Il promet des ascenseurs et des plaques d’immatriculation personnalisées

Par -

Le candidat du Parti Rhinocéros, Laurent Aglat, n’a pas l’habitude des rencontres avec les journalistes. « En entrevue, est-ce qu’on doit dire la vérité? », demande-t-il. Oui, on s’attend en effet à ce que les candidats disent la vérité. Il dit qu’il est en apprentissage pour devenir politicien…

RueMasson.com a fait des demandes d’entrevue à toutes les personnes candidates des circonscriptions de Rosemont-La Petite-Patrie. Aujourd’hui, on vous présente Laurent Aglat, candidat pour le Parti rhinocéros du Canada.

Laurent Aglat est docteur en musique. Il habite Rosemont depuis 4 ans, à 30 pieds du Pub Brouhaha, précise-t-il. C’est là qu’il a donné rendez-vous à RueMasson.com, juste avant la soirée des Douteux à laquelle il participe. Pour l’entrevue, il a pris soin de mettre sa cravate (sur laquelle il y a un mode d’emploi illustré pour faire un nœud) et son veston avec des sortes de broches en rhinocéros épinglées au col.

« Tu sais que je suis allé voir René Lévesque récemment? Je suis allée au paradis et j’ai parlé avec René Lévesque. Il a arrêté de fumer en passant, il a bien meilleure mine. René Lévesque a dit du Parti Rhinocéros que c’est un parti qui s’adresse aux gens intelligents qui peuvent comprendre le message philosophique dans une idée politique absurde», déclare-t-il.

L’entrevue se poursuit sur le même ton.

« J’ai commencé mon prototype d’ascenseur que je veux mettre partout dans Rosemont à presque chaque coin de rue. On pourrait s’en servir pour élever le débat ou baisser les taxes. C’est à la disponibilité de tout le monde.»

Les promesses du Rhinocéros

Pour contrer le décrochage scolaire, il souhaite couper tous les buissons.

Il veut aussi transformer toutes les écoles anglaises, en brique (lisez cette promesse à voix haute pour bien la saisir)

Il promet de donner 20 $ à chacun des 83 000 potentiels électeurs de Rosemont-La Petite-Patrie qui exerceront leur droit de vote. Où compte-t-il trouver le financement d’une telle mesure? « On va mettre Harper en prison et saisir sa fortune. »

«Les sables bitumineux en Alberta, c’est vraiment réducteur et à la limite discriminatoire. On pourrait mettre des sables hétérotumineux, transtumineux.»

Il promet aux Rosemontois le pouvoir de personnaliser la plaque d’immatriculation de leur voiture, tant la couleur que la devise. « Je me souviens, je trouve que c’est rancunier comme devise. On pourrait mettre ce qu’on veut. « J’aime Claude André » [NDLR Nom du candidat du Bloc dans RPP], on pourrait même marquer ça! Tu imagines la liberté qu’on a!»

Une nouvelle façon de voter

Le vote en personne est grandement révolu selon le candidat Rhinocéros. Internet devrait prendre plus de place dans le processus électoral croit-il. « Si on fait des transactions avec notre carte de crédit et que c’est sécuritaire, je pense qu’on peut rendre sécuritaire un vote au quatre ans.»

Il veut abolir les sondages privés et plutôt privilégier un sondage directement à la population. Comme les impôts sont obligatoires, la population devrait obligatoirement répondre à au moins 10 questions de sondage par mois.

«Et si c’était juste de moi, il y aurait un test pour pouvoir voter. Si quelqu’un ne sait pas le nom du fleuve qui coule d’ouest en est au Québec, je m’excuse, mais tu ne votes pas! À partir de 12 ans, si tu as les connaissances, tu peux voter.»

Le Parti Rhinocéros

Le Parti Rhinocéros a été fondé en 1963 par l’écrivain et médecin Jacques Ferron. Peut-être avez-vous lu son roman L’amélanchier au cégep. Il a cessé ses activités en 1993.

Il a été relancé en 2006 par François « Yo » Gourd, qui avait été actif dans l’ancien Parti Rhinocéros. Il a été chef jusqu’en 2014. C’est maintenant Sébastien Corriveau qui en est le chef.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>