de 80 % en 1971. « Il y a un problème important de société que l’on doit régler, c’est de réintroduire la culture du piéton et lui redonner la première place pour que tout le monde se sente en sécurité. C’est la demande numéro 1 ».

Des délinéateurs flexibles

Ces petits panneaux installés au centre de la rue sont flexibles et les camions de pompier peuvent éventuellement y passer dessus en cas d’urgence. On peut aussi les enlever en cas de travaux.

3 commentaires à Projet pilote pour ralentir la vitesse devant les écoles

  1. Pierre Gagnon

    Une belle tentative et merci à nos élus de faire des efforts pour améliorer la sécurité dans ce secteur. Malheureusement, et contrairement à ce que l’article laisse croire, ces délinéateurs ont été installé il y a plus de 2 mois et leur effet est très peu perceptible. Je demeure personnellement sur la 30e avenue et je traverse Beaubien tous les jours. Les voitures roulent toujours trop vite et les conducteurs sont très imprudent et dangereux. Cette section de Beaubien demeure une piste de course. Une surveillance policière serait de mise, je n’ai JAMAIS vu d’opération policière dans ce secteur, qui serait pourtant une vraie mine d’or !
    Merci

  2. belle initiative toutefois ceci est déjà en place dans Montréal -Nord depuis plusieurs années.

  3. Aussi dans Villeray (sur Castelnau, une rue au nord de Jean-Talon qui est la frontière entre Villeray et la Petite-Patrie) et dans le Mile-End juste au sud. Nécessaire mais en effet, il faut d’autres moyens sur cette section de Beaubien, qui est une piste de course.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>